Samedi 15 mai 2021

Nouveau-né au sein de la famille royale : les paris sont lancés !

Par Vanessa Arnal | Publié le 11/02/2021 à 15:56 | Mis à jour le 11/02/2021 à 16:06
Photo : Church of the King - UNSPLASH
bébé royal pari bookmaker

Les Britanniques sont connus pour leur adoration envers la Reine et sa famille. À la naissance d’un nouveau-né royal, les paris fusent quant au prénom qui sera choisi par les parents.

 

George, Charlotte, Archie, Louis… Aucun des prénoms propres aux enfants de la famille royale n’a échappé aux nombreux paris qui en découlent à travers le Royaume-Uni. Mardi dernier, la princesse Eugénie a accouché de son premier enfant. Un petit garçon de plus chez les Windsor. Pour le moment, le prénom du nouveau-né n’a toujours pas été révélé au grand public. Les spéculations vont donc bon train !

En haut du classement des prénoms favoris pour empocher la mise se trouve Arthur. Très populaire au sein de la famille d’Elizabeth II, Prince Louis, Prince William et Prince Charles le détiennent déjà en deuxième prénom. La tradition royale se veut de reprendre un prénom déjà existant dans la famille. Juste après Arthur viennent les prénoms James, Frederick, Edward et Albert. L’engouement autour de ces paris fascine et attise au possible notre curiosité.

 

Le business des paris royaux

Parier sur le prénom d’un nouveau-né royal pourrait presque être considéré comme l’un des passe-temps préférés des Anglais. Les bookmakeurs, aussi appelés les bookies, retirent leur casquette de parieurs sportifs l’espace d’un moment pour orner celle de parieurs royaux. Parfois, les paris sur les prénoms des enfants de la famille royale peuvent débuter avant même qu’une grossesse ait été annoncée, comme cela avait été le cas pour l’enfant de Meghan et Harry. Les Britanniques parient même sur le sexe avant de miser sur un quelconque prénom.

Certains sites offrent un guide sur comment bien miser en offrant la liste des prénoms les plus probables d’être choisis par les futurs parents. Parier 5£ sur le prénom en tête de liste pourrait vous faire remporter 5000£, dans la mesure où ce prénom serait le bon. Pour la naissance de Prince George, le premier fils de Kate et William, les bookmakers avaient perçu plus d’un million de livres en paris royaux. Cette tendance s’est même exportée à l’international. D’après le bookmakeur William Hill, les mises provenaient de plus de 100 pays dans le monde.

 

Une tradition aux origines inconnues

Si le système des paris autour de la famille royale semble exister depuis bon nombre d’années, il reste difficile de déterminer quand et pourquoi il a connu un tel essor. Miser de l’argent constitue une pratique datant de l’Antiquité. Les courses hippiques étaient une activité très prisée au sein de la haute société de l’époque qui misait sur les différents chevaux. Le développement du système capitaliste n’a fait qu’accroître cet intérêt pour les paris.

Miser sur le futur prénom d’un bébé royal fait aujourd’hui partie intégrante des traditions britanniques. Que ce soit dans le but de gagner de l’argent, ou simplement par intérêt personnel pour la famille royale, les paris fusent et ne cesseront de fuser pour les futures progénitures de la famille Windsor.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

 

Vanessa Arnal - Journaliste

Vanessa Arnal

Étudiante en journalisme international. Voyageuse, ambitieuse et passionnée de photographie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet