Mardi 14 août 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Série - Les péripéties de l’étudiant français à l’étranger 

Par Adrien Filoche | Publié le 08/08/2018 à 10:00 | Mis à jour le 08/08/2018 à 10:57
étudiants français à l'étranger

À la manière d’une série d’été, nous vous proposons de découvrir quel profil type d’expatrié vous correspond. Contre toute attente, le dernier profil type de l’expatrié français n’est pas le Français « râleur » mais bien « l’étudiant ». 

Comment ça, il n’y a pas un profil « râleur » ? C’est quoi cette typologie ? Cela ne vaut même pas le coup d’écrire le dernier épisode… Bon, on le fait quand même pour la forme, mais c’est bien parce que c’est vous ! 

Détendons-nous et finissions par une dose de fraicheur avec le Français étudiant à l’étranger. Même si les principales raisons du départ au-delà des frontières françaises (celles que l’on explique aux parents pour les rassurer) restent les études et l’apprentissage d’une nouvelle langue, on sait bien que pour 100 % des étudiants à l’étranger, la vraie raison, ce sont les soirées Erasmus !

On est mauvaise langue (c’est le cas de le dire) car l’apprentissage linguistique des étudiants est enrichissant : 46% des étudiants français parlent très bien la langue locale selon l’étude annuelle InterNations. Mais au fait, avez-vous déjà entendu parler de l’étude qui a démontré les possibles bienfaits de l’alcool sur la capacité à s’exprimer en langue étrangère ? Nous en parlions dans un article précédent. 

Pour beaucoup, le départ à l’étranger est considéré comme une aventure idyllique, puisque près des trois quarts des étudiants français se sentent comme chez eux dans leur pays d’adoption. 

 

Après la fête, le business !

Plus de trois étudiants français sur cinq (62%) sont satisfaits de leurs perspectives de carrière. Selon un jeune français vivant en Allemagne, ‘’les étrangers ont de bonne chance de décrocher un emploi’’. En même temps, est-ce que cela peut être plus compliqué qu’en France ? 

Parlons carrière, parlons argent ! 71 % des étudiants français sont satisfaits de leur situation financière ce qui est bien supérieur à la moyenne générale de tous les étudiants internationaux (56%). Il faut dire qu’entre les bières et les plats de pâtes pour la semaine, les dépenses du jeune français sont gérées d’une main de maître ! 

Au fait, nous avions oublié l’une des raisons d’un départ à l’étranger : la découverte d’une nouvelle culture. Pour l’étudiant français, s’adapter à la culture locale n’est pas si compliqué : seulement 13 % d’entre eux jugent cela difficile, comparé à 21 % chez l’ensemble des étudiants internationaux. Petit conseil : évitez de partir à la découverte d’une nouvelle culture après un soirée -un peu trop- arrosée… 
 

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
0 CommentairesRéagir

Voyage

TOURISME

10 destinations pas chères à faire en septembre

Vous êtes plutôt septembriste ? Vous avez bien raison : les touristes rentrés à la maison, les prix baissent de manière significative. Mais où partir à moindre coût ?