Des soldats britanniques manquant à l’appel pourraient être partis en Ukraine

Par Stéphane Germain | Publié le 10/03/2022 à 14:15 | Mis à jour le 11/03/2022 à 10:00
Photo : NATO, British Army - Flickr
soldats britannique partis combattre Ukraine invasion russe sanctions

Un petit nombre de soldats de l’armée britannique aurait désobéi aux ordres et serait parti combattre en Ukraine, s’exposant ainsi à des sanctions.

 

Mais où sont passés les soldats britanniques ? La British Army a confirmé qu’un petit nombre de ses soldats manquaient dans ses rangs sans avoir fourni d’arrêt de travail. Ceux-ci seraient partis prendre les armes en Ukraine pour soutenir le pays dans son combat contre l'invasion russe.

 

Les soldats partis combattre en Ukraine s’exposent à de lourdes sanctions disciplinaires

L’armée britannique suspecte un petit nombre de ses soldats d’être partis prendre les armes en Ukraine par des “moyens personnels”. Un porte-parole de la British Army a déclaré : “Nous les encourageons activement et fortement à revenir au Royaume-Uni”. En effet, les déserteurs partis en Ukraine auraient ainsi “désobéi aux ordres” alors que le pays joue la prudence en n’envoyant pas directement son armée au combat, de peur de déclencher une troisième guerre mondiale. A la place, le Royaume-Uni s’est engagé à fournir des armes défensives à l’Ukraine.

 

Ainsi, les soldats partis combattre s’exposent à de lourdes sanctions disciplinaires. Le Secrétaire de la Défense, Ben Wallace, a affirmé qu’ils pourraient être poursuivis pour désertion. Les soldats en service ayant déjà atteint la zone de guerre pourraient, eux, être jugés devant une cour martiale.

 

“Les Ukrainiens sont très clairs : vous venez, vous y êtes pour de bon. Vous n’y allez pas pour un selfie et six semaines”

Le Secrétaire d’Etat aux Transports, Grant Shapps, a condamné ces décisions à la télévision : “Vous ne pouvez pas partir vous battre si vous êtes dans l’armée britannique, ça n’est juste pas possible. (...) C’est évidemment un comportement déplacé et l’on attend de l’armée qu’elle ait mis en place des règles très, très strictes, ce qu’elle a fait.” Le ministère de la Défense a quant à lui interdit à l’ensemble de son personnel de se rendre en Ukraine, “jusqu’à nouvel ordre”.

 

Devant la chambre des communes, Ben Wallace a averti que quiconque parmi le personnel en service se rendrait en Ukraine “enfreindrait la loi” et serait jugé en conséquence. Il a également prévenu les Britanniques qui souhaiteraient rejoindre le combat en Ukraine de la dangerosité de la situation sur place : “Les Ukrainiens sont très clairs : vous venez, vous y êtes pour de bon. Vous n’y allez pas pour un selfie et six semaines.”

 

Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Rédactrice en chef Lepetitjournal.com Londres. Journaliste passionnée et inlassable curieuse.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Franzosen ven 11/03/2022 - 17:30

Même si Poutine est une ordure,il ne faut le tuer ou l´assassiner.Il faut le faire prisonnier et l´envoyer au tribunal international de La Haye  aux Pays-Bas ,pourqu´il soit jugé pour crime contre l´humanité.

Et puis,pour faire force à ses menaces,mettre la main sur tous les avoirs des oligars russes,la maffia russe.Trés certainement,pour ne pas se dévoiler,les oligars détiennent à leurs noms les avoirs de Poutine,pour montrer qu´il ne possède rien à l´étranger.

Il faut espérer un coup d´état ou une révolte de l´armée russe

Répondre

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale