Samedi 17 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ERIC CHEVALLIER - Une passerelle entre la France et le Japon, trophée espoir 2015

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 01/12/2015 à 01:27 | Mis à jour le 01/12/2015 à 09:08
chevallier

A seulement 25 ans, Eric Chevallier est le seul apprenti forgeron français de coutellerie et de cisellerie au Japon. Il exerce son métier à l'atelier traditionnel Sasuke établi à Sekai depuis 1867 et est quotidiennement au contact de la culture japonaise. 

Lauréat du Trophée des Français de l'étranger dans la catégorie jeune espoir l'année dernière, Eric Chevallier garde de bons souvenirs de la cérémonie organisée par lepetitjournal.com  : « Le Quai d'Orsay est remarquable d'extérieur mais sublime de l'intérieur. Ce fut un vrai plaisir de le découvrir et d'y partager ces moments avec l'ensemble des lauréats ». Avec cette reconnaissance, ce jeune forgeron a pu jouir d'une exposition médiatique locale « J'ai eu le droit à de nombreuses interviews dans de grands médias nationaux. Ce qui m'apporte au quotidien, en plus d'une satisfaction personnelle, une force pour communiquer et transmettre mes valeurs ».

Un article dans le journal Asahi Shinbun lui a été consacré récemment, interrogé sur son opinion concernant l'avenir culturel et touristique dans la ville de Sakai et dans la région d'Osaka. Il a aussi été interviewé pour la chaine de télévision Yomiuri concernant les attentats du vendredi 13 dernier.

Une année de changements

Durant cette année, Eric Chevallier a entrepris de nouveaux projets. « En plus de mon apprentissage à la forge chez Sasuke, je travaille à présent avec l'entreprise Japonika (Thés du Japon) qui souhaite se lancer dans la promotion et la vente des couteaux japonais. Je fais aussi des conférences sur ma vision de Français. J'ai comme projet de participer davantage aux échanges touristiques et culturels entre le Japon et la France ».

Article dans le Asahi shinbun de 14 novembre 2015, "mon opinion et mes idées sur l'avenir culturel et touristique de Sakai et de la région d'Osaka. Quasiment une page entière, ça fait plaisir!"

Les Trophées ont  déclenché  un intérêt particulier des Japonais pour son apprentissage, sa vision du Japon et du monde en tant qu'expatrié français  : « Etre écouté et pouvoir partager et transmettre mes opinions au plus grand nombre reste le changement le plus notable depuis le trophée. Mes nouveaux challenges ? Peser plus dans les événements de ma ville et apporter davantage de "France" ici  ». Eric a ainsi été invité à témoigner sur les tragiques évènements du 13 novembre à la télévision dans Wake up plus! sur la chaîne 10 de Yomiuri tv.
Lorsqu'il s'agit de s'adresser aux futurs candidats et lauréats, Eric ne manque pas d'enthousiasme  : « Participez  ! Perdez ou gagnez  ! L'important c'est de se sentir utile, important et de travailler tous les jours pour l'être d'avantage. Aux futurs lauréats, ne gâchez pas cette chance d'être reconnu et de faire briller notre pays chez vous. Il y a toujours une manière de bien utiliser cette reconnaissance. Ce sera à vous de vous promouvoir et de mettre en avant ce trophée. Et aussi... profitez bien du repas  ! ».

Voir ou revoir le reportage de France 24 consacré à Eric Chevallier pour les Trophées des Français de l'étranger 2015 :

Laetitia Limmois (www.lepetitjournal.com) mardi 1er décembre 2015

Pour la 4e année, lepetitjournal.com organise les Trophées des Français de l'étranger. Un superbe événement, qui valorise les initiatives françaises autour du globe. Postulez !
Pour tout savoir sur les Trophées 2016, voir ici
Cliquez ici pour le formulaire de candidature ! 

0 Commentaire (s)Réagir

Voyage

Rome Appercu
HISTOIRE

Singeries et superstitions des rues romaines

Au détour de quelques rues du centre historique, au numéro 18 de la via dei Portoghesi, on peut voir s’ériger une tour aux allures médiévales : la Torre della Scimmia du Palazzo Scapucci.

Sur le même sujet