Samedi 4 décembre 2021
TEST: 2269

L’Envoyée Spéciale Innovation Santé ‘au chevet’ des entrepreneurs français à Londres

Par Laurent Colin | Publié le 24/10/2021 à 17:45 | Mis à jour le 24/10/2021 à 18:01
Photo : Ambassade de France au Royaume-Uni
Rafaèle Tordjman en conférence avec les entrepreneurs français à Londres

Le gouvernement français met en œuvre toute une stratégie pour essayer d’attirer à nouveau les entrepreneurs expatriés ou tout du moins une partie de leurs activités vers l’Hexagone. Le secteur de la santé est particulièrement visé.

 

La première visite du Dr. Rafaèle Tordjman en tant qu’Envoyée Spéciale Innovation Santé au Royaume-Uni a été marquée par un échange constructif avec des entrepreneurs français de la biotechnologie à Londres. Durant cet entretien, le Dr. Rafaèle Tordjman a cherché la réponse à de nombreuses questions dont une fondamentale : « Pourquoi certains des entrepreneurs français parmi les plus innovants sont installés sur le sol britannique et pas en France ? ».

Après avoir livré leurs témoignages et leurs parcours, ces talents français ont pu exprimer leur envie de voir l’innovation médicale en France se développer, particulièrement par la création d’un réseau d’entre-aide au sein de la medtech/biotech, renforçant ainsi l’accompagnement des jeunes entreprises. Les atouts de la France ont été largement valorisés, qu’il s’agisse de la possibilité d’un financement public accessible ou de domaines thérapeutiques dynamiques permettant de connecter différents secteurs du médical et de l’innovation santé.

Par le biais de sa mission, le Dr. Rafaèle Tordjman souhaite créer, favoriser et enrichir un écosystème où les entrepreneurs peuvent naître et grandir en France, en ayant à cœur une vision globale et européenne.

 

La France reste une destination privilégiée pour la R&D

« Nous sommes le premier pays en Europe a déposé des brevets dans le domaine de la santé », n’a pas manqué de souligner le Dr. Rafaèle Tordjman lors de la conférence de presse à laquelle nous nous sommes rendus, après son entretien avec les entrepreneurs. Avant d’ajouter que « L’innovation est fondamentale et provient majoritairement des petites structures » d’où la nécessité de mettre un coup d’accélérateur sur un secteur symbole de l’avenir, notamment en raison du vieillissement de la population et de la quantité de maladies qui restent encore incurables. Pour reprendre ses propos : « La santé n’est pas une bulle », c’est un domaine avec des avancées palpables sur lequel la France souhaite s’imposer en leader.

 

Deux axes de travail ont clairement été identifiés par le Dr. Rafaèle Tordjman. Le premier consiste en l’amélioration de l’accompagnement envers ces structures afin de favoriser leur éclosion et leur développement. Le second est de leur procurer le moyen d’aller plus vite pour concurrencer les sociétés anglo-saxonnes. À la suite des échanges du jour, une troisième piste semble aussi s’imposer d’elle-même : favoriser le partage d’expériences et faire en sorte que les entrepreneurs qui en ont envie puissent aider les plus jeunes dans leurs projets.

 

La France a su développer son modèle d’aide aux entrepreneurs

En l’espace de 10 ans, des progrès notables ont été accomplis pour accompagner les entrepreneurs dans leur démarche, de la naissance d’une idée au développement d’un brevet. C’est dans cette perspective que la mission du Dr. Rafaèle Tordjman s’inscrit dans un dynamisme nouveau en faveur de l’innovation médicale afin de ne jamais cesser d’attirer des entrepreneurs en France et de faire rayonner le savoir-faire français.

Ce dynamisme est porté par une volonté politique renforcée, comme peuvent en témoigner les mesures prises par le gouvernement à l'occasion du Plan Innovation Santé 2030 et de la Stratégie Talents. Dans sa mission, le Dr. Tordjman peut également compter sur le soutien et l'expertise des réseaux internationaux de Business France. C’est « la » porte d’entrée offertes aux entreprises qui veulent investir en France.

Les bureaux de Business France sont en contact avec les régions pour permettre aux entrepreneurs de trouver le bon point d’attache et de s’implanter. Leur mission est d’attirer un maximum de talents (français ou internationaux) dans l’écosystème français.

 

Five Lives : une start-up qui a décidé de mettre un pied de chaque côté de la Manche

Xavier Louis, co-fondateur de Peak, une application d'entraînement cérébral permettant d'améliorer ses capacités cérébrales par le jeu (mémoire, attention, raisonnement), est désormais à la tête d’une nouvelle start-up dénommée « Five Lives » positionnée sur ce qu’on appelle le « bien vivre et le mieux vieillir ».

Installé à Londres depuis 18 ans, il a bien accueilli le message du gouvernement français, mais n’a finalement pas attendu cet appel pour poser un pied dans l’Hexagone. Sa nouvelle application va permettre de détecter de manière précoce la maladie d'Alzheimer. Pareillement à beaucoup d’entreprises du monde de la finance, il a choisi de créer une structure hors Royaume-Uni pour commercer avec l’Europe et distribuer son application novatrice, reconnue « Dispositif médical » et dotée du marquage CE. « Je suis à la recherche du meilleur des deux mondes » explique-t-il. L’entrepreneur indique posséder une cellule Recherche et Développement des deux côtés de la Manche, dont une avec l’université d’Oxford.

 

Pour en savoir un peu plus sur le Docteur Rafaèle Tordjman…

Nommée en juillet 2021 par M. Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité, et Mme Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l'industrie, le Dr Tordjman a pour mission de promouvoir les opportunités offertes par la France auprès des personnes talentueuses et expérimentées, évoluant dans les environnements biotech étrangers d'excellence. Ancienne interne des hôpitaux de Paris, ancienne chercheuse à l'Inserm, présidente fondatrice de Jeito Capital (fonds pour soutenir des startups de biotechnologies et de biopharma), le Dr. Rafaèle Tordjman a aussi fondé en 2010 l'association Women Innovating Together in Healthcare (With) qui rassemble aujourd’hui 500 femmes dans le monde issues de toute la chaîne de l'innovation médicale.

 

0 Commentaire (s) Réagir