Mardi 24 novembre 2020

Le masque, un nouveau must have dans votre garde-robe !

Par Marie de Montigny | Publié le 14/05/2020 à 14:42 | Mis à jour le 14/05/2020 à 16:22
Photo : THAOSS
masque THAOSS coronavirus

Le port plus ou moins obligatoire du masque nous pend au nez et ce n’est pas qu’une expression. Papier ou tissu, usage unique ou réutilisable, c’est le nouvel accessoire mode, qu’on le veuille ou non. Plutôt que de perdre ce qui nous reste de santé mentale (homeschooling, j’aurai ta peau) ou de confiance en nos capacités créatives devant notre machine à coudre, pourquoi ne pas s’offrir un masque tout fait, et en couleur s’il vous plait !

 

« Du bonheur emballé », c’est leur credo et voilà qui tombe bien, car tant qu’à porter un masque, autant se faire plaisir. Aurore de Monclin et Anne-Laure de Vienne, londoniennes au long cours, sont les deux working mums repenties aux manettes de Thaoss, un concept store en ligne qui propose « des produits fabriqués par de petits créateurs authentiques. Des idées de cadeaux irrésistibles, bons pour la santé et la planète ! ». Ne trouvant pas de masque à leur goût, les deux amies décident d’en lancer la production et de les vendre sur leur site.

 

Direction le tout nouvel onglet « quarantaine »

Les masques sont fabriqués en Espagne, à Paris et encore à Londres. « Nous avons fait appel à des couturières, que nous connaissions de réputation ou qui nous ont été recommandées. Nous avons ainsi deux créatrices-couturières à Londres », nous explique Aurore.

Tissus Liberty, à pois, à rayures, pandas ou princesses, hauts les masques ! Avec leurs 3 épaisseurs à tramage serré, lavables en machine à 60 degrés, ces masques respectent les dernières normes AFNOR (Association Française de Normalisation), la référence en la matière. 4 tailles sont disponibles (homme, femme, enfant de plus de 7 ans, enfant de moins de 7 ans) pour un produit disponible par lot ou à l’unité.

 

Comment porter son masque et quel entretien ?

Avec des mains préalablement lavées à l’eau et au savon, placer le masque sur le visage, en le tenant par les élastiques que vous fixerez derrière vos oreilles. Attention, vous ne devez pas toucher le tissu avec vos mains. Le masque doit couvrir votre nez, votre bouche ainsi que votre menton. De même, on le retirera en le prenant par les élastiques, sans toucher la partie avant, et ceci toujours avec des mains propres bien évidement.

Attention : le masque se porte sur peau nue. Hipsters, c’est le moment d’abandonner votre barbe, so 2019 anyway

 

Le masque doit impérativement être lavé au bout de 4 heures maximum d’utilisation. Il sera ensuite entreposé dans un contenant sans être mélangé au reste du linge sale, puis lavé à 60 degrés, programme coton, pendant au moins 30 minutes. Il sèchera ensuite à l’air libre, idéalement en moins de deux heures (ou au sèche-linge). A noter : le repassage n’a pas d’action désinfectante.

 

Un objet qui a trouvé son marché

Le masque est en passe de faire figure de produit-phare chez Thaoss. En effet, chacun s’équipe : « il y a ceux qui continuent à travailler au dehors et puis tout le monde se prépare », remarque Aurore. Les commandes affluent, « même depuis la Belgique ! ». « Certains clients en achètent aussi pour leur famille élargie, après s’être fournis pour eux-mêmes. Les retours sont hyper positifs ! » se réjouit-elle. Les motifs joyeux « dédramatisent le masque et les gens sont soulagés de trouver un endroit où en acheter ».

 

Alors qu’attendez-vous ? A vos masques, prêts, partez !

 

masque THAOSS coronavirus

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.

Sur le même sujet