Mercredi 8 juillet 2020

Quatorzaine imposée à toute personne entrant en Espagne dès le 15 mai

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 12/05/2020 à 13:15 | Mis à jour le 12/05/2020 à 17:50
Photo : Yong Wang
frontière Espagne

Le gouvernement espagnol impose une quarantaine à toute personne entrant en Espagne à partir du 15 mai, qu'il s'agisse de touristes étrangers, citoyens espagnols ou résidents rentrant au pays. Actuellement, et sauf rectification, cela concerne tout le monde, citoyens UE et Schengen inclus.

 


C’est officiel depuis mardi. Les restrictions pour rentrer sur le territoire espagnol se renforcent, et ce, tant que durera l’état d’alarme. Le BOE (Bulletin Officiel de l'État) stipule que "toute personne venant de l'étranger" sera identifiée par les autorités sanitaires et devra rester confinée 14 jours. Durant cette période de quarantaine, celles-ci devront rester dans leur logement et limiter leurs mouvements. Elles ne seront autorisées à sortir que pour "l'acquisition de denrées alimentaires, de produits pharmaceutiques et de produits de première nécessité, l'assistance aux centres de santé et pour des raisons de force majeure ou de situations de besoin". L’usage du masque sera obligatoire.

Pour l’identification, les voyageurs devront remplir un formulaire de santé publique (Passenger Location card) que leur fournira la compagnie aérienne ou maritime. Les autorités sanitaires espagnoles pourront ainsi contacter les personnes en quarantaine pour effectuer leur suivi. En cas d'apparition de symptômes du Covid-19, "les personnes devront contacter les services de santé par téléphone, en indiquant qu'elles sont en quarantaine parce qu'elles viennent de l'étranger".


Contrôles aux frontières dans les aéroports et les ports

Parallèlement, pour accompagner la mesure de quarantaine et de surveillance des passagers en provenance de l'étranger, le gouvernement a également décidé de réintroduire temporairement les contrôles aux frontières intérieures dans les aéroports et aux portes d'embarquement du 15 au 24 mai, même si la mesure pourrait être prolongée. Seuls les citoyens espagnols, les résidents en Espagne qui doivent prouver leur résidence habituelle, les travailleurs transfrontaliers, les professionnels de la santé ou les personnes qui s'occupent de personnes âgées, ainsi que ceux qui fournissent des documents prouvant un cas de force majeure ou une situation de besoin seront autorisés à entrer sur le territoire espagnol par voie aérienne ou maritime. 

Après l'entrée en vigueur de l'état d'alerte, seuls les contrôles aux frontières terrestres avaient été rétablis pour limiter la mobilité aux services dits "essentiels" entre l'Espagne, le Portugal et la France. En revanche, jusqu’ici, malgré l'annulation de nombreux vols, des milliers de personnes avaient pu entrer sur le territoire espagnol, par air ou par mer, sans aucune mesure de sécurité. Par ailleurs, dans les aéroports espagnols, il n’y avait aucun contrôle sanitaire des symptômes ni de la température des voyageurs. Seule exception concernant la quarantaine : le rapatriement de ressortissants espagnols et de résidents en Espagne depuis l'Italie, qui étaient déjà soumis à ce confinement. La quatorzaine sera désormais appliquée à tous les voyageurs internationaux.


Un coup dur pour le tourisme

Le gouvernement exige également que "les agences de voyage, les voyagistes et les entreprises de transport" informent les voyageurs de ces nouvelles dispositions au début du processus de vente des billets pour le territoire espagnol. Cette mesure devrait constituer un nouvel obstacle à la reprise tant attendue du tourisme. L'ouverture des frontières pour l'arrivée des touristes étrangers pourrait avoir lieu à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet, selon les estimations du secteur. L’Italie avait d’ailleurs annoncé au début de la semaine des contacts avec l'Espagne, la France et l'Allemagne pour créer des "couloirs touristiques" sûrs et exempter de quarantaine les voyageurs entre ces quatre pays. Cette quarantaine des voyageurs qui débute le 15 mai s'appliquera aussi longtemps que durera l'état d'alerte, et le gouvernement espagnol a déclaré qu’il comptait demander au Parlement une nouvelle prolongation.


Et Schengen dans tout ça ?

Le BOE ne fait référence qu’à l’entrée sur le territoire espagnol de personnes procédant de l’étranger, sans nommer les citoyens de l’espace Schengen. En France, il avait été question début mai d’imposer une quatorzaine à toute personne entrant sur le territoire français, touriste étranger ou français non résident, venant ou non de l’espace Schengen. Cependant, suite au tollé que cette annonce avait provoqué, le gouvernement français avait ensuite signalé que cette mesure ne s’appliquerait pas aux citoyens provenant d'un autre pays de l'espace Schengen ou du Royaume-Uni. En revanche, la quarantaine devrait concerner tous ceux qui souhaitent entrer en France depuis le reste du monde. Pour ces derniers, le ministère des Affaires étrangères précisera les modalités d'accès dans les prochains jours.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir

Entreprise

Barcelone Appercu
BUSINESS

Fira Barcelone: une date pour le MWC et 1ers salons cet automne

La Fira de Barcelone rouvre son espace pour accueillir des événements professionnels de divers secteurs. Un protocole d'adaptation et des mesures préventives permettent de réinventer les salons

Expat Mag

Chennai Appercu
CULTURE

Marre du Covid-19, parlons Sexe !

Covid par ici, pandémie par là… STOP ! On fait une pause virus et on vous parle aujourd’hui d’un sujet indien beaucoup plus philosophique (si si), relaxant et…excitant : le Kamasutra !

Sur le même sujet