Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Le suicide d'adolescents, en hausse de 32% entre 2019 et 2021

Le suicide est la première cause de décès chez les jeunes et les adolescents âgés de 12 à 29 ans en Espagne et son nombre est en augmentation depuis 2018, avec de plus en plus de filles.

Un jeune en depression en EspagneUn jeune en depression en Espagne
piqsel
Écrit par Armelle Pape Van Dyck
Publié le 4 décembre 2023, mis à jour le 6 décembre 2023

Telle est la conclusion du rapport sur l'évolution du suicide en Espagne dans la population des enfants et des adolescents (2000-2021) de l'Université Complutense de Madrid (dirigé par Alejandro de la Torre, chercheur principal du groupe de recherche en épidémiologie psychiatrique et santé mentale de l'UCM) et des chercheurs de Cibersam (Centre de Recherche Biomédicale sur la Santé Mentale).

11 personnes/jour se suicident en Espagne

Globalement, le taux de mortalité par suicide en Espagne était en 2021 (derniers chiffres de l'INE)  de 8,45 décès pour 100.000 habitants, c'est-à-dire que chaque jour, 11 personnes mettent fin à leurs jours. La moitié des cas enregistrés se situaient dans la tranche d'âge 40-64 ans, 31% étaient âgés de 65 ans ou plus, 13,8% entre 25 et 39 ans et 5% entre 10 et 24 ans.

Un jeune sur trois a déjà pris des médicaments psychotropes et, sur ce total, plus de la moitié l'ont fait sans ordonnance

Le taux de mortalité par suicide chez les jeunes adultes (24-29 ans) en 2021 était de 5,75 pour 100.000 habitants. En ce qui concerne la répartition par sexe, 81,5% des cas enregistrés dans ce groupe d'âge étaient des hommes. Si l'on tient compte de la nationalité, 78,6 % des suicides ont été commis par des personnes nées en Espagne.

+32% de suicides chez les jeunes en Espagne

Selon l'étude, basée sur les données de l'Institut national de la statistique (INE), entre 2019 et 2021, il y a eu une augmentation de 32,35 % du nombre de suicides chez les adolescents (âgés de 12 à 17 ans), passant de 34 à 45 décès pour cette cause.

 

Taux de mortalité - suicide en Espagne par tranche d'age, region, sexe
Taux de mortalité par suicide en Espagne (par tranche d'âge, région, sexe / UCM

 

On pourrait penser que le responsable d'une telle hausse est le Covid-19. Or, la pandémie n'est pas la principale cause, selon le rapport. En effet, on constate cette tendance à la hausse du taux de mortalité par suicide dans tous les groupes d'âge depuis 2018. Le Covid n'a fait qu'accélérer le phénomène, en particulier chez les jeunes. Ainsi, le nombre total de décès par suicide en 2018 était de 3.539; en 2019, il est passé à 3.671 et en 2020 à 3.941, tandis qu'en 2021, il y a eu 4.003 décès par suicide.

Le nombre de jeunes ayant déjà eu des pensées suicidaires (48,9%) dépasse désormais ceux qui n'y ont jamais pensé (47%)

Le document souligne d'ailleurs que le suicide est la principale cause de décès chez les jeunes de moins de 30 ans. "Rien qu'en 2021, 336 décès par suicide ont été enregistrés dans ce groupe d'âge en Espagne, des chiffres alarmants", indique le rapport. Concrètement, 173 personnes âgées de 24 à 29 ans se sont suicidées, 118 entre 18 et 23 ans, 45 entre 12 et 17 ans, auxquels il faut ajouter deux suicides d'enfants de moins de 12 ans.

Le suicide, la pandémie silencieuse

De fait, le dernier Baromètre de la jeunesse, de la santé et du bien-être 2023, élaboré par le Centre Reine Sofia de FAD Juventud auprès de citoyens âgés de 15 à 29 ans montre que pour la première fois depuis la réalisation de ce rapport (2017), le nombre de jeunes ayant déjà eu des pensées suicidaires (48,9%) dépasse désormais ceux qui n'y ont jamais pensé (47%)… Un chiffre qui s'ajoute à ce que les experts de la santé appellent "la pandémie silencieuse". La question n'est pas anodine, si l'on tient compte d'une autre donnée du rapport Fad: un jeune sur trois a déjà pris des médicaments psychotropes et, sur ce total, plus de la moitié l'ont fait sans ordonnance (17,8 % contre 13,9 %).

De plus en plus de jeunes filles se suicident

D'une manière générale, il existe un déséquilibre important entre le nombre de décès par suicide et le sexe, puisque 3 décès sur 4 surviennent chez les hommes. Cette disproportion se retrouve dans tous les groupes d'âge, à l'exception des adolescents (de 12 à 18 ans). En 20 ans, le rapport a évolué de 3:1 à 1:1. Autrement dit, de plus en plus de jeunes filles se suicident et désormais, il y a un nombre équivalent de décès entre filles et garçons, uniquement dans cette tranche d'âge.

 

En ce qui concerne la chronologie de ces décès, tant chez les adolescents que chez les jeunes adultes, on observe une augmentation des décès par suicide au cours des mois d'été et suivants. Cependant, dans le cas des adolescents, cette augmentation est plus prononcée dans les mois précédant et suivant l'été.

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024