Mercredi 27 janvier 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Le développement durable à HEC Montréal : témoignage d’un alumni

Par Article Partenaire | Publié le 10/01/2021 à 17:30 | Mis à jour le 10/01/2021 à 17:30
développement durable à HEC Montréal

Le développement durable est l’un des nombreux piliers qui forgent l’identité de l’école de renom HEC Montréal. Cela se traduit par de nombreuses actions au sein de l’établissement, mais aussi au travers des programmes pédagogiques. Parmi ses nombreuses formations prestigieuses, l’école propose notamment une Maîtrise en Management et en Développement durable. Hugo Perrin, jeune diplômé de ce cursus, revient sur cette expérience enrichissante.

 

Un cursus porteur de sens

Faire le choix de la Maîtrise en management et développement durable de HEC Montréal, c’est d’abord se tourner vers un programme porteur de sens, qui regroupe des étudiants engagés et passionnés.

« Après une licence en marketing à Paris, j’ai rejoint le Certificat en entrepreneuriat et gestion de l’innovation de HEC Montréal. Pendant ces années d’études, j’ai notamment élaboré quelques projets de startups. J’ai alors réalisé que j’avais vraiment envie de donner du sens à ces projets, avec un vrai impact social ou environnemental. Je me suis donc orienté vers la Maîtrise en développement durable de HEC Montréal, dans le but de mieux comprendre les enjeux de la société sur le plan environnemental. Je pense aussi que notre société va très vite avoir besoin de jeunes formés à ces métiers de demain. », explique Hugo.

 

Au sein du programme, tous les étudiants sont ainsi liés par une même vision et un même engagement, ce qui crée d’emblée un véritable esprit de cohésion.

« Nous partagions tous le même sens de la vie professionnelle. C’était hyper enrichissant sur le plan humain. Même si chacun a sa propre vision sur les questions environnementales, il y a un très grand respect mutuel, une écoute et une entraide que je n’avais jamais vues ailleurs. Il y a aussi une grande diversité de profils, avec des tranches d’âge de 25 à 60 ans, et des personnes de tous horizons. On apprend beaucoup les uns des autres, et on est vraiment reliés par quelque chose de très fort, qui a du sens. »

 

Côté enseignants, on retrouve le même esprit de bienveillance et d’ouverture d’esprit :

« Les professeurs sont issus de milieux très divers (ONG, management, business, chercheurs...) et possèdent tous une solide expertise. Ils sont très ouverts d’esprit et on peut vraiment leur parler d’adulte à adulte, de façon ouverte. Ils se montrent aussi très disponibles, et n'hésitent pas à prendre de leur temps en dehors des cours. C’est très gratifiant. »

 

Une pédagogie orientée pratique

Le corps enseignant regroupe des professeurs de HEC Montréal, de l’Université de Montréal et de l’École Polytechnique, ce qui permet d’organiser des cours en partenariat avec les différentes écoles.

« Je me rappelle qu’un de nos cours était organisé en partenariat avec l’École Polytechnique, et réunissait des étudiants de chaque établissement. On a travaillé sur des projets écologiques très intéressants qui ont permis d’allier les connaissances en ingénierie des élèves de Polytechnique, à notre expertise business chez HEC Montréal. C'était très enrichissant et très formateur pour la vie professionnelle, car c’est très fréquent de devoir travailler avec des ingénieurs dans ce secteur. »

Construits autour d’une pédagogie transversale, les cours sont très ancrés dans la pratique et mettent avant tout l’accent sur les échanges et l’interaction.  

« Les cours sont vraiment co-construits avec les étudiants. Je pense que c’est très important de laisser les élèves s’exprimer en développement durable, car chacun a son propre point de vue. De plus, c’est un secteur très mouvant, où les bonnes pratiques changent en permanence et où tout reste à construire. »

 

Un programme diversifié et de nombreux débouchés

Au programme pour les étudiants : des séminaires, un stage de fin d’études, et une grande variété de cours autour du développement durable, qui ouvrent la voie à de nombreuses perspectives professionnelles au sein de tous types d’organisations (ONG, entreprises, organismes gouvernementaux…).

« J’ai beaucoup aimé les cours de marketing, qui ont une approche très innovante, notamment sur la façon de communiquer sur ses actions de RSE tout en évitant le greenwashing. Nous avons aussi eu un cours d’éco-conception avec l’Université de Montréal, pour apprendre à créer un produit ou un service d’aspect environnemental ; un cours de gestion des opérations et du développement durable, un autre sur la gestion des opérations dans le milieu des ONG, ou encore sur la réglementation et les enjeux énergétiques…

Le programme est très diversifié, et laisse beaucoup de portes ouvertes sur le plan professionnel. », ajoute Hugo, actuellement en recherche d’emploi sur Paris dans le domaine de l’innovation.

 

Le Développement durable : au cœur de la vision de HEC Montréal

Au sein de HEC Montréal, le développement durable s’inscrit en fait dans une vision très globale, qui a vocation à former des leaders responsables.

Cela se traduit par une politique environnementale, avec des pratiques responsables au sein même de l’établissement : tri sélectif, gestion des matières résiduelles, réduction de la consommation d’eau dans des contenants, économie d’énergie…Un projet d’agriculture urbaine, Hectare Urbain, a d’ailleurs été mis en place par l’école, qui a, à ce titre, remporté le prix Campus Responsables en 2020 et a été finaliste de l’International Green Gown Awards.

 

Côté associatif, la dimension environnementale est aussi très présente, avec notamment les associations HumaniTERRE, NOVA HEC Montréal, et HECOresponsable, ainsi que de nombreuses initiatives étudiantes.

Afin d’assurer la mise en place de ces actions et de la politique de développement durable et d'aller encore plus loin, l’école a nommé la directrice du développement durable, Mme Johanne Turbide, Secrétaire générale. Cela démontre  la volonté de HEC Montréal d’ être un campus engagé et impliqué dans les enjeux de la société actuelle.

 

Outre la Maîtrise en Management et développement durable, HEC Montréal propose aussi une spécialisation en développement durable avec le Baccalauréat en Administration des Affaires. De plus, de nombreux cours intègrent le développement durable de façon transversale avec d’autres disciplines (comptabilité, marketing…), et le développement est par ailleurs très présent dans le programme du MBA de HEC Montréal.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir

lepetitjournal.com fête ses 20 ans

Copenhague Appercu
20 ANS DE LEPETITJOURNAL.COM !

20 ans : l'actualité au Danemark ces 20 dernières années

Lepetitjournal.com fête ses 20 ans : nous vous proposons à cette occasion une retrospective d'événements qui ont marqué le Danemark ces 20 dernières années.

Expat Business

Shanghai Appercu
ECONOMIE

BUSINESS - L’économie chinoise dans la bonne direction ?

Grâce à des mesures sanitaires drastiques ayant permis de juguler rapidement le virus, la Chine est le seul grand pays à avoir échappé à la récession en 2020.

Expat & Vie Pratique

Pourquoi investir sur des SCPI européennes ou internationales ?

Investir sur des SCPI ne représente plus l’apanage d’une élite. En effet, plus d’un million de nos concitoyens ont déjà franchi le pas. Les plus anciens investisseurs se souviendront qu’au début…

Expat & Politique

Rome Appercu
POLITIQUE

Giuseppe Conte présente sa démission

En quête d’une nouvelle majorité depuis les récents événements qui ont ébranlé la coalition, Giuseppe Conte a annoncé ce lundi qu’il se rendra au Quirinal à 9h ce matin pour démissionner.

Ma Vie d'Expat

Lima Appercu

Des vêtements confectionnés par des détenus à Lima

Rien ne prédestinait Thomas Jacob, un breton d’une trentaine d’années, ancien chasseur de tendance pour Chanel, à créer sa marque de vêtement au Pérou et encore moins en employant des prisonniers.

Expat & Emploi

Chômage et expatriation : comment ça marche ?

Depuis le début de la crise sanitaire, les taux de chômage augmentent dans le monde. Si les expatriés français sont sans emploi, il leur est recommandé de connaître les revenus auxquels ils ont droit.