Report flexible jusqu’au 31 octobre : un Brexit version Halloween

Par Laurent Colin | Publié le 11/04/2019 à 10:39 | Mis à jour le 11/04/2019 à 10:54
Photo : Creative Commons
Europe accord nouvelle extension 31 octobre May

Cette nuit, les dirigeants des 28 pays de l’Union européenne, Theresa May compris, ce sont mis d’accord pour reculer – une fois de plus – la date du Brexit.

Après le 29 mars, le 12 avril, voire le 22 mai, les Européens ont finalement opté pour la date butoir du 31 octobre 2019. Avec beaucoup d’ironie, de nombreux médias parlent déjà d’un « Halloween Brexit ».

Le mot « flexible » a toute son importance car si le Parlement britannique venait à trouver un compromis et valider un schéma de sortie avant la fin octobre, le Royaume-Uni pourrait quitter l’Union européenne plus tôt.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, s’est dit heureux de l'accord trouvé par les 28. « Nous nous sommes mis d'accord sur une extension flexible jusqu'au 31 octobre, cela donne six mois de plus au Royaume-Uni pour trouver la meilleure solution possible ». Avant d’ajouter que pendant ces six mois « le Royaume-Uni peut encore ratifier l'accord de retrait, auquel cas il sera mis fin à la prolongation » et que Londres garde aussi la possibilité « d'annuler complètement Brexit ». Une hypothèse qui n’est donc pas à exclure. Le feuilleton Brexit est donc encore loin d’être terminé… A suivre.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale