Vendredi 13 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SPECIAL 2 DE MAYO - Lexique : Les Franchutes vus par les Espingouins

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 01/05/2019 à 11:00 | Mis à jour le 01/05/2019 à 12:51
franchute espingouin

Deux cents ans que la hache de guerre est enterrée. Pourtant, Français et Espagnols se chamaillent encore, comme des frères. De bonne guerre, lepetitjournal.com vous propose le décodeur de la joute verbale

 

Gabacho(a)

C'est le terme le plus courant pour désigner les Français, il leur est d'ailleurs exclusivement réservé. La question de son origine n'est pas tranchée. D'après la Real Academia Española, "gabacho"signifie originellement "habitant des coteaux des Pyrénées", en référence à la rivière "Gave de Pau", ou à celle de "Gabas"du village pyrénéen qui porte le même nom.
L'autre histoire raconte une origine commune de part et d'autre de l'actuelle frontière. Le mot "gavach"en provençal, de même que le "gavatx"catalan, désignait au XVIème siècle un "montagnard, un rustre", puis par extension un étranger. Ce sont des dérivés ironiques du préroman "gaba"(goitre, gésier, gorge), le gaba étant une maladie fréquente chez les montagnards.
 

Franchute(a)

Surnom formé avec le suffixe "-ute". Ce suffixe, uniquement usité pour former ce mot, a plus un caractère humoristique que péjoratif. 

 

Tirafresa

C'est le plus "violent"de tous les surnoms donnés aux Français, même si les Espagnols l'utilisent également de manière ironique. Il fait référence aux événements de mai 1993 et 1994. Les agriculteurs français avaient alors détruit plusieurs tonnes de fraises espagnoles dont l'importation faisait chuter les prix de la fraise nationale.

 

Guiri

Désigne le touriste étranger en général. Ce terme provient du patois basque du XIXème siècle "guiristino". Les "carlistas", partisans du roi Charles, appelaient  "cristinos"les défenseurs de la reine Cristina, leurs adversaires. Par extension, sont devenus "critinos/ guiristinos"tous les libéraux du XIXème siècle. Ce n'est que bien plus tard que ce terme péjoratif renaissait de ses cendres pour (dis)qualifier les touristes étrangers, en particulier anglo-saxons.


Caroline RODRIGUEZ

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

chulucanense jeu 03/05/2018 - 12:32

le terme "Gabacho" ne pourrait-il pas venir des soldats napoléoniens qui étaient vêtus de longs manteaux des "gabardines"? Par extension ce terme a été donné aux français en souvenir des invasions napoléoniennes.

Répondre

Expat Mag

Bucarest Appercu
TRADITIONS

La "danse des ours", une tradition unique en Roumanie

Si pour vous le réveillon de Noël est synonyme de foie gras, champagne et dinde aux marrons, les fêtes d’hiver ont toujours quelque chose de magique et les Roumains adorent leurs traditions, censées a

Sur le même sujet