Jeudi 28 octobre 2021
TEST: 2269

DRINKS – Sherry chéri

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 29/06/2011 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 13:14

Les Anglais ne penchent pas que pour le Pimm's ou les bières brunes. Le sherry garde une place particulière dans leur c?ur, symbole de célébrations familiales. Laissé de côté ces deux dernières décennies pour des boissons plus fortes et les vins du nouveau monde, il revient en force auprès des gourmets

(Photo: Coralie Aude Grassin)

Le sherry est un vin d'origine espagnole coupé d'eau de vie une fois sa fermentation achevée puis vieillit en fut de chêne. Sa longueur en bouche varie selon son âge. Jeune, il affiche une robe ambrée et des notes boisées, une fraîcheur proche de la pomme. Mature, à 20 ou 30 ans, il emprunte alors une couleur caramel et rappelle la figue, la prune, les fruits secs. Si les pubs le servent souvent dans de petits récipients, mieux vaut le savourer dans des verres plus évasés. Comme un vin tannique, il mérite de respirer, de laisser échapper tous ses arômes.

A travers le temps

Le sherry connait son apogée dans les années 50. Contrairement au vin qu'il convient de finir avant qu'il ne s'évente, la bouteille se conserve longuement et s'avoue une solution plus économique, d'autant plus qu'elle séduit tous les âges. 

Les afternoon teas sont en vogue à l'époque. Mais voilà : le thé enthousiasme peu ces messieurs... On propose alors des tea and sherry parties. Les dames peuvent papoter assises, les gentlemen préfèrent discuter debout et trouvent plus aisé de grignoter une mignardise en sirotant leur alcool préféré que de devoir équilibrer scones et tasse de porcelaine.

Peu à peu, d'autres apéritifs sont importés du continent. Le sherry tombe en désuétude. S'il reste utilisé en cuisine pour la base biscuitée du trifle par exemple, il devient plutôt symbole de retrouvailles en famille comme à Noël.

Le renouveau

Les bars à tapas le relancent tout d'abord. En effet, le sherry s'allie parfaitement avec des saveurs fortes : jambon cru, olives marinées, poivrons rôti, fromages matures comme le cheddar, noisettes grillées.

Peu à peu les grands restaurants le remettent à la carte. Heston Blumenthal, champion de la cuisine moléculaire lui rend publiquement honneur. Jancis Robinson, grande oenologue britannique et conseillère en vin de Buckingham Palace, en loue les mérites. On le redécouvre en accompagnement des desserts, la version sucrée parfois juste versée sur une glace à la vanille de qualité.

Ouvrez l'oeil !

Pour commencer, passez les découvrir au Bar Pépito (http://www.camino.uk.com) ou à l'Opéra tavern (http://www.operatavern.co.uk/) qui en proposent une belle gamme et sauront à merveille vous conseiller.

Coralie Aude Grassin (www.lepetitjournal.com/londres) mercredi 29 juin 2011

Lire aussi nos articles:
BOISSON PRINTANIERE- Un Pimm's sinon rien!
PUBS SAMUEL SMITH- Un des secrets britanniques les mieux gardés

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet