TEST: 2271

"Picasso. Visages et Figures", à Madrid jusqu'au 15 mai

Par Monique Auxenfans | Publié le 17/03/2022 à 18:45 | Mis à jour le 17/03/2022 à 18:45
Photo : Buste de femme au chapeau (Dora), 1939, huile sur toile, 55 x 46,5 cm. Riehen/Bâle, Fondation Beyeler, Collection Beyeler, inv. 94.5 © Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid, 2022
affiche de l'exposition "Picasso. Visages et Figures", à Madrid

L'Académie Royale des Beaux Arts de San Fernando, en collaboration avec la Fondation Beyeler de Riehen, près de Bâle et la mairie de Madrid, accueille jusqu'au 15 mai 2022, l'exposition "Picasso. Visages et Figures". 

 

Cette rétrospective spectaculaire réunit 58 chefs d'œuvres de la facette portraitiste de Picasso. Elle anticipe le cinquantième anniversaire de la mort de l'artiste en 1973. 
Cette exposition nous rappelle la relation spéciale que Picasso a entretenu avec l'Académie où il vécut quelques moments essentiels de son apprentissage en 1897-1898, à l'âge de 16 ans. En octobre 1971, il fut élu académicien honorifique, unique distinction espagnole qu'il accepta après la Guerre Civile espagnole.

Créée par les marchands d'art Ernst Beyeler et Hilda Kunz en 1982, la Fondation Beyeler abrite leur collection privée dans un musée créé à cet effet à Riehen (Suisse), par l'architecte Renzo Piano. La collection complète de cette prestigieuse Fondation a été exposée en 1989 au Musée Reina Sofia.

Séduit par le genre féminin, Picasso est obsédé par le peintre et son modèle, le corps et le portrait, leitmotiv dans son œuvre. La représentation humaine et du visage en particulier sont pour lui une source d'inspiration et de réflexion.


Des tableaux présentés pour la première fois à Madrid

La Fondation Beyeler a prêté un total de sept peintures et deux sculptures exceptionnelles. Les autres oeuvres exposées (45 gravures, trois dessins et une sculpture) viennent de l'Académie de San Fernando et de collections privées importantes. Plusieurs tableaux sont présentés pour la première fois à Madrid, depuis 25 ans.

Il s'agit d'une occasion unique de voir  deux de ses séries les plus emblématiques : "Le chef d'oeuvre inconnu" ,"La suite Vollard" avec d'autres œuvres d'une exceptionnelle importance telle que "Le repas frugal" qui appartient à la "Suite des Saltimbanques" (fin de l'époque bleue).

"La Suite Vollard", considérée la série de gravures la plus importante de l'art moderne est un ensemble de 100 œuvres de grande valeur, de style néoclassique de Picasso, produite entre 1930 et 1937. Son nom  vient du marchand d'art et éditeur Ambroise Vollard qui la commanda à Picasso en échange de peintures de Renoir et Cézanne. Seuls 10 musées au monde possèdent la collection complète de ces gravures, dont la Fondation Mapfre et la Fondation ICO de Madrid.

Exposition à ne pas manquer.

Plus d'informations, sur le site de l'Académie Royale des Beaux Arts de San Fernando.

Sur le même sujet
monique

Monique Auxenfans

Spécialisée sur les sujets culturels, touristiques et gastronomiques, expatriée au long cours, voyageuse infatigable. Spécialiste de l'Espagne et de l'univers hispanophone.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale