Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2271

Dos de Mayo : Manuela Malasaña était d'origine française

Par Camille Guil | Publié le 27/04/2018 à 14:05 | Mis à jour le 27/04/2018 à 14:27
Photo : Malasana y su hija - Eugenio Álvarez Dumont
manuela malasaña

Jour férié, fête de la Communauté de Madrid, œuvre de Goya, le 2 mai, dos de mayo, évoque beaucoup de choses, mais c'est surtout le jour de la commémoration de la révolte des Espagnols contre Napoléon. Chaque année, de nombreux événements et manifestations ont lieu à cette occasion dans la capitale espagnole.

 

Cette année, les Madrilènes célèbreront les 210 ans des contestations du 2 mai 1808. A l'époque, Napoléon, qui convoite la péninsule Ibérique, occupe Madrid par l'intermédiaire du général Murat. La monarchie espagnole est fragile et le nouveau roi Ferdinand VII est emprisonné en France. Son remplaçant désigné par l'empereur n'est autre que son frère, Joseph Bonaparte. Celui-ci a une mauvaise réputation et est rapidement surnommé "pepe botella" en référence à son penchant pour la bouteille. Cependant, le peuple de Madrid se révolte le 2 mai 1808 et attaque les soldats du général Murat, celui-ci réplique ensuite en tirant sur la foule. Deux jours plus tard, 3.000 soldats français encerclent la ville et les foyers d'insurrection sont éteints. Au total, en moins de deux jours, les combats, illustrés par Goya, firent 4.000 morts. Cette révolte, bien que matée par les Français, a déclenché des mouvements de contestation dans tout le pays qui ont abouti, six ans plus tard à l'indépendance de l'Espagne en 1814. Le conflit s'achève alors avec la défaite de Napoléon et le retour du roi Ferdinand VII.


Manuela Malasaña, figure de la résistance espagnole

 

Parmi les résistants tués lors du 2 mai 1808, il y a Manuela Malasaña, qui a donné son nom au quartier du centre de Madrid. Agée de 17 ans en 1808, elle était la fille d'un boulanger né à Vallecas et d'origine française, Jean Malesange dont le nom de famille aurait été hispanisé par ses voisins en "Malasaña". La boulangerie familiale était située dans la rue Divino Pastor, à quelques mètres de la caserne de Monteleón où les deux soldats Luis Daoíz et Pedro Velarde ont résisté face aux envahisseurs français. Le boulanger vint alors aider ceux qui se dressaient contre les troupes napoléoniennes.
Manuela était alors couturière dans un atelier. L'histoire dit qu'elle est tombée alors qu'elle défendait la caserne de Monteleón avec son père. A l'occasion d'un anniversaire du 2 mai, une nouvelle version a été mise au point à l'aide de nouveaux documents d'archives. Selon celle ci, Manuela Malasaña aurait été tuée au milieu de la rue par une patrouille française qui, ayant aperçu ses ciseaux de couture l'aurait accusée de porter une arme sans autorisation et l'aurait abattue.

 


Dos de mayo, un jour de fête

 

Bien qu'il ne soit pas joyeux, le souvenir de ce jour est très fort dans la mémoire collective car il est perçu comme une victoire. Chaque année, il est commémoré et il est devenu le jour de la fête officielle de la Communauté de Madrid. Les Français, surnommés "gabachos", sont quant à eux la cible de boutades et de provocations amicales, ou pas, tout au long du deux mai. Dans la capitale espagnole, les habitants se rassemblent sur la place Dos de Mayo dans le quartier de Malasaña où se trouve une statue représentant les deux héros Daoiz et Velarde, deux militaires espagnols qui ont lutté jusqu'à la mort contre les troupes françaises. Lors de cette journée de nombreuses manifestations culturelles et musicales sont organisées.

 


Programme des fiestas du Dos de Mayo 2018

 

De nombreuses activités gratuites sont organisées et autogérées par les habitants de Malasaña. Du 27 avril au 2 mai, les "fiestas del Dos de Mayo" seront célébrées. De nombreuses activités sont proposées durant toute la journée, dans tout le quartier, et il y en aura pour tous les goûts et tous les âges ! Le choix sera varié entre concerts, sessions de DJ, ateliers, jeux pour enfants, sports, danses et repas populaires entre Malasaña et le Conde Duque. De nombreux concerts sont prévus sur les places Dos de Mayo, San Ildefonso et Comendadoras. De plus, un bar des voisins sera installé Plaza Dos de Mayo, une initiative solidiare qui reversera les fonds à des associations d'aide aux réfugiés.

