Clap de fin et bilan mitigé pour le Royaume-Uni aux JO d’hiver de Pékin

Par Léonie Bayon | Publié le 21/02/2022 à 13:23 | Mis à jour le 21/02/2022 à 13:30
Photo : JO de PyeongChang - Vytautas Dranginis
JO de PyeongChang, piste de ski et skieurs

Le Royaume-Uni n’a remporté que deux médailles aux Jeux Olympiques de Pékin, contre quatorze pour la France.

 

Les Jeux Olympiques se sont achevés hier soir à Pékin par un feu d’artifice. Des jeux dominés par la Norvège, l’Allemagne et la Chine, et qui rappellent que les sports d’hiver ne sont décidément pas la spécialité du Royaume-Uni.

 

Piètre performance pour le Royaume-Uni

Les JO de Pékin ne marqueront pas les esprits britanniques par leur succès. La délégation britannique repart quasiment bredouille, comptant seulement deux médailles en deux semaines. Tout au long de la compétition, le Royaume-Uni ne comptait aucune médaille à son palmarès, avant de se réveiller à la toute fin de la compétition, secouru par le curling.

 

L’équipe féminine de curling a sauvé l’honneur hier, le jour de la cérémonie de clôture, en remportant une médaille d’or contre le Japon. Dominant la partie 10 à 3, la victoire d’hier s’ajoute à la médaille d’argent remportée elle aussi en curling samedi, par l’équipe masculine. Pas de quoi égaler les cinq médailles remportées en 2018 en Corée du Sud. La délégation britannique se dit « déçue » par cette contre-performance, qui ne répond pas aux objectifs fixés à un minimum de trois à sept médailles. Elle assure vouloir mettre tout en œuvre pour réussir ses Jeux de 2026.

 

La France sauvée par le biathlon

De leur côté, les Français repartent avec cinq médailles d’or, sept en argent et deux en bronze. La délégation française n’arrive que dixième au classement des médailles. A PyeongChang, quatre ans plus tôt, la France avait terminé neuvième au classement avec un total de quinze médailles. Le nombre de médailles d’or reste cependant le même - cinq au total. A noter que la délégation comptait cette année vingt athlètes de moins qu’aux derniers jeux.

 

Si la France est parvenue à se maintenir à ses objectifs, c’est avant tout grâce au biathlon qui a été le moteur de la réussite française. A lui seul, le sport a rapporté sept médailles, soit la moitié d’entre elles, dont trois en or et quatre en argent. La France doit surtout remercier un homme, le biathlète Quentin Fillon Maillet qui, à lui seul, a arraché cinq médailles dans la discipline.

 

La prochaine édition des Jeux Olympiques aura lieu en 2026 à Milan et Cortina d’Ampezzo, en Italie.

 

 

Sur le même sujet
Léonie Bayon journaliste stagiaire à Londres

Léonie Bayon

Etudiante à Sciences Po en stage à la rédaction. Passionnée et aspirante journaliste.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale