Jeudi 29 juillet 2021

Des "hordes" de Français venus s’alcooliser à Madrid, vraiment ?

Par Perrine Laffon | Publié le 25/03/2021 à 17:04 | Mis à jour le 26/03/2021 à 10:19
Photo : Michele Canciello 
hordes français madrid

Une représentante politique madrilène a tenu des propos offensants à l'encontre des Français actuellement en visite à Madrid. L'Ambassade de France en Espagne a répondu.

 

La majorité des pays européens déconseillent fortement à leurs habitants de se déplacer, sauf pour motifs essentiels. Néanmoins, puisqu'il est possible de voyager librement dans l'Espace Schengen, de nombreux Français prennent l'avion pour venir passer quelques jours à Madrid. Rappelons qu'en France, musées, espaces culturels, bars et restaurants sont fermés depuis le mois d'octobre. Pour le coût d'un test PCR et d'un billet d'avion, les Français peuvent venir dans la capitale espagnole et retrouver un semblant de vie sociale et d'activités. 


Madrid, nouvelle destination du "turismo de borrachera"? 

La Présidente de la Communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso, s'est dite ravie de la visite de touristes dans la capitale, qui a souffert du manque de visiteurs durant l'année écoulée. Selon Ayuso, ils viennent avant tout visiter les musées, puis profiter des restaurants et des bars de la capitale. Mais sur les réseaux sociaux, de nombreux habitants de Madrid se plaignent d'un véritable tourisme de l'alcool, avec des visiteurs étrangers ivres, sans masques, et sans respects des règles sanitaires. 

Certains qualifient actuellement Madrid de "nouveau Magaluf", en référence à cette destination de vacances connues pour ses fêtes très alcoolisées dédiées aux touristes étrangers. Si certains habitants de Madrid sont profondément gênés par le non-respect des mesures sanitaires par certains touristes qui visitent actuellement la capitale, d'autres en revanche préfèrent laisser parler leur créativité à travers des "memes" sur le réseau Twitter : 

 


Des "hordes de Français" à Madrid ?

Sur Internet, chacun est libre de diffuser sa propre opinion sur les mesures sanitaires appliquées et sur la venue de touristes étrangers à Madrid durant la pandémie. Mais ce sont les déclarations publiques de plusieurs personnalités qui ont fait grincer des dents. Il y a quelques jours, le célèbre cuisinier espagnol Karlos Arguiñano s'est indigné, dans son programme télévisé sur la cuisine, que les habitants de Guipúzcoa par exemple (sa province d'origine), ne puissent pas se déplacer voir leur famille à La Rioja, la région voisine, alors que "les Français peuvent venir se bourrer la gueule comme bon leur semble !". 

La représentante politique de Más Madrid et candidate aux élections régionales Mónica García a quant à elle accusé l'actuelle Présidente de la région de Madrid de lancer un appel au tourisme de l'alcool et de favoriser la mauvaise cohabitation avec les locaux : "Ayuso doit arrêter de dérouler le tapis rouge aux hordes de Français qui viennent se soûler à Madrid", s'est plainte la candidate de Más Madrid à la presse locale. 

Des déclarations plutôt dures, qui ont fait réagir l'Ambassade de France en Espagne : "Pas besoin d'alcool ni de tapis rouge... «Les hordes» de Français ont toujours aimé l'Espagne et Madrid... Depuis l'Ambassade, nous travaillons avec le gouvernement espagnol afin de lutter contre la pandémie" peut-on lire sur le compte Twitter de l'Ambassade en Espagne, en réponse aux dires de Mónica García.

 

L'Ambassade de France a cependant publié un message de rappel pour les ressortissants français : "Il est très fortement déconseillé de se rendre en Espagne depuis la France pour des activités de loisirs. Il convient de se conformer strictement aux dispositions prises par les autorités locales. L’engagement et la responsabilité de chacun sont nécessaires pour limiter la diffusion du virus en France et en Europe".

 

Rappelons enfin, comme évoqué précédemment dans nos pages, que selon les dernières données publiées par l'INE, portant sur février, la Communauté de Madrid, ne représentait que 5,5% des Français en visite dans le pays. Un pourcentage qui démonte cette idée selon laquelle les Français sont partis en masse à Madrid pour y faire la fête.
 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
4 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

unfrenchyamadrid mar 18/05/2021 - 17:34

Elle a raison, installé de longue date à Madrid l'image des Français en général en a souffert, entre irrespect des gestes barrières et comportement déplorable... C'est dommage car il y avait ici une vrai affection pour la France

Répondre
Commentaire avatar

Franco-espagnole ven 26/03/2021 - 17:03

Les mots de cette représentante de Más Madrid ne sont pas les mieux choisis, certes, mais de là à les qualifier d'offensants. Ceci dit, ce n'est pas une question de pourcentage : quel que soit leur nombre, ils se font remarquer, et ce n'est pas pour arranger l'image des touristes français, qui n'est pas parmi les meilleures. Malgré la réponse de l'ambassade de France, une bonne partie d'entre eux ne viennent pas en Espagne parce qu'ils aiment ce pays, mais pour faire la "fiesta", pandémie ou pas. De toute façon, même les médias français se sont fait écho de l'attitude de ces bruyants visiteurs.

Répondre
Commentaire avatar

riquita jeu 01/04/2021 - 11:35

Je ne suis pas d'accord pour que l'on dénigre ainsi la jeunesse, qu'elle soit française ,anglaise, allemande ou espagnole! Il faut vivre avant de mourir. Ras le bol des restrictions que nous suivons depuis plus d'un an maintenant pour RIEN si ce n'est pour nous trouver des variants et assimiler les populations à des zombies,

Répondre
Commentaire avatar

alan jeu 01/04/2021 - 01:29

Bien sur que ce n'est pas une question de nombre ou de pourcentage, il n'y a pas d'excuses a la vulgarite.

Répondre

Actualités

Andalousie Appercu
ALERTE INFO

“Test de moins de 24h"pour les voyageurs non vaccinés de retour d'Espagne et Portugal

Un “test de moins de 24 heures" sera exigé pour les personnes non-vaccinées de retour d'Espagne ou du Portugal, annonce sur franceinfo Clément Beaune, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Sur le même sujet