Samedi 6 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernieres nouvelles
S'abonner

Les Londoniens ouvrent leur porte au personnel soignant du NHS

Par Mathieu Marais | Publié le 08/04/2020 à 17:27 | Mis à jour le 08/04/2020 à 17:50
Photo : Patrick Robert Doyle / Unsplash
patrick-robert-doyle-pZ6W7HuuY6w-unsplash

Des centaines de propriétés vides ont été promises au personnel médical, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. Particuliers, professionnels et chaînes d’hôtels se mobilisent pour loger le personnel soignant.

 

Les propriétaires, les associations caritatives et les promoteurs immobiliers ont répondu à l'appel de la Greater London Authority pour offrir un logement gratuit au personnel soignant qui luttent contre l'épidémie de coronavirus.

Un élan de solidarité suivi par les hôtels qui proposent des milliers de chambres gratuitement un peu partout à Londres. Un hôtel situé à Mayfair a offert des suites à £650 la nuit, le petit-déjeuner et le dîner pour 40 médecins. Situé à côté du nouvel hôpital de campagne du centre Excel, l'hôtel Ibis des Royal Docks a cédé ses lits au NHS et à l’établissement de 4 000 lits construit afin d’accueillir les patients atteints du coronavirus.

Enfin, le monde du football se mobilise également. Entre autres, le propriétaire de Chelsea Roman Abramovich s’est engagé à payer le séjour du personnel NHS à l’hôtel Millenium du Chelsea FC.

 

● Si vous êtes un membre du NHS ou un professionnel de santé qui souhaite un logement sur Londres contactez : https://www.nhshomes.co.uk/

● Si vous avez des propriétés ou des appartements vides et disponibles contactez : https://do-some-good.co.uk/

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

Mathieu Marais journaliste Londres

Mathieu Marais

J’ai grandi en Argentine et en Espagne. Je suis passionné par l’actualité internationale
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

New York Appercu
Black lives Matter

#blacklivesmatter : les New-Yorkais protestent pacifiquement

Les protestations contre les violences policières et le racisme ont continué cette semaine aux États-Unis après le meurtre de George Floyd commis par un officier de police.