Vendredi 20 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SURVEILLANCE - Internet Eyes is watching you !

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 29/12/2010 à 00:00 | Mis à jour le 17/08/2011 à 04:11

 

 

(BEST OF SPECIAL FETES) Champions de la surveillance, les Britanniques innovent encore et toujours avec de nouveaux gadgets. Cette fois-ci il s'agit du site "Internet Eyes" qui permet aux internautes de visionner en direct des caméras de surveillance installées dans des magasins

[crédits photo: capture d'écran depuis le site de Internet Eye]

Lutte contre la délinquance, jeu d'espionnage ou voyeurisme ? La mise en ligne de ce site pose de réelles questions. Pour le directeur commercial du site, Max Patey, Internet Eyes répond à un réel besoin car la plupart des boutiques britanniques sont équipées de caméras de surveillance mais bien souvent personne n'est chargé de les visionner. Résultat, "chaque année, on enregistre près de 5 milliards de livres de pertes à cause des vols à l'étalage", explique t-il.

Internet Eyes permet aux propriétaires des magasins de connecter leurs caméras sur un réseau. Les internautes doivent payer 1,99 livres par mois pour adhérer au site et avoir accès à ces vidéos. Leur identité est ensuite vérifiée puis quatre fenêtres s'affichent sur leur écran d'ordinateur. L'internaute n'a plus qu'à s'installer confortablement dans son fauteuil et observer les caméras.

Un système d'alerte
S'il détecte un vol ou un comportement suspect, il peut cliquer sur un bouton d'alerte. Alors la vidéo se fige et il devient possible de zoomer pour justifier ou non la suspicion. Ensuite le gérant du magasin reçoit un SMS avec l'image incriminante. S'il considère l'alerte utile, l'internaute se verra crédité de 3 points. S'il pense que l'alerte était justifiée même s'il n'y a pas eu de vol, l'internaute recevra 1 point. Par contre il ne recevra aucun point si le propriétaire considère l'alerte injustifiée.

Pour Chay, utilisateur du site depuis deux semaines, ce service est une véritable révolution : "Je suis fier de pouvoir aider et contribuer à ce qu'il n'y ait pas de vol dans les boutiques que je surveille", explique ce jeune britannique connecté cinq heures par jour. Pour Charles Farrier, de l'association No CCTV, Internet Eyes est au contraire un danger : "ce site porte atteinte à la vie privée et c'est un instrument d'espionnage ", raconte-t-il. Il dénonce notamment le fait que l'on puisse voir les visages des clients des magasins.

Pour 75 livres par mois les gérants peuvent avoir accès à ce service. Quant à l'internaute, seulement celui qui aura détecté le plus de fraudes ou de vols à la fin du mois recevra une récompense pouvant aller jusqu'à 1.000 livres. Le site n'est actif que depuis quelques semaines et d'après Max Patey 1.300 personnes sont déjà inscrites sur Internet Eyes et 60 habitent en France.

Laurène Casseville (www.lepetitjournal.com/londres) mercredi 10 octobre 2010

Plus d'info:
http://interneteyes.co.uk/

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l

Sur le même sujet