20 monuments romains au Portugal

Par Jonas Weil | Publié le 03/12/2021 à 01:01 | Mis à jour le 30/08/2022 à 17:31
monuments romains au Portugal

Du nord au sud du Portugal de nombreux vestiges et ruines de l'époque romaine tels que des ponts, des thermes, des théâtres ou même d'anciennes cités entières peuvent être visitées. Pour les amateurs d'histoire, d'archéologie, d'architecture ou simplement pour les esprits curieux découvrez 20 de ces lieux qui ont gardé l'empreinte de l´Empire romain, deux millénaires plus tard.


Le Portugal a été, jadis, annexé par l'Empire romain. Une grande partie de l'actuel pays était à cette époque appelé « Lusitanie ». La conquête fut compliquée pour les romains car les lusitaniens se sont opposés à l'expansion romaine, en livrant des combats pour empêcher l'occupation du territoire pendant près de deux siècles. Ces deux siècles de guerre ont ralenti l'élaboration de la « Pax Romana ». Entre le premier siècle avant J-C et jusqu'à la fin du IVème siècle après J-C, la Lusitanie, sous domination romaine, s'étendait du sud du Douro au reste du pays en couvrant également une partie de l'actuelle Espagne, la province de Léon et l´Andalousie. Cette domination romaine a largement influencé la culture actuelle du pays, que ce soit pour le caractère latin de la langue portugaise ou pour l'architecture du pays. C'est notamment dans la région de l'Alentejo que l'on peut trouver le plus de vestiges et ruines de l'époque romaine.


Les anciennes cités les plus importantes de Lusitanie

Parmi les anciennes cités ou Villa Romana les plus importantes de l'époque, nombre d'entre elles sont aujourd'hui ouvertes aux visiteurs. Elles permettent de mieux appréhender l'importance et l'ampleur de la domination de cette civilisation romaine sur le Portugal actuel. Ces cités, dont le travail des archéologues a permis la conservation, dévoilent de magnifiques et imposant monuments architecturaux et d'anciens lieux de vie.

La cité de Conimbriga, à quelques kilomètres de Coimbra, au centre du Portugal (région centre) est certainement l'une des plus intéressantes à visiter. Très bien préservée, elle était le centre urbain et économique de la Lusitanie sous l'occupation romaine. Le site permet également de visiter un musée où l'on peut voir le travail de fouille des archéologues. Des ruines (bien entretenues) des bains, thermes et divers bâtiments peuvent être visités.

Tout proche, à Condeixa-nova, un autre musée intrigant a récemment été créé : PO.RO.S. Celui-ci vous transporte dans un voyage à travers le temps notamment grâce à son originalité. Mêlant histoire et divertissement, il est adapté aux enfants et permet donc à ces derniers de s'intéresser à l'histoire romaine. Une nouveauté !

Ammaia est une autre cité importante, dans la province de Portalegre (région de l'Alentejo). Également très bien conservée, le travail des experts a permis de révéler une cité importante (une des plus grandes de l'ancienne Lusitanie) de plus de 3000m2 dans laquelle on peut toujours voir des traces de bains publics ou d'un Forum. Un musée a également été créé à proximité.

Les ruines romaines de la Villa Cardillio, dans la région centre du Portugal, constituent aussi un lieu important de l'occupation romaine, ayant laissé des traces et influences de sa civilisation. La Villa est notamment connue car elle réunit des mosaïques et des carrelages, au mur et sur le sol, parmi les mieux entretenus du pays.


D´autres sites romains

D'autres anciennes cités prospères ont également été bien conservées et peuvent être visitées comme celles, plus au Sud, de Mirobriga, dans la région de l'Alentejo. Les spas, parmi les mieux conservés du pays, et l'un des seuls hippodrome (grand de 375 sur 75 mètres) de l'ancienne Lusitanie peuvent y être observés.

Dans l'Alentejo encore, dans la municipalité de Vidigueira, l'ancienne Villa romaine ou cité de São Cucufate est également l'une des plus étendue du pays, proposant de nombreuses ruines de divers bâtiments d'époque. Ce site est important notamment car il met en scène la modernité et la diversité de l'architecture romaine. Il a permis beaucoup d'avancées techniques et théoriques dans le travail des archéologues.

Toujours dans la région de l'Alentejo mais un peu plus au sud, dans la municipalité de Beja, l'ancienne cité de Pisões est notamment connue pour sa grande maison rurale de 48 pièces et ses belles mosaïques de couleurs, bien conservées.

Plus au sud encore, à Milreu, dans la municipalité de Faro (Algarve), les ruines permettent d'apercevoir le célèbre et imposant temple de plus de 10 mètres de haut et qui occupait une superficie de 800m2. Des thermes, spas et de magnifiques mosaïques et peintures murales font de ce site, l'un des plus important et attrayant du pays.


Les axes routiers, les ponts, les théâtres romains...

D'autres anciens édifices romains, plus isolés, sont présent partout à travers le pays. Ils permettent notamment de concevoir l'importance de cette domination romaine sur l'organisation actuelle du Portugal. Par exemple, les premières routes édifiées sous l'Empire romain correspondent encore aujourd'hui aux axes majeurs du pays. De nombreux ponts et barrages constituent des ruines importantes. Tout comme les théâtres et temples romains.

Fondée par l'Empereur Auguste tout juste avant J-C, Braga, à l'époque Bracara Augusta en latin, était une cité importante de la Lusitanie. La ville était centre économique et religieux. Aujourd'hui quelques ruines peuvent être visitées et le centre historique de la ville (son organisation et son architecture) est globalement marqué par le passage des romains. Le théâtre romain, le seul de la région nord-ouest de la péninsule, est notamment un édifice impressionnant. Juste à côté on peut visiter les impressionnant thermes romains de Maximinos (environ 1000 m2), qui constituaient les bains publics de l'époque.

Le pont romain de Chaves (dans la ville du même nom), appelé pont Trajan, mesure plus de 100 mètres de long avec une douzaine d'arcs. D'utilité cruciale, il permettait, à l'époque, de relier les villes de Braga et d'Astorga, cités d'importance à l'époque.

Toujours dans le nord, à São Pedro do Sul, les ruines, qui portent le nom de la ville, constituent un complexe important de spas et d'installations thermales.


Lisbonne et ses alentours

A Lisbonne, les ruines du théâtre romain représentent les principaux vestiges encore visibles de la domination romaine. Il a été le terrain de travail de nombreux archéologues pendant de longues années. Aujourd'hui on peut visualiser un réel théâtre, avec une scène et des gradins. Un musée a été créé juste à côté, il permet de se documenter sur ce théâtre et plus largement sur l'ancienne Lusitanie.

Toujours à Lisbonne et aussi en plein centre-ville peuvent être visitées les galeries romaines de la Rua da Prata. Celles-ci sont considérées comme un cryptoportique. Ce terme, dans l'architecture romaine, décrit des fondations en sous-sol pour soutenir des édifices, souvent des forums ou villas, afin de compenser la mauvaise structure de la surface. Ces galeries permettent de découvrir la technicité et l'ingéniosité d'époque de l'architecture romaine.

Dans le district de Setúbal, les ruines romaines de Troia peuvent être visitées. Elles sont uniques en leur genre et constituaient à l'époque le plus grand terrain de salaison du poisson du monde romain ! Les romains s'étaient étendus à l'ouest justement pour profiter de cette particularité, l'ouverture sur l'Atlantique et les richesses qu'il pouvait offrir. Le cadre est magnifique.

Dans le Haut Alentejo, a proximité de la ville d'Elvas, le site de Quinta das Longas. Elle avait un emplacement stratégique a l'époque romaine, à la jonction entre deux axes principaux. La villa romaine est le principal vestige visible.

Plus au sud, le barrage Romain de Nossa Senhora da Represa, long de 80 mètres, est situé dans le district de Beja dans la région de l'Alentejo.
Le pont romain sur la rivière Odivelas, encore dans l'Alentejo, mesure 120 mètres de long, l'un des plus longs du Portugal. De nombreuses arches (une vingtaine) élèvent le pont à une hauteur maximale d'un peu plus de 5 mètres. La caractéristique de ce pont est qu'il est encore empruntable aujourd'hui, 2000 ans après sa construction.


L´Alentejo et l´Algarve

Dans l'Alentejo, le temple romain d'Evora, ancienne ville fortifiée, (Liberalitas lulia, nom latin honorifique donné à la ville) est l'un des plus extraordinaires du pays. Appelé « Temple de Diane », il est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il est situé en plein centre historique de la ville d'Evora, ce qui en fait un important lieu d'attraction. Il constitue l'un des vestiges les plus importants et marquants de la présence romaine, avec d'impressionnantes colonnes de marbre et granit.

Dans la région de l'Algarve et plus précisément dans la ville de Vilamoura, il y a les ruines romaines de Cerro da Vila. Fontaines, spas publics ou encore des monuments funéraires sont notamment visibles sur le lieu de Cerro da Vila. Plus original encore, on remarque l'existence d'un port qui permettait de lier les villes atlantiques et méditerranéennes. Un musée a aussi été construit.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale