Lundi 10 août 2020

Écotourisme dans la Communauté de Madrid : vive les grands espaces!

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 18/06/2020 à 19:44 | Mis à jour le 18/06/2020 à 20:00
Photo : Creative Commons 2.0
écotourisme madrid

Comme il n’est toujours pas permis de sortir de la Communauté de Madrid, autant en profiter pour s’oxygéner en découvrant ou redécouvrant une région dont plus de 15% du territoire est occupé par des espaces naturels protégés. Petit tour d’horizon des nombreuses activités à faire.


Dans la Communauté de Madrid, pas besoin de partir loin pour se retrouver en pleine nature. Plus de 15 % de son territoire est occupé par des espaces naturels protégés, ce qui fait de Madrid une destination privilégiée pour profiter de ce type d'environnement à moins d'une heure de la capitale. 

Ainsi, l'offre de nature de la région de Madrid comprend des lieux comme El Hayedo de Montejo le premier espace naturel de la région reconnu comme patrimoine mondial par l'UNESCO, (visites exclusivement sur rendez-vous), le parc national de la Sierra de Guadarrama et les réserves de la biosphère de la Sierra del Rincón et de Cuenca Alta del Manzanares. Ce sont des endroits idéaux pour le tourisme actif et l'écotourisme. 

 

Question faune, par exemple, la Sierra del Rincón est l’habitat naturel d’espèces telles que le vautour fauve, l'aigle royal, le hibou grand-duc, la chouette hulotte et de quelques oiseaux plus petits comme la grande mésange ou la mésange bleue. Dans la Sierra del Rincón, on trouve également des sangliers, des chevreuils, des loups, des cerfs et des renards, et les eaux de la rivière Jarama abritent des loutres.

La Sierra Norte et la Sierra Oeste sont aussi des destinations aux caractéristiques et environnements uniques qui méritent d'être visitées pour la variété de leurs propositions touristiques et des activités à réaliser. Et il ne faut pas oublier les régions de Las Vegas et de Jarama, terres de vergers, d'oliviers et de vignobles qui invitent à l'agrotourisme en famille.

Avec ce lent déconfinement par phase, la Communauté de Madrid s'est engagée encore plus en faveur du tourisme régional. En ce sens, le site https://turismomadrid.es/es/ver-y-hacer/turismo-activo-y-naturaleza.html
propose plus de 50 expériences d'écotourisme dans toute la région de Madrid -Sierra de Guadarrama, Sierra Norte, Sierra Oeste et les régions de Las Vegas et Jarama.


Sortir avec la poussette

On y trouve en particulier de nombreux sentiers de randonnée à faire. Pour ceux qui veulent sortir avec la poussette ou pour les personnes handicapées, il y a également de belles promenades à faire comme à la Senda del Agua (dans la Sierra del Rincón), l'itinéraire "Caminando por los Recuerdos de Alameda" (à Alameda del Valle), la Fuente del Venero (à Zarzalejo), les parcs de Polvoranca et Bosque Sur (à Leganés), les Paseos para el Recuerdo por Pinilla del Valle ou une promenade dans El Campillo (Cortados de Rivas).

Il est également possible de profiter des anciennes voies ferrées pour découvrir des coins cachés à pied ou à vélo. Ce sont les voies vertes qui, grâce à la Fondation des chemins de fer espagnols, ont été aménagées pour le plaisir des touristes. Les voies vertes, adaptées aux personnes à mobilité réduite, disposent de services de location de vélos ou de tandems. Il existe cinq voies vertes dans la Communauté de Madrid.

 

Avec la phase 2, vont également commencer à reprendre progressivement les différentes activités proposées aux visiteurs par la Communauté de Madrid, comme les visites guidées, ou l'observation de la nature, et par les entreprises de tourisme de nature. Parmi ces nombreuses activités, les promenades à cheval dans des paysages magnifiques, des rutas à dos d’âne, le tourisme nautique l'œnotourisme, l'observation des oiseaux ou les promenades nocturnes pour voir les étoiles ne sont que quelques exemples des propositions d'écotourisme de la Communauté de Madrid.

