Lundi 17 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les Muses Orphelines, le théâtre à fleur d’émotions

Par Jennifer Febvay | Publié le 17/05/2019 à 11:30 | Mis à jour le 17/05/2019 à 12:35
Les Muses Orphelines Tamise En scène Londres théâtre francophone

Tamise En Scène vous propose plusieurs représentations de la pièce québécoise Les Muses Orphelines. Une fiction pleine d’émotions et un public plus que conquis.

« Une très belle découverte et un jeu d’acteur incroyable ! », s’exclame Isabelle Lemarchand, venue assister au spectacle. Quatre comédiens de la troupe de théâtre francophone Tamise En Scène vous proposent plusieurs représentations de la pièce mondialement connue Les Muses Orphelines jusqu’à samedi. Une fratrie de quatre frères et sœurs se retrouve le jour de Pâques dans un Québec conservateur des années 1960. Chacun de ces personnages va fantasmer sur ce qu’est devenue leur mère et s’est construit sur ce fantasme.

Quant à Andrew Rowe, Aurore Martin, Maud Martinelli et Valérie Carrier, leur jeu d’acteur aura fait l’unanimité ce soir. Une prestation grandement saluée par le public. Lorsque l’on demande aux spectateurs s’ils ont apprécié la pièce, la première réponse est unanime. « C’était vraiment très bien joué », lâche Sonia Tohme, venue avec ses deux amies. « Vraiment très bien joué », surenchérissent les deux femmes. Un peu plus loin, Antoine Verjat, venu aussi assister au spectacle, partage cet avis. « Il y avait une symbiose entre les quatre comédiens qui est assez incroyable », livre le jeune homme.

Julien Balajas, metteur en scène, confie : « Au début j’avais une crainte concernant la pièce quand je l’ai lue car j’ai trouvé le texte très dense. Je craignais que le public ne se perde dans autant de textes. Finalement, on était complet et le public semble conquis. » Une prouesse possible car exécutée par « un groupe très soudé ». « C’est ce qui fait le succès d’une représentation », conclut Julien. Défi relevé !

Une pièce pleine d’émotions

Pour la mise en scène, pas de « grands effets ». Une table, des chaises, un porte-manteau et une porte. « Je pense qu’une bonne mise en scène ne doit pas se voir », confie le metteur en scène. Quoi qu’il en soit, la dose d’émotions prodiguée par cette représentation se suffit à elle-même. « L’histoire nous transporte et les personnages sont riches. Ce qui m’a vraiment touchée dans cette pièce c’est son sujet. On est à la fois ému parce que c’est drôle, parce que c’est triste ». Isabelle n’est pas la seule à être de cet avis. « La relation entre les frères et sœurs, les responsabilités, le manque de maternité, la dureté des événements... Tout ça m’a touchée. C’est un thème très dur, mais très bien porté par les mots et par les acteurs », acquiesce Sonia. Antoine partage le même sentiment : « J’ai trouvé cette histoire très tendre et très dure à la fois. C’est peut être cet aspect-là qui m’a le plus plu. » Un public touché par la densité des protagonistes.

« Une pièce très riche avec beaucoup d’émotions. Une succession de moments drôles et d’autres plus tragiques. J’ai été très surprise par la fin, je ne m’y attendais pas ! », confie une jeune trentenaire. Un final donc tout autant réussi.

Attention, la dernière séance est demain. Il reste encore des places alors dépêchez-vous ! 

 

Les Muses Orphelines

 

Les Muses Orphelines

 

Les Muses Orphelines

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet