Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

APPRENTISSAGE - Les MOOCS nous viennent en aide

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 07/07/2014 à 22:00 | Mis à jour le 08/07/2014 à 08:39

 

L'intégration dans un pays étranger passe par l'apprentissage de la langue bien-sûr mais aussi ses us et coutumes. Il n'est pas toujours évident de comprendre les subtilités culturelles de nos amis anglo-saxons et certains codes sont parfois nécessaires. Pas de panique, la plateforme anglaise de MOOC Futurelearn a eu la bonne idée de proposer à partir du 1er septembre prochain d'explorer non seulement la langue de Shakespeare mais aussi sa culture à travers son MOOC "Exploring English: language and culture".

(source photo : Sage Ross)

Si vous faites partie de ceux pour qui la culture anglaise se résume à l'heure du thé, le MOOC proposé par la plateforme Futurelearn "Exploring English: language and culture" est susceptible de vous intéresser. Voici un moyen simple et gratuit d'en savoir plus sur ce pays dans lequel vous vivez et de tester enfin un MOOC (Massive Open Online Course), ces fameux cours en ligne dont on entend parler un peu partout mais dont on se demande toujours en quoi ils consistent. Celui-ci s'adresse à tous ceux qui souhaitent améliorer leur anglais et découvrir un peu mieux la culture britannique. Pas besoin d'être bilingue, un niveau de langue intermédiaire est cependant requis. Pas de profil spécifique non plus demandé à l'avance, ce qu'apprécie l'enseignant en charge du MOOC Chris Cavey, "Par nature, un MOOC est ouvert à tout le monde, quel que soit sa nationalité, son âge ou son niveau d'études. C'est une des choses qui me plaît dans les MOOCS. J'aime l'idée que des gens des quatre coins du monde avec des parcours différents puissent suivre un même enseignement et interagir entre eux". Il n'y plus qu'à se lancer.

Un MOOC, comment ça marche ?

Les MOOC sont nés aux Etats-Unis où ils sont très répandus mais leur popularité tend à s'étendre un peu partout dans le monde. Parmi les plus connus outre-Atlantique, les plateformes Coursera et EdX qui proposent de suivre les cours des plus prestigieuses universités américaines comme Harvard ou le MIT. En lançant sa plateforme de MOOC Futurelearn fin 2013, l'Angleterre a été l'un des pays précurseurs en la matière en Europe. La plateforme a vocation à "offrir des cours en ligne provenant de certaines des meilleures universités du monde gratuitement" comme elle l'indique sur son site web mais aussi provenant d'autres partenaires comme le British Council ou le British Museum. La France a suivi le mouvement en lançant en janvier dernier sa plateforme France Université Numérique (FUN). Les sujets des cours sont aussi variés que dans n'importe quelle université. Le plus difficile quand on débute un MOOC étant bien souvent de faire un choix parmi la multitude des cours proposés.

Comment je m'inscris ?

Pour s'inscrire, rien de plus simple, rendez-vous simplement sur la plateforme en ligne Futurelearn et cliquez sur "Join this free course" dans la colonne de droite, l'inscription ne prend que quelques secondes. Le MOOC "Exploring English: language and culture" débutera le 1er septembre 2014 pour une durée de 6 semaines à raison de 2h de cours par semaine. Une fois inscrit, il n'y a plus qu'à suivre les directives et le programme proposé par le site sur la durée déterminée. Le MOOC connait d'ores et déjà du succès : "Nous constatons depuis l'ouverture des inscriptions un grand intérêt pour ce MOOC et je sais pour le moment que mes futurs étudiants viennent d'un peu partout dans le monde. Je n'ai par contre pas encore la moindre idée de combien ils seront. Le plus il y en aura, le mieux ce sera !" s'enthousiasme Chris Carvey.

Des cours sous forme de vidéos

Chaque semaine le MOOC proposera des vidéos sur des sujets variés concernant la culture anglaise allant de l'entrepreneuriat à la littérature ou la musique. Des experts y seront interviewés mais aussi des scientifiques ou des hommes d'affaires. Le MOOC promet déjà une interview de Richard Branson, l'entrepreneur britannique à succès à la tête de Virgin. Les vidéos seront suivies de quizz et de discussions sur les sujets abordés. De quoi améliorer sa compréhension orale et tester les connaissances acquises. Niveau organisation, c'est facile, il n'y a qu'à suivre les instructions dispensées sur le site. Une fois les cours en ligne, c'est vous qui choisissez quand les suivre, aucune obligation d'horaire n'est imposée. "Un vrai avantage" pour Thierry Gauthier, enseignant à l'Institut français de Londres, qui a lui-même participé à un MOOC : "Le MOOC offre la flexibilité du rythme : je peux faire les activités quand je veux et même si je n'ai pas pu assister à une visioconférence, je peux la regarder plus tard". Par ailleurs "(?) Il n'y a aucune obligation de résultats ni aucune condition de compléter toutes les activités. C'est à l'étudiant de choisir dans la richesse d'activités qu'on lui propose", ajoute le professeur.

Une première pour le British Council

Le MOOC ?Exploring English: language and culture? est le premier réalisé par le British Council. C'est en effet la première fois que la plateforme Futurelearn fait appel à un de ses partenaires culturels, les cours étant habituellement dispensés par des universités. Une continuité naturelle pour Chris Cavey, "Le British Council est une organisation internationale qui promeut les relations interculturelles et la langue anglaise depuis des années. Elle a une longue expertise de l'apprentissage de l'anglais et proposait déjà des ressources en ligne, c'était donc naturel pour nous de proposer ce MOOC".

Un avenir à construire

"L'intégration des nouvelles technologies dans l'enseignement-apprentissage des langues est encore au stade du balbutiement. On s'interroge fortement sur la création d'activités permettant d'optimiser le temps d'apprentissage des étudiants. Le MOOC contribue indéniablement à faire avancer ce secteur de l'enseignement des langues" conclut Thierry Gauthier. Pour Chris Cavey, les MOOCS vont continuer à se développer à travers le monde : "Selon moi, de plus en plus de personnes auront accès au savoir en ligne dans les prochaines années. Par exemple, pour les cours d'anglais, nous savons qu'une personne sur 7 dans le monde apprend cette langue. Nous savons aussi à quel point apprendre une langue étrangère et accéder à l'éducation est quelque chose d'important, dans ce cas pourquoi les MOOCS ne continueraient-ils pas de grossir ?". Alors si vous ratez celui-là, ne vous inquiétez donc pas, une multitude d'autres MOOCS s'offrent à vous.

Ornella Bosquier (www.lepetitjournal.com/londres) mardi 8 juillet 2014

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet