Samedi 5 décembre 2020

Boris Johnson dévoile un plan de lutte contre l'obésité

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 27/07/2020 à 15:50 | Mis à jour le 27/07/2020 à 16:02
Photo : Christopher Williams - UNSPLASH
malbouffe boris johnson obésité

Boris Johnson a recommandé aux Britanniques de perdre du poids cet été alors que le NHS se prépare à une potentielle deuxième vague de Covid-19 plus tard cette année.

"Perdre du poids est, très clairement, l'un des meilleurs moyens de réduire les risques liés au coronavirus", a déclaré le Premier ministre. Une étude du PHE (Public Health England) a révélé samedi que les personnes obèses présentaient 40% de risques supplémentaires de mourir du coronavirus. La ministre de la santé, Helen Whately, a averti que l'obésité était «l'un des plus grands, sinon le plus grand défi de santé » auquel le Royaume-Uni était confronté. Selon les données gouvernementales, 63% des adultes sont au-dessus d'un poids considéré comme sain, avec 36% en surpoids et 28% en obésité. Après la publication de ces chiffres, le gouvernement britannique a donc lancé un plan pour lutter contre l’obésité. Il vise à venir en aide à plus de 35 millions de personnes. Si la question sur son financement n’a pas été encore abordée, le Guardian estime qu'un budget de près de 10 millions de livres sterling sera nécessaire pour sa mise en place.

Quelles seront les mesures entreprises pour aider les britanniques à perdre du poids ?

Dans un premier temps, les publicités pour les pizzas, hamburgers et tous les produits riches en sucre, graisse et sel ne pourront plus être diffusées sur les écrans de télévision avant 21h pour éviter l’exposition de celles-ci aux plus jeunes enfants. Ensuite, l’objectif est de développer des menus au sein desquels les calories seront affichées. Les restaurants de plus de 250 employés seront donc obligés d’indiquer le nombre de calories dans chaque plat aux clients.

« Quand vous faîtes vos courses, il est juste normal d'avoir accès à l’ensemble des informations relatives à la nourriture que vous mangez, afin de vous aider à prendre les bonnes décisions », a jugé Matt Hancock, secrétaire d’État à la santé. C’est pourquoi les supermarchés ne pourront plus promouvoir des articles considérés comme étant de la « malbouffe ». Il sera par exemple interdit de mettre en avant les bonbons ou les barres de chocolat à l’avant des caisses ou à l’entrée du magasin. Considérés comme parmi les plus judicieux dans un magasin, ces emplacements incitent les clients à des achats compulsifs.

Les médecins seront aussi encouragés à prescrire de l’exercice physique à leurs patients comme des sessions de marche ou de vélo. Pour cela, l’État britannique mettra à disposition de ceux qui en ont le plus besoin un accès gratuit aux matériels sportifs.

Ce plan contredit jusque-là toutes les initiatives entreprises par le Premier ministre britannique. Habituellement opposé à toute intervention « maternisante » de l’État, son expérience personnelle l’a poussé à inciter les résidents du Royaume-Uni à faire attention à leur santé. En effet, Boris Johnson avait lui-même souffert de son surpoids lorsqu’il avait contracté le coronavirus.

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne,  abonnez-vous à notre newsletter en deux clics  !

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet