Large victoire du Brexit Party au Royaume-Uni

Par Marie Colombier | Publié le 27/05/2019 à 16:49 | Mis à jour le 27/05/2019 à 17:04
Elections européennes Brexit Party vainqueur largement en tête Londres Royaume-Uni Nigel Farage

Avec plus de 33 % des voix, le Brexit party décroche 29 sièges au Parlement européen. C’est le grand vainqueur de ces élections.

Les démocrates-libéraux arrivent deuxième et recueillent plus de 18 % des votes et 16 sièges. En troisième position, on retrouve l'opposition travailliste, qui obtient 14,05% des votes et 10 sièges. Loin derrière, les conservateurs ne recueillent que 8,71% des votes, soit 4 sièges. Considérés responsables de l’engluement de la situation politique, les partis traditionnels ont été sanctionnés. Alors qu’aux législatives de 2017, 85 % des Britanniques avaient voté pour l’un des deux partis traditionnels, ils ont été moins d’un quart cette année !

La nouvelle victoire de Nigel Farage renforce le poids des pro-Brexit dans le pays favorable à une coupure nette avec l'UE. S'exprimant après l'annonce des premiers résultats, Nigel Farage a fait savoir qu'il voulait que sa formation soit impliquée dans les négociations du Brexit et qu'il se préparait à des élections législatives. « Si nous ne quittons pas (l'UE) le 31 octobre, le score que vous avez vu aujourd'hui pour le Parti du Brexit sera de nouveau répété aux élections législatives et nous nous préparons pour cela », a-t-il déclaré à la BBC.

Une division radicale sur le Brexit

Il ressort de ce scrutin une division radicale des Britanniques sur la question du Brexit. Les deux partis gagnants sont ceux les plus opposés sur la question du Brexit : le Brexit Party souhaitant quitter l’UE sans accord et les Libéraux-démocrates réclamant de rester dans l’UE.

La situation politique au Royaume-Uni est plus chaotique que jamais. Toutes les tentatives du gouvernement pour trouver un accord sur le Brexit ont échoué. Le parti conservateur n’a plus aucune crédibilité et la Première ministre Theresa May a annoncé son départ pour le 7 juin prochain. Ses successeurs ne sont pas les bienvenus suite à ces élections européennes et le parti travailliste demande des élections générales. Le Brexit Party, lui, réclame une place à la table des négociations. Les semaines à venir vont être plus déterminantes que jamais sur l’avenir du Royaume-Uni dans l’Union européenne.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale