TEST: 2269

Lloyd’s n’assurera plus les industries polluantes à partir de 2022

Par Corentin Mittet-Magnan | Publié le 17/12/2020 à 16:36 | Mis à jour le 17/12/2020 à 16:46
Photo : Noel o Shaughnessy - Unsplash
lloyds assurance industries polluantes

L’assureur a cédé aux pressions d’une campagne lancée par des ONG de défense de l'environnement.

 

« C’est la première fois que nous définissons une stratégie de gouvernance environnementale et sociale pour Lloyd’s et cela représente une étape importante dans le parcours vers la construction d’un futur plus durable » a déclaré Bruce Canergie Brown, président du conseil d’administration du groupe.

L’assurance Lloyd’s of London, l’une des plus anciennes institutions de la City, réunit une centaine de membres chargés de la stratégie d’assurance et d’investissement du groupe. Dans une série de mesures dévoilées aujourd’hui, Lloyd’s s’engage à cesser de couvrir les secteurs du charbon, notamment les centrales électriques et les mines, des sables bitumineux et les projets d’exploration en Arctique à partir du 1er janvier 2022. Cette mesure doit permettre de sortir complètement de ces marchés d’ici 2030.

Les compagnies d’assurance française et suisse, AXA et Zurich, ont déjà pris des engagements similaires alors que les compagnies américaines et asiatiques maintiennent encore leurs présences sur ces marchés. Lloyd’s étaient sous le feu des critiques et la pression des groupes de défense de l’environnement après avoir pris part à des projets controversés comme le pipeline Trans Mountain au Canada ou la mine de charbon Charmichael du groupe Adani en Australie.

 

Insatisfaction des mouvements écologistes

C’est la campagne « Insure our futur » lancée par plusieurs ONG début décembre qui avait pointé du doigt les engagements du groupe Lloyd’s dans le secteur. Elles considèrent que les engagements environnementaux du secteur de la finance sont insuffisants. Lindsay Keenan, coordinateur de la campagne en Europe, considère d’ailleurs que les engagements pris par Lloyd’s ne vont « pas dans la bonne direction ». Il estime que la mesure « devrait être effective maintenant, et pas en 2022 ».

Dans le même communiqué, Lloyd’s s’engage à avoir 35 % de femmes occupants des postes à responsabilité d’ici 2023 et à améliorer la représentativité des minorités ethniques dans ses effectifs. Des nouvelles annonces à ce sujet doivent être faites en 2021.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale