Lundi 17 décembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'expatriation, une nouvelle étape dans votre vie active

Par CNED | Publié le 26/02/2018 à 08:00 | Mis à jour le 27/09/2018 à 12:10
elearning, CNED, reconversion expatriation

Parmi les nombreux points qui peuvent rendre une expatriation délicate, la difficile reconversion des conjoints figure en bonne place. Retrouver un travail équivalent n’est pas facile, mais des solutions existent pour rebondir à l’étranger, notamment grâce à l’e-learning

 

C’est stimulant de partir vivre à l’étranger, gratifiant souvent, cela fait rêver peut-être ! Mais vivre à l’étranger, c’est aussi passer par des phases de remise en question, notamment lorsque l’on suit son conjoint et que l’on a du mal à poursuivre son parcours professionnel. La double carrière est loin d’être la norme. 

Avec la mobilité, il n’est pas rare que le suiveur perde son autonomie financière et pour certains un travail qui leur permettait de se réaliser pleinement. On devient la « femme de », plus rarement le « mari de »…

D’après l’enquête 2017 d’Expat Communication sur l’impact de l’expatriation sur le couple et les doubles carrières, 49% des conjoints cherchant un emploi affirment s’être sacrifiés pour leur conjoint. Le mot n’est pas neutre, et révèle un problème bien réel. (voir notre article : COUPLE ET EXPATRIATION - La double carrière, on en est bien loin !) Et pour 28% de ceux qui ont réussi à retrouver un emploi à l’étranger, l’insatisfaction demeure, vu qu’ils estiment tout de même que l’expatriation est une rétrogradation pour leur carrière. Beaucoup reste donc à faire pour permettre un épanouissement des conjoints et remédier à ce décalage.

 

Eviter le sentiment de sacrifier sa carrière

Passée la phase d’installation, de découverte, peut-être de rejet, l’important est de tirer parti de cette période à part, à durée (in)déterminée. Certains en profitent pour se recentrer sur les enfants, sur les visites, sur la construction d’une nouvelle vie sociale. Beaucoup sont comblés d’avoir enfin… du temps !
Pour ceux qui ne s’y retrouvent pas complètement, c’est le temps des questionnements, afin de poursuivre ou retrouver une activité qui ait du sens. Que faire ? Apprendre la langue du pays ? Reprendre ses études ? Devenir bénévole dans une association ? Faire de la programmation informatique ? Démarrer le yoga ? Laisser s’exprimer sa fibre artistique ? Faire du coaching ? Donner des cours de français ? Monter son entreprise ? Il est essentiel pour retrouver un équilibre de réfléchir à un projet pour soi.

Réfléchir à un projet

L’expatriation est peut-être l’opportunité d’approfondir une passion ou alors de se réinventer complètement, en se connectant à de nouvelles opportunités. L’occasion de retrouver un emploi sur place, ou de préparer le retour à une nouvelle activité en France.

Vous avez toujours aimé l’histoire de l’art ? De nombreux musées offrent des formations très solides de guides volontaires. Vous avez découvert le reiki ou l’art des massages ? Peut-être pourrez-vous profiter de l’enseignement d’un professeur ou d’une école locale, et découvrir en profondeur la culture qui vous entoure.

Pour ceux qui souhaitent des formations diplômantes plus « académiques », et qui ne sont pas convaincus par les offres de leur pays d’accueil, sachez que vous pouvez vous former, et en français, même au bout du monde. Aujourd'hui on peut tout apprendre et enseigner en ligne, et pas besoin d’être geek !

Pensez à l’e-learning !


De plus en plus d'organismes s'ouvrent pour vous donner la possibilité de suivre une formation de qualité en s'adaptant à votre profil. Vous pourrez vous orienter vers de nouveaux cursus qui s'adaptent à vos emplois du temps.
Les formations à distance sont très diversifiées. Elles permettent de se remettre à niveau, de se préparer à des concours, ou même d’obtenir des diplômes reconnus. Vous pouvez par exemple passer un BTS ou encore une Licence, un Master... Communication, audiovisuel, métiers de la santé, formation au Français Langue Etrangère (FLE), hôtellerie-restauration, tourisme, comptabilité ou encore services à la personne, le CNED notamment propose des cours dans de nombreux domaines. Les MOOCs sont idéaux pour des formations complémentaires et ouverts à tous.

 

La formation à distance permet d’alterner pratique et théorie selon vos possibilités, à un rythme qui vous convient. Pour certains, l’évolution du projet professionnel est spectaculaire. Consultez votre entourage  des personnes qui ont su réinventer leur vie professionnelle en expatriation, il y en a plein ! C’est une vraie chance de faire de votre séjour à l’étranger un temps utile, enrichissant.

Nous vous recommandons

cned

CNED

Le CNED, établissement public administratif sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale, propose son expertise dans le domaine de l’enseignement et de la formation à distance, quels que soient votre situation et vos objectifs.
0 Commentaire (s)Réagir

Le Mag

LIVRE

La dictature de l'Ego ou comment se libérer de la prison du Moi

On ne peut plus y échapper ! Livres, magazines, télé, radio : partout on nous exhorte à être nous-mêmes, à nous aimer, à nous raconter. Mais, loin d'être libératrice, cette mise en avant toujours...

Sur le même sujet