Samedi 5 décembre 2020

Pas de fermeture totale de Madrid, mais 8 nouvelles zones confinées

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 25/09/2020 à 17:02 | Mis à jour le 25/09/2020 à 17:07
Photo : Le responsable de la Santé publique et du Plan Covid-19, le Dr. Antonio Zapatero / Communauté de Madrid
confinement madrid

Au total 45 zones sanitaires de Madrid sont touchées, ce qui représente plus d’un million d’habitants. Pas question pour l’instant de confiner complètement la capitale, contre l’avis du gouvernement. Il semble que cette mesure sonne le glas de la mini trêve entre Madrid et la Moncloa.

 

Après avoir analysé l'évolution du Covid-19, la Communauté de Madrid a étendu vendredi les restrictions à huit nouvelles zones de la région, qui s'ajoutent aux 37 qui souffrent déjà depuis lundi dernier des limitations à la mobilité. Au total, plus d'un million d'habitants sont touchés par ces restrictions qui entreront en vigueur lundi 28 septembre.

Les zones touchées sont les suivantes: Panaderas, à Fuenlabrada; Doctor Trueta et Miguel Servet, à Alcorcón; Campo de la Paloma et Rafael Alberti, à Puente de Vallecas; García Noblejas, à Ciudad Lineal; Vicálvaro-Artilleros, à Vicálvaro; et Orcasitas, à Usera. Plus de 160.000 personnes vivent dans ces zones, soit 2,5 % de la population de la communauté.


Critères de sélection des zones

Les critères de la Communauté de Madrid pour le choix des zones restreintes sont celle d’une incidence cumulée de 1.000 cas de coronavirus pour 100.000 habitants, avec une tendance stable ou à la hausse et que la contiguïté géographique facilite le contrôle de leur mobilité.

Par ailleurs, il y a actuellement huit autres zones de santé qui dépassent le taux de 1.000 mais où aucune restriction n'a été appliquée pour le moment car les trois critères ne s'appliquent pas simultanément : San Isidro, dans le district de Carabanchel ; Canillejas, dans le district de Ciudad Lineal ; Villaamil, dans le district de Tetuán ; Lavapiés, dans le district du Centro ; Las Fronteras, dans la municipalité de Torrejón de Ardoz ; Sierra de Guadarrama, dans le district de Collado Villalba ; Alcalde Bartolomé González, dans le district de Móstoles ; et Villa del Prado, dans la ville du même nom. Ces zones pourraient donc être les prochaines à se voir confinées.


5 millions de tests antigènes

Le responsable de la Santé publique et du Plan Covid-19, le Dr. Antonio Zapatero, a déclaré que le gouvernement régional va procéder à partir de la semaine prochaine à des tests antigènes sur la population de ces zones, en commençant par Puente de Vallecas, qui est la plus touchée. Pour cela, la Communauté de Madrid a acheté cinq millions de tests rapides, d'une efficacité qui serait similaire à la PCR et dont les résultats sont connus en 15 minutes seulement.

Pour rappel, dans toutes ces zones, où vivent 1.025.574 habitants, les gens ne sont pas autorisés à entrer ou à sortir de leur quartier, sauf pour les choses essentielles comme aller travailler ou se rendre chez le médecin; la capacité des espaces fermés est réduite à 50% et les établissements commerciaux et hôteliers doivent fermer à dix heures du soir.


Éviter de se déplacer dans toute la région

Zapatero a insisté pour que les Madrilènes évitent tout déplacement inutile tant dans les zones soumises à des restrictions que sur l'ensemble du territoire de la région de Madrid. Il a également recommandé le télétravail et l'entrée échelonnée sur le lieu de travail pour éviter la propagation du virus. Contrairement à ce qui avait été annoncé la semaine dernière, la Communauté de Madrid ne prévoit pas d’autres limitations générales complémentaires à celles déjà prises, visant à réduire à six le nombre de personnes qui peuvent se réunir à l'intérieur et à l'extérieur de leur domicile sur l'ensemble du territoire de la Communauté.

Le responsable de la Santé publique et du Plan Covid-19, qui a rappelé que les sanctions applicables vont de 600 à 600.000 euros, a expliqué que "ces mesures ont une base purement technique, qui visent à prévenir la transmission du virus et, surtout, à protéger les citoyens". A ce sujet, il a demandé aux Madrilènes d'être "plus responsables que jamais" car il est "fondamental que chaque citoyen s'engage". "Nous devons faire un effort dès maintenant pour ne pas être obligés de prendre d'autres mesures plus drastiques, des décisions que la Communauté de Madrid prendra avec toute sa détermination lorsqu'elle considérera qu'elles sont indispensables pour protéger les citoyens".


Pour une fermeture totale de Madrid

Précisément, le ministre de la Santé Salvador Illa, qui a répété que "des semaines très dures et compliquées" sont à venir pour Madrid, a déclaré que la Communauté de Madrid n'a pas suivi ses recommandations de fermer tout Madrid. Illa a assuré qu'il est nécessaire que les limitations de mouvements (sortir uniquement pour travailler, aller à l'école ou pour des raisons de force majeure) ne touchent pas seulement les zones où le taux atteint les 1.000 cas pour 100.000 habitants, mais qu'elles soient appliquées dans toute la capitale – ce qui revient dans la pratique à confiner la ville – ainsi que dans les municipalités qui comptent plus de 500 infections pour 100.000 habitants. Le ministre a rappelé que "c'est le gouvernement qui donne les recommandations mais que les régions autonomes décident". On verra dans les prochains jours qui perd ce bras de fer.

Nous vous recommandons

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

POLITIQUE

Les comptes de l'État approuvés majoritairement pour 2021

Le gouvernement de Pedro Sanchez a obtenu hier les votes nécessaires au Congrès des députés pour valider les budgets de l'État et affirmer sa position jusqu'à la fin de sa législature.

Sur le même sujet