Jeudi 27 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Cérémonies du 8 mai: l'Europe aujourd'hui doit tirer les leçons d'hier

Par Vincent GARNIER | Publié le 10/05/2019 à 06:59 | Mis à jour le 10/05/2019 à 07:06
Photo : Ambassade de France en Espagne
armistice madrid

Jeudi, dans la cour du Consulat général de France à Madrid, a eu lieu la commémoration du 74e anniversaire de l'armistice du 8 mai 45. A cette occasion, le nouvel Ambassadeur de France en Espagne, Jean Michel Casa, a tenu une allocution où les références aux défins d'hier et d'aujourd'hui de l'Europe ont été nombreuses. Des élèves des lycées français ont lu une lettre de soldat, tandis que plusieurs militaires français et espagnols ont été décorés.

 

Trois-quart de siècle après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, tandis que les survivants sont toujours moins nombreux à l'occasion des cérémonies de commémoration de la fin du conflit, rendant hommage à ceux qui ont donné leur vie pour la France et pour un certain idéal, l'importance accordée à la transmission aux jeunes générations du souvenir et de certaines valeurs va croissant.

Cette année encore, des élèves du Lycée français de Madrid, du Lycée Molière et du Collège Saint-Louis des Français ont lu une lettre d’un soldat, en présence d'une forte communauté éducative au sein de l'assistance.

 

jean Michel Casa
Photo: Ambassade de France en Espagne

La cérémonie a aussi été l'occasion pour Jean Michel Casa, Ambassadeur de France en Espagne depuis fin avril, de s'exprimer, pour la première fois, devant la communauté française de Madrid. L'Ambassadeur, au cours d'un discours effectué en français et en espagnol, a rendu hommage "à nos compatriotes et à leurs frères d’armes, combattants de 1940, Français libres qui n’ont jamais cessé le combat", évoquant les "nombreux réfugiés politiques espagnols exilés en France", avec une référence à "la Nueve", dont les soldats espagnols furent les premiers à rentrer dans Paris en août 1944.

"Souvenons-nous aussi de toutes celles et de tous ceux qui périrent, anéantis dans la Shoah, par une folie  criminelle, par une obsession d’extermination, de toutes celles et de tous ceux dont la vie fut à jamais marquée par les déportations, comme celle de tous ces Espagnols fait prisonniers, et pour une grande partie d’entre eux assassinés, au camp de Mauthausen, et dans d’autres camps de la mort", a-t-il déclaré. 

 

Nous sommes convaincus des bienfaits prodigués par l’Europe, et de la nécessité de bâtir ensemble la renaissance européenne autour de trois ambitions : la liberté, la protection et le progrès

 

L'allocution de l'Ambassadeur a surtout servi à rappeler, devant un parterre franco-espagnol mais aussi en présence de l'attaché de Défense de l'Ambassade d'Allemagne en Espagne, tout un symbole, les enjeux auxquels est aujourd'hui confrontée l'UE. Si la construction européenne s'est forgée, à la fin du conflit le plus meurtrier qu'il ait connu, avec pour objectif de cristaliser la paix et la croissance au sein du Vieux continent, à l'heure actuelle "la montée des aspirations souverainistes et populistes, des sentiments anti-européens, ébranle les fondations de notre Europe, les libertés fondamentales, qui sont au coeur du projet européen", a rappelé Jean Michel Casa. "Les Etats membres ont le choix entre se replier sur eux-mêmes, ou bien travailler à renouveler l’Union européenne en profondeur", a-t-il continué, soulignant que tant la France comme l'Espagne ont fait le choix de la seconde alternative.

"Nous sommes convaincus des bienfaits prodigués par l’Europe, et de la nécessité de bâtir ensemble la renaissance européenne autour de trois ambitions : la liberté, la protection et le progrès" a enchainé le diplomate. Tirant les leçons du passé, "la France, l'Allemagne et l'Espagne, parmi les autres nations, travaillent ensemble pour créer un meilleur futur pour nos enfants", a exprimé l'Ambassadeur, qui, à l'occasion des décorations remises aux soldats espagnols, en a profité pour évoquer l'Europe de la Défense, à l'heure où Madrid rejoint l'Initiative européenne d'intervention lancée par Emmanuel Macron. "Les efforts à réaliser sont importants", a-t-il rappelé, et "le souvenir ds sacrifices de nos ancêtres restera le meilleur exemple, pour nous et pour les générations futures, de notre lutte pour préserver les valeurs fondamentales, qu'ils ont défendues de leur vie", a-t-il conclu.

 

jean michel casa
Photo: Ambassade de France en Espagne

Dans la foulée, 5 gerbes ont été déposées devant le monument aux morts, puis des décorations ont été remises à des militaires français et espagnols.

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet