Samedi 31 octobre 2020

"L'Alliance française propose des modules plus courts, plus flexibles"

Par Vincent Garnier* | Publié le 15/09/2020 à 11:00 | Mis à jour le 15/09/2020 à 17:54
Photo : lepetitjournal.com
alliance française madrid

Après une année 2019 "très encourageante", et une hausse du nombre d'élèves accompagnés par l'Alliance française de Madrid, la crise du Coronavirus a altéré les plans prometteurs de l'organisation, qui se tourne dorénavant sur une stratégie de cours "à la carte", plus flexible, en accord avec les attentes d'un marché toujours plus volatile, pour envisager l'avenir avec sérénité.

 

Les inscriptions aux cours sont ouvertes ! Et elles le seront "jusqu'à la dernière minute", pour les modules trimestriels et annuels, qui devraient débuter début octobre, et qui peuvent être réservés directement en ligne, sur le site de l'AF. L'Alliance française de Madrid attaque cette rentrée avec un optimisme relatif, compte-tenu du contexte difficile. "Les chiffres sont évidemment mauvais, mais pas autant que ce que nous le craignions", confirme son directeur, Julián Ocaña. Pour ce premier trimestre, la structure a pour objectif d'accueillir quelque 500 élèves en présentiel. Moins que 2019 et les 700 étudiants recensés sur la même période, certes, mais les différentes mesures développées depuis un an désormais devraient permettre de limiter l'érosion, dans un secteur qui souffre particulièrement.


"Nous avons observé une certaine retenue de la part des élèves, à l'heure de s'engager pour un semestre ou une année entière", explique Julián Ocaña. L'offre de cours "à la carte", avec des modules trimestriels, voire plus courts encore, avec des modules mensuels, au nombre d'heures moindre et au coût plus économique, a permis de capter un public plus large, quitte à redoubler ensuite les efforts de fidélisation et de renouvellement des inscriptions. Heureusement, car cet été les séjours linguistiques, l'autre pilier de l'Alliance française, ont été "à l'image du secteur touristique en Espagne", en berne. Les certifications de niveau quant à elles continuent à générer une importante activité, et l'un dans l'autre avec son contingentement d'accueil de quelque 100 élèves simultanément, crise du Covid oblige, les 1.100 m2 des locaux de la Cuesta de Santo Domingo enregistrent un bon taux de remplissage.


Les défis pour clore l'avenir et attaquer 2021 sont, on l'imagine, nombreux. Ils se réaliseront sous la nouvelle présidence de l'institution, qui devrait se décider lors de l'AG du 16 septembre. Après le décès ce printemps de Juan Luna, la présidence assurée par Miguel Vergara devrait donc passer la main, et c'est un nouveau président, avec un nouveau projet qui assurera l'impulsion sous laquelle l'organisme devrait aborder les années à venir avec garantie. Les nouvelles lignes de développement de l'AF, la gestion financière adéquate, son projet pédagogique adapté aux nouvelles exigences de sa clientèle, le mix présentiel / virtuel et les outils permettant de l'asseoir, sont autant d'éléments auxquels la nouvelle présidence va s'atteler.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet