Samedi 22 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Tourisme en Espagne : +30 millions de visiteurs étrangers en 10 ans

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 23/01/2020 à 16:42 | Mis à jour le 24/01/2020 à 11:13
Photo : Sung Shin
tourisme espagne

Cette année, FITUR fête sa 40e édition en grandes pompes. L’Espagne est depuis trois ans le 2e pays le plus visité, après la France, avec presque 84 millions de touristes et l’écart se resserre de plus en plus entre les deux pays.

 

Alors que la plus importante foire du tourisme FITUR ouvre ses portes au grand public samedi à IFEMA (seuls les professionnels du tourisme peuvent la visiter depuis mercredi), le ministère de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme espagnol vient de publier un rapport qui indique qu'en 2019 l'Espagne a atteint 83,7 millions de touristes internationaux, 1,2% de plus qu'en 2018, ce qui constitue un nouveau record. L’industrie du tourisme se porte bien et représente en Espagne 12,3% du PIB.

Cela fait plusieurs années que l’Espagne voit augmenter son nombre de touristes et le pays pourrait bien finir par devenir le numéro un. En effet, l’écart se resserre chaque année un peu plus avec la France qui est la première destination touristique mondiale depuis les années 1980, en termes d'arrivées de touristes internationaux.

Ainsi, selon les chiffres de l’Organisation Mondial du Tourisme (OMT), il y a dix ans, l’Espagne figurait a la 4e place du Top 10 des destinations internationales, avec 52,7 millions de visiteurs, derrière la Chine, les Etats-Unis et la France, qui en comptait 77,7 millions. En 2014, l’Espagne occupait la 3e position, avec 65 millions de touristes, face aux 84 millions de la France et en 2017, elle atteignait la 2e place du podium, avec 81,8 millions, face a la France, 86,9 millions. Pour 2019, ces chiffres sont de 83,7 et 89 millions respectivement. Autrement dit, en presque dix ans, trente millions de visiteurs en plus ont visité l’Espagne, alors que dans le même temps la France ne progressait que de 11 millions. Reste à voir encore l’impact sur le tourisme des grèves des transports aériens et ferroviaires ou du mouvement des gilets jaunes sur l’attractivité de la France à l’international.


La COP25 à Madrid a dopé les dépenses touristiques

En ce qui concerne les recettes touristiques, en 2018, le pays qui gagne le plus est les Etats-Unis, avec 214 milliards de dollars, suivi de loin de l’Espagne, avec 74 milliards et la France avec 67 milliards. Pour 2019, les résultats touristiques ont encore été dépassés en Espagne, avec environ 92 milliards d'euros, soit 2,9% de plus, ce qui représente un nouveau record historique. Les chiffres pour la France ne sont pas encore sortis mais cet été l’Assemblée nationale critiquait le fait que la France n’offre pas "toutes les opportunités de consommation" pour les étrangers qui la visitent. 

L'Espagne accumule sept années consécutives avec des chiffres historiques et ce nouveau record a été atteint dans un contexte où le tourisme en provenance du Royaume-Uni et l'Allemagne s’est affaibli mais dont le déclin a été compensé par une augmentation des arrivées de voyageurs américains et de certains pays asiatiques comme la Chine, le Japon ou la Corée. Ainsi, la peur du Brexit ou la crise de Thomas Cook ont été corrigés plus rapidement que prévu et le sommet international de la COP25 à Madrid a définitivement dopé les dépenses touristiques.

L’OMT estime que pour 2020, il devrait y avoir 1,4 milliards de touristes internationaux, un chiffre similaire a 2019. En revanche, il est intéressant de constater l’augmentation exponentielle ces dernières années. Alors qu’en 1950, il n’y avait que 25 millions de voyageurs internationaux, quarante ans plus tard, ils étaient 435 millions. En 2012, la barre du milliard était atteinte et les prévisions pour 2030 sont de presque 2 milliards, même si ce chiffre pourrait être obtenu avant.  

En attendant, FITUR dévoile ce weekend les propositions de pas moins de 165 pays et régions de différents continents, en plus de l'offre touristique très complète de toute l'Espagne. Cette année, la Corée du Sud est le pays invité.

Nous vous recommandons

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet