Impasse sur le Brexit : faut-il arrêter les négociations ?

Par Marie Colombier | Publié le 14/05/2019 à 15:30 | Mis à jour le 30/05/2019 à 11:19
Photo : @ Laurent Colin
négociations brexit

La première ministre britannique Theresa May fait l'objet de pressions au sein de son parti pour qu'elle renonce à un compromis sur le Brexit impliquant une union douanière.

Treize anciens ministres, ainsi que Graham Brady, président du Comité 1922, ont écrit à Theresa May pour lui demander de ne pas accepter le maintien du Royaume-Uni dans une union douanière avec l'UE après le Brexit. « Vous perdriez le centre loyal du Parti conservateur et feriez éclater notre parti », écrivent-ils avant d'ajouter : « Aucun dirigeant ne peut lier les mains de son successeur, aussi un accord serait-il au mieux temporaire, au pire illusoire ».

Le parti travailliste craint effectivement que les promesses de Theresa May ne soient abandonnées dès l’arrivée de son successeur. Il demande des garanties. Le négociateur en chef britannique pour le Brexit, Olly Robbins, doit justement se rendre aujourd’hui à Bruxelles pour discuter des modifications à apporter à la déclaration politique sur les futures relations du Royaume-Uni avec l'UE.

Mais pour l’instant, la classe politique britannique n'est toujours pas d'accord sur le Brexit. Ni le parti conservateur ni le parti travailliste ne semblent très optimistes sur la possibilité d’obtenir une majorité au Parlement…

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale