Lundi 21 juin 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

LYCEE FRANCAIS DU CAIRE - Une nouvelle rentrée à El Merag

Par | Publié le 31/08/2015 à 21:30 | Mis à jour le 06/01/2018 à 15:00

Alors que le retour en classe va sonner pour plusieurs centaines d'élèves français, lepetitjournal.com a voulu en savoir plus sur la rentrée 2015 qui s'annonce au Lycée Français du Caire, après notamment une excellente année 2014-2015 sur le plan académique et marquée par l'entrée dans les nouveaux bâtiments du site d'El Merag, creuset culturel et cosmopolite de 45 nationalités d'élèves.

Nous sommes donc allés à la rencontre de Jamil Maleyran, le proviseur du lycée depuis 2011, et d'Amaury Lehmann, proviseur adjoint.

M. Maleyran occupé par les réunions nombreuses qui émaillent le quotidien pré-rentrée d'un proviseur, c'est Amaury Lehmann qui nous accueille et nous fait la visite des locaux. L'impression générale laissée par le « nouveau » Lycée Français d'El Merag est celle que les conditions de travail sont de très haut niveau.

M. Lehmann en profite pour nous vanter le restaurant scolaire du lycée, un espace où enfin, les élèves peuvent manger de façon équilibrée et avec plus de temps pour le repas.


Clairement, au Lycée Français du Caire, les installations sont haut de gamme.

 

De retour au bureau, nous demandons à M. Lehmann quelle est (sa) vision de la spécificité du Lycée par rapport aux autres établissements francophones.

« Nous sommes un lycée français, à la française, intégralement calqué sur le modèle d'un lycée français, et avec la volonté stricte d'appliquer les programmes tels que définis dans le Bulletin Officiel. Nous offrons par exemple dans la filière générale au lycée autant de facettes de formation qu'un lycée de France, avec une série L complète (26 élèves en Première et Terminale), les enseignements d'exploration à partir de la Seconde, et les Disciplines Non Linguistiques en 3 langues (arabe, anglais, espagnol). Par ailleurs, on accompagne nos meilleurs élèves en langues vers la certification aux Instituts Goethe, Cervantès ou Cambridge. »

 

Vous avez connu d'excellents résultats aux examens (96% de réussite au Bac, 100% au Brevet), comment incluez-vous l'excellence académique dans le projet d'établissement?

« Le Projet d'Etablissement pour 2015-2016 est d'abord d'ancrer le lycée dans le réel : ce qu'on apprend n'est jamais déconnecté d'une réalité tangible, quotidienne. C'est aussi faire entrer le réel dans l'école, ce qui se retrouve dans le second grand axe du projet qui est d'accompagner le plus possible l'épanouissement personnel, au-delà justement des seules notes. Avec le Festival de Théâtre, la Charity Week, la participation comme cette année à un challenge de robotique à Tunis, l'irrigation du lycée par des partenaires, artistes et intervenants extérieurs? tout ceci participe à ce que l'élève ouvre son savoir et explore ses propres possibilités du mieux possible. Et l'admission à Sciences-Po Menton de 5 de nos bacheliers montre bien que nous formons des étudiants d'une part, mais des personnalités douées de réflexion et d'analyse d'autre part. »

 

M. Maleyran entrant, M. Lehmann s'excuse à son tour et nous laisse avec le proviseur.

M. Maleyran, bonjour, vous êtes le proviseur du lycée depuis 2011, et vous vivez une deuxième rentrée dans le nouveau site d'El Merag. Quelles son les nouveautés de cette année à venir?

« Oui, nous faisons une deuxième rentrée dans ces bâtiments, qui nous offre d'excellentes conditions de travail et a permis de développer le secondaire tout en maintenant la dynamique d'une cité scolaire, idéale pour la continuité entre les cycles. Cette année, nous accueillons environ 220 nouveaux inscrits, soit 1870 élèves sur tous les niveaux, avec malgré les nouveaux bâtiments, un taux de pression déjà maximum sur les effectifs par classe.

Mais les équipements nous permettent d'offrir des conditions de travail de grande qualité, je pense notamment aux installations informatiques et aux laboratoires de sciences, ainsi qu'une vraie cohérence dans la circulation des élèves au sein du bâtiment.

Bien sûr, les élèves de l'année dernière auraient voulu par nostalgie faire le gala de fin d'année sur l'ancien site, mais je crois que tout le monde va s'attacher à ces installations. »

 

Le Lycée est donc réparti désormais sur 4 sites, Maadi, El Merag, Zamalek et New Cairo, comment s'articulent les sites entre eux?

« Les 3 autres sites sont exclusivement dédiés au primaire et à la maternelle, avec un pilotage de proximité assuré par Mm. Sicard et Bariot, et nous permettent de répondre à une répartition géographique des familles de façon plus équilibrée en limitant pour chacun le transport. On attend de trouver toutefois une solution plus stable pour le site du Nouveau Caire, sans que cela ne remette en cause la présence d'une antenne dans cette zone. »

 

En tant que proviseur, qu'avez-vous à confier aux lecteurs pour qu'ils découvrent les orientations choisies pour cette rentrée?

« Le Projet d'Etablissement est un processus global entre tous les acteurs enseignants et éducatifs de l'établissement. Il veut fédérer autour d'idées et d'actions mises en place pour accompagner les élèves vers la réussite, avec notamment l'aide personnalisée, un accompagnement spécifique dans les matières fondamentales en 6ème et au lycée. Et des projets qui ancrent les savoirs dans une réalité parfois hors des murs du lycée, pour, comme le disent par ailleurs les textes officiels, former des élèves et des individus. Mais le plus important dans le Projet d'Etablissement mis en place avec l'ensemble de la communauté éducative, c'est d'installer un guide, tracer un chemin pour les 3 prochaines années, cohérent avec la certaine stabilité retrouvée dans le pays, avec en filigrane l'idée que le Lycée Français du Caire soit un acteur de l'offre éducative française en Egypte.

La demande d'inscription est forte, les classes sont saturées et il ne faut pas de compétition entre les établissements, que ce soit Concordia, Misr, Voltaire, Balzac? nous représentons une offre éducative forte, valorisée, que le Lycée Français, à travers son Projet d'Etablissement, doit mettre en lumière. »

La rentrée se fera le jeudi 3 septembre.

 

Quentin Boissard (www.lepetitjournal.com/le-caire) - Mardi 1er Septembre 2015

0 Commentaire (s)Réagir