Dès que ce sera possible, on pourra à nouveau découvrir la Sierra Norte avec le train Translozoya, qui part de la gare de Chamartin et passe par les principaux villages de la région. 

 

translozoya


À deux roues

CiclaMadrid permet également de découvrir sur deux roues la région madrilène. Le Gran Tour CiclaMadrid est un grand voyage de 420 kilomètres à effectuer par étapes. Il peut être adapté à toutes les capacités, en 17 étapes de 15 à 38 kilomètres, avec une moyenne de 25 kilomètres par étape. En plus du Gran Tour, il existe des options plus spécifiques pour différents publics. Ainsi, dans la région d'Aranjuez, l'objectif est de profiter de la culture, du vin, des paysages et de la bonne compagnie en famille ou entre amis.

Pour les plus sportifs, il y a deux autres propositions : une destinée aux cyclistes sur route dans la Sierra de Guadarrama et une autre pour le VTT dans la Sierra Norte. De même, la bicyclette est le meilleur moyen de connaître tous les recoins de la Sierra Oeste, une région pleine de valeurs naturelles.

D'autre part, la Communauté de Madrid et le programme Vías Verdes ont publié une brochure en espagnol et en anglais pour promouvoir l'itinéraire CiclaMadrid le long des 70 kilomètres de Vías Verdes dans la région. La Vía Verde del Tajuña, avec ses 49 kilomètres de parcours, suit l'ancien tracé du chemin de fer de la betterave d'Arganda. En passant par Carabaña, cette voie se connecte à la Voie verte du train appelé ‘des 40 jours’, qui s'étend sur 14 kilomètres, et qui termine son trajet dans la municipalité d'Estremera. Pour sa part, la voie verte du fleuve Guadarrama est un itinéraire court qui tire parti d'un tronçon de 4,5 km de l'ancienne ligne ferroviaire Madrid-Almorox.

Plus d'informations sur www.turismomadrid.es et www.ciclamadrid.es.

Nous vous recommandons

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

KRISS mer 05/08/2020 - 14:40

Et s’il n’y avait encore que l’Espagne ??? « …Ce sont des endroits idéaux pour le tourisme actif et l'écotourisme…. » Ouai mais dites donc j’espère que vous avez prévu les hélicos ou les parachutes, vous n’en parlez pas ? Ben ouai, pour sortir de Madrid ou d’une quelconque agglomération espagnole d’ailleurs, pour parvenir dans ces 15% « protégés » vous risquez de crever avant d’y arriver ! Souvent en pleine chaleur, des heures de route dans les embouteillages sur des autoroutes toujours saturées traversant des km de zones artisanales et industrielles infectes tant en esthétique qu’en atmosphère ! Ben ouai CHUUUTTT ce sont les 85% non « protégés » Je ne vous parle pas de toute la cote méditerranéenne saccagée depuis 50 ans, étendant aujourd’hui ses constructions zones fantômes 9 mois par an, sur les collines plus de 50 km vers l’intérieur et ses accès par routes et autoroutes bruyantes et polluées aux heures de pointe toute l’année! Si les écolos d’aujourd’hui « rouges » à l’intérieur « verts » à l’extérieur ont été dénommés «pastèques » il y a donc aussi ceusses et ceussettes olé olé qui prennent les autres pour des poires ! ¡Viva España y viva el mundo de Greta!

Répondre

Expat Mag

Chennai Appercu
TOURISME

10 choses qui rendent Chennai célèbre

4ème ville d'Inde, capitale du Tamil Nadu mais surtout petite pépite en mal de notoriété, Chennai, anciennement Madras mérite qu'on s'y attarde un peu !

Sur le même sujet