Mercredi 12 août 2020

Le confinement vu par les enfants

Par Ninon Sopocko | Publié le 18/05/2020 à 16:55 | Mis à jour le 18/05/2020 à 18:53
Photo : Tanaphong Toonchida - Unsplash
enfants confinement coronavirus

Le confinement nous a tous affectés. Nos habitudes ont changé, tout comme notre rythme et notre travail. Mais nous n’avons pas été les seuls. Les enfants ont arrêté l’école pour suivre les cours à la maison, seuls ou avec leurs parents, fini les copains à la récré, le parc, les visites aux grands-parents. Nous avons interviewé quelques enfants qui nous racontent leur nouveau quotidien.

 

Comment tu occupes tes journées ? 

Aimée 8 ans : Le matin je fais mes devoirs. L’après-midi j'écoute des histoires sur des CD en anglais : The Faraway Tree. C'est super. Parfois je fais des gâteaux avec mon frère, sans adulte, et ils sont très bons. Le soir, je m'entraîne au piano, ça c'est bof. Parfois je vais sur le trottoir devant la maison et avec mes craies je dessine par terre. 

Appoline 11 ans : Pendant toute la matinée, je travaille pour l'école et l'après-midi j'aime bien sortir sur mon balcon et lire. Je lis beaucoup, et j'écris aussi des histoires en français et en anglais. J'aime bien écouter des disques avec ma petite soeur en même temps que je dessine. 

Emile 5 ans : On travaille, on joue, on lit des livres sur l’ordinateur et puis on fait du vélo mais ce n’est pas tous les jours.

 

L’école avec les parents se passe comment ?   

Gabriel 9 ans : Moi je trouve que ça se passe bien. Mes parents m’aident quelques fois mais ils aident surtout mon petit frère parce qu’il est sur la tablette et moi l’ordinateur et puis lui a 5 ans donc je travaille plus souvent tout seul.

Emile 5 ans : Ça se passe trop bien mais on travaille plus qu’à l’école. D’ailleurs on veut rester à l’école de la maison tout le temps.

Anatole 9 ans : Bien, parce que mes parents sont là pour m'aider. Et puis j’ai plus de récréation à la maison mais du coup je m'ennuie un peu plus.

Aimée 8 ans : J'aime mieux à l'école mais à la maison c'est quand même “sympathique”. C'est mieux à l'école parce que je peux faire mes récréations avec mes amis. 

 

Est-ce que tu t’ennuies ? 

Appoline 11 ans : Oui au début je m'ennuyais beaucoup mais maintenant j'ai plein de d'idées de trucs à faire. Tellement même que je ne les ai pas encore tous faits. 

Jules 5 ans : Non enfin parfois on s’ennuie un peu mais c’est rare.

Louise 10 ans : Je trouve que, au contraire, il n’y a pas assez de temps dans la journée. Je m’ennuie rarement mais comme j’aide ma mère à faire l’école aux petits il y a plein de trucs à faire.

 

Est-ce que tu sais ce qu’il passe dehors ? 

Gabriel 9 ans : En fait, il y a un nouveau microbe qui s’appelle le Covid19 ou coronavirus et qui, avant, était un microbe qui attaquait plutôt les animaux. Mais il a changé de programme donc maintenant c’est un nouveau microbe pour nous et malheureusement on a pas encore les médicaments pour se soigner. En fait, c’est un peu comme une grippe mais en plus fort. Du coup, on reste chez nous pour ne pas tous l’attraper. Même si les enfants sont moins touchés que les adultes et que c’est surtout un problème pour les vieilles personnes.

Aimée 8 ans : Oui, on doit rester à la maison pour ne pas transmettre le coronavirus. Je le sais parce que Boris Johnson l'a dit dans son discours. 

 

Est-ce que tu fais des trucs inhabituels ?

Anatole 9 ans : Mon papa fait des pancakes pour le petit déjeuner tous les dimanches et j'aime beaucoup ! Et on fait du roller avec toute ma famille tous les weekends. Je fais des visioconférences avec mes amis et d'habitude je n'en fais jamais. 

Louise 10 ans : Je me suis mise au footing.

Aimée 8 ans : Oui, faire l'école à la maison et ne pas mettre mon uniforme d'école.  Gabriel 9 ans : Normalement je ne suis pas autant avec mon petit frère et je ne travaille pas autant en informatique. Du coup, ça me plait et puis rester chez soi aussi c’est inhabituel.

 

Qu’est ce qui te manque le plus ?

Jules 5 ans : C’est mon très très vieux papi. Mais on peut le voir par Zoom même si ce n’est pas pareil.

Emile 5 ans : Moi ce qui me manque le plus c’est de sortir tout le temps au parc et de jouer dans la classe.

Anatole 9 ans : La compagnie de mes amis, mon club de foot et mon maître. 

 

As-tu hâte de sortir ? 

Anatole 9 ans : Oui, parce que je veux voir mes copains et m'amuser avec eux. Quand on sortira de la maison, je pourrai aller dans des restaurants et des magasins de jouets. 

Emile 5 ans : Oui parce que j’ai envie de sortir plus pour aller dans le parc toute la journée.

Jules 5 ans : Moi j'aimerais aller dehors pour aller au cinéma.

Louise 10 ans : J’aimerais bien sortir pour voir mes copines.

Gabriel 9 ans : Oui j’aimerais bien retrouver mes copains pour jouer. Non pas parce que j’aime pas trop aller à l’école, mais plutôt parce que je préfère l’école à la maison. Je trouve que c’est bien le confinement mais je suis aussi un peu pressé de retourner à l’école.

Bien qu’ils attendent impatiemment de sortir, les enfants semblent apprécier cette expérience très différente de leur quotidien. Un confinement positif pour des enfants contents de passer plus de temps en famille.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

Ninon Sopocko journaliste Londres

Ninon Sopocko

Étudiante en master à l’Institut Européen de Journalisme à Londres, je suis passionnée par l’humain et la culture.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.

Sur le même sujet