Vendredi 27 avril :
17h - Décoration de la place et des activités pour enfants. Plaza Dos de Mayo  
19h - Défilé de protestation. Commence à Solar d'Antonio Grilo puis finit à la Plaza Dos de Mayo.
20h30 – Discours. Plaza de Dos de Mayo 
20h50 – Microthéâtre de quartier "El ataque de los chacales". Plaza de Dos de Mayo
21h - Concert de folk et de danse: Raksedonia. Plaza de Dos de Mayo

Samedi 28 avril :
10h - Course populaire. Plaza de Dos de Mayo  
10h - Trampoline gonflable. Plaza Dos de Mayo 
11h  - Atelier de Batucada pour les enfants. Plaza Dos de Mayo 
11h - Fête de la mousse. Plaza Dos de Mayo
11h - Historique des conférences du 2 mai. C / Pozas 14. 
11h30 - Masterclass de zumba avec Forus Barceló. Plaza Dos de Mayo 
12h30 - Animation pour les enfants : clowns, jeux, danses et humour. Plaza Dos de Mayo
14h - Concert Lizzies à Velarde 24 
14h30 - Repas populaire. Solar d'Antonio Grilo, 8 
17h - Atelier Coaching, "Pleine Conscience et Danse Consciente". Calle Pozas, 14. Inscriptions préalables à zaidajubera@gmail.com 
17h30 – Initiation au Yoga, calle de Palma, 36 
18h - DJ dans la rue. Calle Limón
18h - Concerts à San Andrés, 33 et Solar d'Antonio Grilo, 8
18h Débat "La liberté de penser" avec Amesty International
19h30 - Verbena Chotis, calle Galeria de Robles 
20h - "Barra vecinal" solidaire. Plaza Dos de Mayo  
20h- Cours de swing et danse. Plaza Dos de Mayo

Dimanche 29 avril :
10h – Tournoi de basket 3x3. Plaza Dos de Mayo. Inscriptions ici.
12h30 – Vermouth au Solar d'Antonio Grilo, 8
13h - Danse mystique avec Sergio Colón et Jorge Jiménez. Place de Dos de Mayo
13h30 – Microthéâtre : "7 virtudes capitales" avec Sergio Colón et Jorge Jiménez. Plaza Dos de Mayo
14h - Concert: Dawlings. Calle Manuela Malasaña
16h - Atelier de "semilleros". Solar d'Antonio Grilo, 8
17h  - Concert Camarmota. Rue Manuela Malasaña 
17h - Capoeira, à Pza de Soledad Tours Acosta 
18h - Concert Sikuris. Plaza Dos de Mayo. 
20h - Cours de samba et de forró suivi de danse. Plaza Dos de Mayo 
20h45 - Théâtre de quartier : "el ataque de los chacales". Calle Manuela Malasaña 
21h - Concert de Nathy Faria. Calle Manuela Malasaña

Lundi 30 avril
De 17h à 23h – Concerts. Plaza San Ildefonso et Plaza Comendadoras
18h – Ouverture de la "barra vecinal". Plaza Dos de Mayo  
21h30 – Sessions de DJ Plaza Dos de Mayo / 23h00 - Plaza San Ildefonso

Mardi 1er mai
11h - Yoga pour tous. Plaza Dos de Mayo
12h - Atelier de "Tissage Malasaña" et vermouth. Solar d'Antonio Grilo, 8
12h30 - "La cuisine dans la Plaza". Plaza Dos de Mayo
13h - Concert acoustique: "La Partida". Solar d'Antonio Grilo, 8
13h - Bollywood. Plaza Dos de Mayo
13h -  Ouvertude du "barra vecinal", jusqu à minuit. Plaza Dos de Mayo
14h30 - Repas populaire. Plaza Dos de Mayo
17h – Session de poésie à micro ouvert, avec Scandar Algeet, Carlos Salem et Marcus Versus. Plaza Dos de Mayo
De 17h00 à 22h30 – Concerts. Plaza San Ildefonso
De 17h00 à minuit - Concerts. Plaza de Comendadoras 
19h - Cours d'initiation au tango. Plaza Dos de Mayo
22h30 - "Verbena Clandestina". Place San Ildefonso

Mercredi 2 mai
10h - Bingo familial. Plaza Dos de Mayo 
13h - "Barra vecinal" solidaire. Plaza Dos de Mayo (jusqu'à 23 heures). 
14h30 – Visite du bar social du quartier. Plaza Dos de Mayo
De 13h30 à 22h - Concerts. Plaza San Ildefonso 
De 13h30 à 23h - Concerts. Plaza de Comendadoras 
De 17h à 20h - Concerts. Plaza Dos de Mayo
18h30 - Défilés contre l'expulsion des magasins traditionnels et voisins. Plaza Dos de Mayo
21h30 - Session DJ. Plaza Dos de Mayo  

Nous vous recommandons
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Franco-Espagnole lun 30/04/2018 - 12:53

Le fait que le père de Manuela Malasaña ait été un boulanger d'origine française rappelle un aspect de l'histoire malheureusement assez méconnu du public et particulièrement en France: celle de la présence française en Espagne, et ce, depuis le Moyen-Âge. Les artisans boulangers et leur "pan francés" sont une part importante de cette histoire (les intéressés trouveront sur la toile quelques renseignements à ce sujet, notamment l'article de Rose Duroux), mais pas uniquement. L'hispaniste Maurice Legendre, ancien directeur de la Casa de Velázquez et qui a d'ailleurs sa rue à Madrid (Mauricio Legendre), réalisa non seulement des recherches à ce sujet mais il en fit un pilier de son oeuvre de rapprochement entre les deux pays. En tout cas, je vous félicite de l'avoir signalé et ce serait bien de continuer sur cette lancée en faisant (re)découvrir la longue histoire de la présence française à Madrid et en Espagne.

Répondre
Sur le même sujet