Vendredi 23 juillet 2021

Le "Certificat Covid" pour voyager en Espagne cet été

Par Perrine Laffon | Publié le 20/05/2021 à 18:00 | Mis à jour le 20/05/2021 à 21:18
Photo : Jan Rosolino 
avion aterrissant

L'Espagne met tout en œuvre pour relancer le tourisme, pilier de son économie nationale, le plus rapidement possible.

 

Le ministère espagnol de l'Industrie et du Tourisme prépare le lancement du "passeport Covid" qui devrait permettre de voyager en Espagne (et dans toute l'Europe) dès cet été. À l'occasion du salon international du Tourisme Fitur à Madrid, la ministre Reyes Maroto et le Président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez ont présenté ce vendredi 21 mai les détails du Pass Covid, qui sera lancé dès la semaine prochaine dans le cadre d'un test pilote suivi par une dizaine de pays. 


Libre circulation des personnes vaccinées

L'Union européenne a validé la semaine dernière le “Certificat UE Covid-19”, une annonce qui a été accueillie avec enthousiasme par les professionnels européens du secteur de l'aviation, des voyages et du tourisme. Le document, qui pourra être présenté en version numérique ou en version papier par les voyageurs, permettra de prouver qu'une personne est bien vaccinée contre le coronavirus, ou bien qu'elle a réalisé un test de détection récent aux résultats négatifs.  Les voyageurs porteurs du certificat UE Covid-19 ne pourront pas être soumis à des mesures préventives supplémentaires lors de leur arrivée dans un autre pays européen, comme une période de quarantaine, un isolement ou des tests supplémentaires. 
Le certificat UE Covid-19 est créé pour faciliter la reprise de la mobilité internationale, mais ne pourra en aucun cas être obligatoire pour voyager. Il aura une durée maximale de 12 mois. 


L'Espagne refuse d'assumer le coût des tests PCR

Depuis le Parlement européen, les eurodéputés avertissent : le coût des tests de détection obligatoires pour pouvoir voyager au sein de l'Europe doivent obligatoirement être gratuits pour les citoyens, de la même manière que le sont les vaccins. Devoir supporter le coût des tests est, selon l'UE, une discrimination envers tous les habitants non vaccinés, qui devront faire face à ces coûts alors que ceux qui ont pu accéder au vaccin n'ont rien à débourser. Mais cette règle semble difficile à imposer car chaque État membre sera responsable des mesures à appliquer au sein de son pays.

L'Espagne fait partie des états qui refusent d'assumer le coût de la réalisation des tests PCR, pour incapacité financière. Selon les déclarations de la ministre Reyes Maroto, "il y a d'autres priorités pour l'argent public, comme les ERTEs (chômage partiel) par exemple".

D'autre part, le gouvernement espagnol négocie actuellement avec l'UE que les voyageurs issus de pays à la plus faible incidence épidémique puissent entrer en Espagne sans obligation de présenter un test PCR. Les Britanniques pourraient ainsi voyager en Espagne sans test PCR dès le 20 mai. 


 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

js mer 26/05/2021 - 10:31

"Les Britanniques pourraient ainsi voyager en Espagne sans test PCR dès le 20 mai". C'est dingue la progression du variant indien au Royaume-Uni ne les inquiète pas ?????

Répondre

Actualités

Andalousie Appercu
ALERTE INFO

“Test de moins de 24h"pour les voyageurs non vaccinés de retour d'Espagne et Portugal

Un “test de moins de 24 heures" sera exigé pour les personnes non-vaccinées de retour d'Espagne ou du Portugal, annonce sur franceinfo Clément Beaune, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Sur le même sujet