Jeudi 1 octobre 2020

Vous êtes plutôt underground londonien ou métro parisien ?

Par Clara Grouzis | Publié le 15/09/2020 à 16:55 | Mis à jour le 15/09/2020 à 17:04
Photo : Karol Kaczorek - Unsplash
karol-kaczorek-PG7JubaVEyY-unsplash

Bien que l’Underground londonien soit le premier métro du monde, il a quelques éléments à envier à Paris. Alors, lequel des deux métros gagnera ?

En 1863 est construite à Londres la première ligne de métro au monde, elle relie Paddington à Farringdon Street et fait 5 km. La deuxième ligne sera creusée dès 1890. A Paris, la ligne qui traverse la ville de la porte de Vincennes à la porte Maillot est inaugurée en 1900 en vue des Jeux Olympiques d’été, ce qui en fait la huitième ligne de métro du monde. Un point pour Londres.


Au niveau technique : match nul


Le métro parisien regroupe 303 stations, contre 270 pour Londres. La ville lumière gagne aussi avec 16 lignes contre 11 chez les britanniques. Entre deux stations, il faut une minute à Paris en moyenne, contre deux à Londres. Ainsi, il est possible de traverser toutes les stations de la capitale française en 13h pour un réseau de 219,9 km alors qu’il faut 16h pour faire la même chose à Londres, pour un réseau de 421 km. Pourtant, la ligne la plus rapide de métro roule à 40 km/heure alors que la ligne la plus rapide d’Underground va jusqu’à 100 km/heure.

A Paris, la ligne 8 est la plus longue avec 23,4 km alors qu’à Londres, c’est la Central Line, avec 54,9 km.

Châtelet-les-Halles est la plus grande station de métro du monde, difficile de rivaliser avec ça. La station anglaise la plus fréquentée en 2015 était Waterloo avec 95 millions de passagers, contre 46,7 millions pour la gare Saint-Lazare en 2018, qui a détrôné la Gare du Nord.

Le tube londonien est donc plus rapide et le réseau plus important, même s’il dessert moins de stations et comprend 5 lignes de moins. Il est aussi plus fréquenté que le métro parisien, mais n’a pas la chance d’avoir la plus grande station du monde. Un point partout ?


Au niveau pratique : Londres devance Paris


Au niveau pratique, encore une fois, les deux réseaux sont en concurrence. Le métro parisien a beau avoir plus de lignes, le réseau se concentre essentiellement sur la zone 1 et pour aller dans la banlieue, il faut prendre le bus ou le RER. L’Underground, quant à lui, dessert davantage les « suburb » de la capitale.

A Paris, les lignes sont nommées par des chiffres, ce qui permet de se repérer beaucoup plus facilement qu’avec les noms des lignes londoniennes. De plus, les plateformes sont indiquées avec le nom de la dernière station et non « Eastbound » ou « Westbound », indications qui obligent systématiquement à regarder le plan.

Pourtant, les parisiens achètent encore des carnets de tickets. Si les habitants ont le pass Navigo, les autres se baladent toujours avec le ticket imaginé il y a 117 ans. Pas de paiements sans contacts à la borne ni de carte Oyster rechargeables, ce qui est quand même très pratique et donne un point à Londres.

Un match qui s’avère donc serré. Il faut bien dire que la comparaison est difficile et qu’au final, le résultat dépend des habitudes de chacun. Alors, selon vous, qui l’emporte ?

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics ! 

Clara Grouzis journaliste Londres

Clara Grouzis

Etudiante en troisième année à Sciences Po Aix et passionnée, je me destine au journalisme
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet