Les nouvelles contaminations ralentissent au Royaume-Uni à l’approche des fêtes

Par Lili Auriat | Publié le 15/11/2021 à 13:04 | Mis à jour le 15/11/2021 à 13:14
Photo : Henry Nicholls - Reuters
Covid au Royaume-Uni

Après deux mois compliqués depuis la rentrée, on observe finalement au Royaume-Uni une baisse des nouveaux cas de Covid-19, tandis que le nombre de personnes ayant reçu leur troisième dose augmente doucement.

 

Le nombre de cas de Covid-19 a oscillé entre 40 000 et 50 000 cas quotidiens tout au long du mois d’octobre. Des chiffres inquiétants à l’approche de la saison hivernale, qui pourraient bien monter jusqu’à 100 000 cas par jour selon le Secrétaire d’État à la Santé Sajid Javid. Mais ces chiffres semblent être à la baisse au cours de ces deux premières semaines de novembre.

 

Des chiffres à la baisse au Royaume-Uni

Le 6 novembre, 27 000 personnes avaient été testées positives au Covid-19, des chiffres qui n’étaient pas descendus aussi bas depuis plus d’un mois. Dimanche 14 novembre, le nombre de cas est remonté autour de 36 000, ce qui représente toujours environ 10 000 cas de moins qu’au 14 octobre. Une tendance à la baisse pour le nombre d’infections, qui n’était pas forcément prévue à l’approche des fêtes.

 

La campagne de vaccination britannique continue de progresser doucement

Plus de 12 millions de personnes ont reçu leurs trois doses de vaccin au Royaume-Uni, soit presque 22% de la population, et un million d’entre elles se sont fait administrer cette troisième dose dans les dernières 48 heures. La campagne de vaccination progresse donc lentement chez les personnes éligibles pour cette dose booster.

Du côté des adolescents, pour qui la vaccination n’est autorisée que depuis le 20 septembre, ils sont aujourd’hui plus d’un million à avoir reçu au moins une dose de vaccin. 95% des établissements scolaires britanniques ont reçu, ou recevront dans les semaines à venir, la visite de stands de vaccination.

En plus de cette campagne, le Royaume-Uni vient de devenir le premier pays à approuver le traitement oral anti-covid, ce qui pourrait continuer d’endiguer la vague de contamination prévue pour cet hiver.

 

Lili Auriat - Journaliste Londres

Lili Auriat

Lili Auriat, étudiante à Sciences Po Aix, parisienne et passionnée de sport et de voyage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale