L’inefficacité du système « Test and Trace » avouée par Chris Whitty

Par Charles Flageul | Publié le 04/11/2020 à 16:48 | Mis à jour le 10/12/2020 à 16:47
Photo : Markus Winkler-Unsplash
Chris whitty londres test and trace

Le médecin-chef de l’Angleterre, Chris Whitty, a déclaré que la stratégie du « Test and Trace » ou traçage des contacts n’était pas suffisamment efficace dans les régions où le taux d’infection au coronavirus demeure très élevé. Il tient tout de même à défendre le système :

« Depuis le début, nous avons toujours dit que ce système marchait correctement dans les quartiers et régions où le taux de contamination est relativement faible. Si le deuxième confinement parvient à réduire le nombre de nouvelles infections, le Test and Trace devrait être suffisamment efficace pour identifier chaque cas contact. »

L’enjeu du traçage des contacts est de contrôler la propagation du virus au Royaume-Uni ou du moins de surveiller sa diffusion. Le système demande aux patients positifs au coronavirus de déclarer l’identité de tout cas contact rencontré dans les 48h précédant l’apparition des premiers symptômes. L’application transmet une alerte à toute personne qui est entrée en contact avec l’individu infecté par le COVID-19.

Cependant, depuis quelques mois, le système de « traçage des contacts » est l’objet de nombreuses critiques relayant notamment des problèmes techniques assez préoccupants sur l’application mobile. Dans le Shropshire, région située au centre de l’Angleterre, un tiers des cas contacts n’ont pas encore pu être identifiés par le système.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics.

Sur le même sujet
Charles Flageul - Journaliste Londres

Charles Flageul

Étudiant en Troisième Année à Sciences Po Aix, je me destine au reportage vidéo.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale