Lundi 26 juillet 2021

Semaine Sainte: le casse-tête des voyages autorisés en Espagne

Par Perrine Laffon | Publié le 26/03/2021 à 10:30 | Mis à jour le 26/03/2021 à 10:59
Photo : takahiro taguchi
voyage espagne

À quelques jours de la Semaine Sainte et des vacances de printemps, les restrictions de mobilité annoncées présentent de nombreuses incohérences. 

 

La pandémie de Coronavirus frappe encore durement certains pays européens, qui renforcent leurs mesures et retournent vers un confinement, alors que d'autres adoucissent prudemment leurs restrictions. En Espagne, l'incidence cumulée a diminué, et la courbe de l'épidémie s'est stabilisée sur les dernières semaines ; mais le ministère de la Santé alerte d'un changement de tendance à la hausse ces jours-ci. 


Confinement régional mais frontières ouvertes

Compte-tenu de la situation épidémiologique, le gouvernement espagnol a décidé d'appliquer un confinement régional durant la Semaine Sainte. Il sera donc interdit aux habitants en Espagne de se déplacer librement d'une communauté autonome à l'autre, sauf motifs valables. Cependant les frontières du pays avec ses voisins européens restent en revanche ouvertes : les Etats membres de l'Union européenne sont décideurs des mesures à appliquer nationalement, mais la libre circulation dans l'Espace Schengen est un droit qui dépend directement des autorités européennes. 

L'Union européenne a demandé en ce sens à l'Espagne de faire preuve de "cohérence" dans les restrictions de mobilité appliquées sur le territoire national, en prenant en considération les déplacements autorisés au niveau européen. "Les risques liés à la contamination par Coronavirus sont les mêmes dans un voyage national que dans un voyage transfrontalier" a souligné le porte-parole de l'UE. 

Comble de l'incompréhension : il est impossible pour un Espagnol de se déplacer par exemple de Madrid à Valence en voiture, mais il peut le faire s'il part en avion de Madrid vers une capitale européenne, d'où il pourra ensuite embarquer dans un avion à destination de Valence...


Ouverture au tourisme

Depuis quelques temps, les touristes étrangers, Français en tête de liste, envahissent Madrid et Barcelone où ils viennent chercher un peu de détente dans des zones où les bars et les restaurants sont ouverts. L'Espagne compte bien profiter de la situation pour accueillir de nombreux touristes étrangers durant la Semaine Sainte et renflouer les caisses des professionnels du secteur. La ministre de l'Industrie et du Tourisme, qui espère récupérer 40 millions de touristes en 2021, a assuré que l'arrivée de visiteurs issus d'autres pays de l'Union européenne "n'est pas un élément à risque". 

Une situation quelque peu frustrante pour de nombreux Espagnols qui sont soumis à des restrictions sanitaires, mais observent les appartements touristiques se remplir d'étrangers (parfois) venus faire la fête. Même constat pour les Baléares, qui accueillent une vague de touristes allemands : l'Allemagne a décidé de retirer ces îles de sa liste de destinations interdites. Alors que les habitants de la péninsule Ibérique ne peuvent pas se rendre aux Baléares à cause du confinement régional, les touristes Allemands pourront quant à eux profiter tranquillement des paysages de l'archipel, puisque les frontières aériennes européennes sont ouvertes.
 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

Andalousie Appercu
ALERTE INFO

“Test de moins de 24h"pour les voyageurs non vaccinés de retour d'Espagne et Portugal

Un “test de moins de 24 heures" sera exigé pour les personnes non-vaccinées de retour d'Espagne ou du Portugal, annonce sur franceinfo Clément Beaune, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Sur le même sujet