ARCHITECTURE - Le Prince Charles s’insurge contre la prolifération des gratte-ciel

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 26/09/2016 à 12:52 | Mis à jour le 26/09/2016 à 14:03

 

Stop à la folie des hauteurs ! Au début du mois de septembre 2016, le Prince Charles a prononcé un discours lors de l'Evening Standard's Progress 1000, une cérémonie durant laquelle il a été distingué « Londonien de la décennie ». Dans son discours, le Prince Charles a abordé la question de la Skyline londienne qui pousse vers les nuages à toute allure. En témoigne la construction imminente de la plus haute tour résidentielle d'Europe.

Un phénomène contestable selon lui. Effectivement le Prince Charles, défenseur du peuple, soutient plutôt la construction de lieux publics, tels que des squares ou des hôpitaux comme l'Alder Hey Children's Hospital impulsé par son organisation caritative : « The Prince's Foundation for Building Community ». Au contraire, il conteste vivement la floraison des tours londoniennes, qu'il sous-entend n'être que « des lubies égoïstes d'architectes » qui ne prennent pas en compte les facteurs sociaux et environnementaux. Actuellement 119 tours d'au moins 20 étages sont en construction à Londres, et 436 sont en attente de validation. 

En tête du classement des personnalités les plus influentes de Londres, Sadiq Khan a accueilli cette allocution avec des applaudissements chaleureux.  Les deux hommes parviendront-ils à freiner cette folie des grandeurs ?

Auriane Duroure et Angélica Tarnowska (www.lepetitjournal.com/londres), le 26 septembre 2016 

>> A VOIR AUSSI : 

Une animation vidéo pour constater à quoi ressemblera Londres demain. Cliquez ICI

La Spire Tower, la plus haute tour résidentielle d'Europe en construction à Londres 

 

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale