Mardi 17 juillet 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Record : l'Espagne, 2e destination touristique mondiale en 2017

Par Vincent GARNIER | Publié le 14/01/2018 à 07:26 | Mis à jour le 14/01/2018 à 16:52
Photo : (CC BY-SA 2.0) Emilio García
gandia espagne

Nouveau record pour le tourisme en Espagne, qui enregistre pour le total de l'année 2017 82 millions de visiteurs étrangers dans le pays, selon les chiffres avancés la semaine dernière, depuis Rome, par Mariano Rajoy.

 

Un chiffre spectaculaire, qui s'inscrit dans la croissance enregistrée au cours de la dernière décade, et constitue une hausse de 8,6% par rapport aux chiffres, déjà historiques, de 2016. Pour la première fois, l'Espagne dépasse les Etats-Unis en nombre de visiteurs étrangers, et se positionne ainsi en seconde position, derrière la France (82,6 millions de touristes en 2016, en baisse par rapport à 2015), sur le podium des destinations touristiques. En juillet, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, annoncait 88 à 89 millions de touristes étrangers pour 2017 dans l'Hexagone. 

 

Les défis du secteur sont désormais liés à sa capacité d'attirer un autre type de tourisme, moins low cost, et des visiteurs en provenance d'autres pays

 

Les touristes étrangers ont dépensé l'an dernier sur le territoire espagnol 87 milliards d'euros, soit 12,4% de plus que l'année précédente. La dépense moyenne par touriste, de 1.061 euros, est elle aussi en hausse, de quelque 3%, mais reste loin derrière les chiffres enregistrés en France, où ce sont 1.877 euros par visiteur étranger qui étaient dépensés en 2015. Les défis du secteur sont donc désormais liés à sa capacité d'attirer un autre type de tourisme, moins low cost, et des visiteurs en provenance d'autres pays, à l'instar du très convoité Empire du milieu et de ses ressortissants dépensiers. L'Espagne pointe pour la deuxième fois consécutive au premier rang -devant la France- du dernier Indice de la Compétitivité du Voyage et du Tourisme, élaboré par le Forum économique mondial qui valorise particulièrement les ressources naturelles et culturelles du pays, les infrastructures touristiques et de transport ou encore l'effort stratégique dédié au secteur, tout en affectant des notes plus médiocres à la compétitivité en termes de prix, l'ouverture internationale ou la qualité de l'environnement propre aux affaires -et donc au tourisme d'affaires.

 

Le tourisme en Catalogne aussi est à la hausse...

 

En dépit des attentats d'août et de l'embroglio indépendantiste, le tourisme devrait pointer à la hausse cette année aussi en Catalogne, qui sur les onze premiers mois de l'année et en l'attente des chiffres consolidés pour tout 2017, restait la première destination des touristes étrangers, avec 18,2 millions de visiteurs recensés, soit 6,1% de plus que l'an dernier, rapporte EFE. Les Baléares (13,7 millions de visteurs, + 6,2% par rapport à 2016) et les Canaries (près de 13 millions de visteurs, + 7,9% par rapport à 2016) étaient sur la même période les deux autres régions les plus visitées du pays, tandis que la Communauté de Valence (8,5 millions de visteurs, + 15,7% par rapport à 2016) et la Communauté de Madrid (6,21 millions de visteurs, + 16,2% par rapport à 2016) sont respectivement en 5e et 6e position. La région qui enregistre la plus forte hausse par rapport à 2016 est l'Estrémadure (350.000 visteurs, + 50%). 

 

... Mais pâtit de la crise que traverse la région

 

La Vanguardia rapporte que la Mairie de Barcelone prévoit une hausse de 3,2% du nombre de personnes logées dans des établissements hôtelliers, en 2017. La Secrétaire d'Etat au Tourisme espagnole, Matilde Asían, a relativisé les baisses de fréquentation touristique en Catalogne, toujours selon La Vanguardia, chiffrant à -4,7%, en octobre et -2,3%, en novembre l'impact du processus indépendantiste, et soulignant que la ville de Barcelone est plus affectée que le reste de la région.

2 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

DanielDELVERT lun 15/01/2018 - 09:17

Excellents chiffres pour le nombre de touristes etrangers (82 millions), surtout en relation avec les 47 millions d'habitants. Plus fort encore quand 80% de ces touristes ne fréquentent que les regions côtières ou les iles. Concernant les dépenses par touristes il n'est pas exact d'expliquer les résultats plus faibles en parlant de pays "low cost" car il faut intégrer la durée du séjour plus longues aux USA et en France. C'est un mix entre prix et durée.

Répondre
Commentaire avatar

Giel358 lun 15/01/2018 - 09:09

Le touriste dépense beaucoup plus en France qu'en Espagne. Normal ! Il suffit de constater les différences de prix en vigueur, surtout dans l'Horeca.

Répondre
Sur le même sujet