Jeudi 1 octobre 2020

Une nouvelle application pour tracer les cas de coronavirus

Par Marie Lagache | Publié le 14/09/2020 à 16:59 | Mis à jour le 14/09/2020 à 17:32
Photo : Markus Winkler-Unsplash
Application Covid19 Coronavirus Royaume-Uni

Dès le 24 septembre les Britanniques pourront scanner un QR code via une application dénommée “Covid19”, avant de pénétrer dans certains établissements, afin de favoriser le traçage des cas de coronavirus et leurs identifications.

Une application intitulée “Covid 19” débarque au Royaume-Uni. Le gouvernement britannique va mettre en place à partir du 24 septembre prochain une application pour encourager le repérage des cas de coronavirus. Cette dernière reposera sur un système de QR codes, un type de code-barres, à scanner pour s’identifier dans un établissement. Les cinémas, restaurants, pubs, et même les salons de coiffure seront concernés.

L’application pourra aussi alerter ses utilisateurs sur les statistiques de cas de coronavirus dans leur quartier, permettre de réserver un créneau pour être testé, et rappeler les symptômes ou gestes barrières. « Nous nous devons d'utiliser tous les outils à notre disposition pour contrôler la propagation du virus, y compris les technologies de pointe » a expliqué Matt Hancock, secrétaire d’Etat à la Santé.

De nouvelles dispositions pour renforcer l’application

Cette application s’accompagne de nouvelles mesures sanitaires. Les rassemblements de plus de six personnes, à l’intérieur comme à l’extérieur, sont dès aujourd’hui interdits. Parmi les dispositions à venir, les pubs et les restaurants devront demander à leurs clients leurs coordonnées afin de les contacter et les inviter à se faire tester si un cas de Covid19 est détecté dans l’établissement. Ces dispositions sont déjà en vigueur en Belgique, en Allemagne ou encore en Suisse. Les informations personnelles seront supprimées après une certaine durée et l’entrée pourrait être refusée aux personnes ne souhaitant pas s’y plier.

Une initiative déjà testée dans toute l’Europe

Ce dispositif arrive avec plusieurs mois de retard, en comparaison des autres initiatives européennes dans le domaine. Les britanniques avaient en effet déjà essayé de développer leur propre application, sur le même modèle que “Stop Covid” en France, avant de finalement opter pour la version créée par Apple et Google. L’Italie, l’Allemagne, l’Espagne, ou encore la Suisse, l’utilisent déjà. L’Ecosse l’a quant à elle adoptée jeudi dernier et l’Irlande du Nord le 31 juillet.

Néanmoins, les expériences européennes restent peu concluantes. En France, seulement 103 cas contacts ont été détectés grâce à l’application durant l’été. L’Union-Européenne a cependant lancé une infrastructure sous forme de “passerelle” permettant aux applications de différents pays de partager leurs données. Cet essai a été annoncé aujourd’hui par la Commission européenne et concerne la République tchèque, le Danemark, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie et la Lettonie. Reste à savoir quel succès rencontrera la version britannique.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet