Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2263

Les perspectives économiques en Indonésie pour 2021

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 18/04/2021 à 22:30 | Mis à jour le 20/04/2021 à 02:22
Gratte-ciel de la city à Jakarta

Le Fonds Monétaire International dans son dernier rapport vient de réviser à la hausse ses projections de croissance du PIB pour l’Indonésie, soit 4,8% en 2021 et 6% en 2022. L’Indonésie est la plus grande économie de l’Asie du sud-est et fait partie des dix principales économies au monde selon la parité du pouvoir d’achat (Index Mundi). Son marché intérieur avec une classe moyenne de près de 70 millions de personnes est l’un des principaux moteurs de son économie.

 

Les chiffres clés de l'économie indonésienne

Graphique Evolution du déficit budgétaire en Indonésie

  •  

 

Le déficit budgétaire du pays est passé de 2,2 % du PIB en 2019 à 5,3 % en 2020. 

Le FMI prévoit une stabilisation du déficit à 5% en 2021 puis arriver à 3,7 % en 2022.

 

 

 

Graphique Evolution de la dette publique en Indonésie

 

 

En 2019, la dette publique était de 30,5% du PIB, elle a augmenté suite à la crise du Covid-19 à 38,5 %.

 

 

 

Graphique Evolution du chomage en Indonésie

Le taux de chômage 2019 : 5,3% de la population active / 2020 : 8% de la population active.

Selon le FMI, le taux retrouvera son niveau d’avant Covid-19 en 2022.

 

 

 

 

Les défis de l'Indonésie

  • Le manque d’infrastructures, la formation, le chômage et la protection de l’environnement font partie des principaux défis à relever pour l’Indonésie.
  • La pauvreté, après avoir été réduite de moitié depuis 20 ans, se maintient à 9,8 % de la population en 2020 (données Banque Mondiale). La pandémie a amené 2 millions de personnes supplémentaires sous le seuil de pauvreté (données BPKS).
  • Les travailleurs informels représentent 2/3 de la population active.
  • La dépréciation prolongée de la roupie et son impact sur la balance du commerce extérieur.
  • Une dépendance vis-à-vis du marché chinois qui est très importante.
repartition populaltion active indonesie
données Banque Mondiale 2020

Les secteurs d’activité, leurs atouts et les opportunités

Une population jeune, une stabilité politique, des ressources naturelles abondantes, une population active de 136,7 millions de personnes (population totale : 270 millions) sont les atouts de l’économie indonésienne.

88% des entreprises indonésiennes ont subi des pertes en 2020, selon une enquête du ministère de la main d’œuvre. Ces pertes sont généralement dues à une baisse des ventes entraînant une réduction du volume de production. Malgré ces pertes d’exploitation, la plupart des entreprises ont conservé leurs employés. Seulement 17,8% des entreprises auraient imposé des licenciements.

L'indonesie pays exportateur de cafe

Le secteur primaire en Indonésie

L’Indonésie est le deuxième producteur mondial de caoutchouc naturel. Les cultures principales sont : le riz, la canne à sucre, le café, le thé, le tabac, l’huile de palme, la noix de coco et les épices. Les bonnes récoltes de 2019 ont entrainé les prix à la baisse et ont permis de maitriser une partie de l’inflation à 1,7 %. Le secteur agricole enregistre une croissance de 1,75% en 2020. 38,2 millions de personnes travaillent dans ce secteur, soit 27,7% de la population active.

Le secteur de l’alimentaire a été le moins touché par la crise du Covid-19; les écoles, bureaux et restaurants étant fermés, la consommation de la population s’est reportée en achats alimentaires dans les supermarchés et marchés. On constate une augmentation importante de la consommation de produits comme les fruits et légumes, sans doute une prise de conscience avec la pandémie de la nécessité de s’occuper de sa santé en consommant des produits frais. L’univers de la pâtisserie a explosé, les enfants sont à la maison depuis un an… Autant de perspectives et d’opportunités dans ce secteur de l’alimentaire qui peuvent attirer les entreprises françaises qui ont dans ce domaine une expertise reconnue. Néanmoins, il ne faut pas négliger les conditions d’accès au marché indonésien des produits importés qui relèvent encore du casse-tête, malgré les améliorations annoncées par le gouvernement.

une usine de geothermie a Sumatra
Un Usine de géothermie à Sumatra

L'industrie indonésienne, ou secteur secondaire

L'industrie comprend la fabrication de ciment, textile, engrais chimiques, produits électroniques, pneus, énergie, ainsi que l’industrie du bois et sa transformation. Le pays est le plus grand producteur mondial de nickel et attire de nombreuses convoitises.

Le textile, l’automobile, l’industrie chimique, l’électronique et la pharmacie font l’objet d’une stratégie de relance en encourageant les investissements, en améliorant la règlementation et en développant une industrie qui puisse intégrer de nombreux employés.

une des 17000 mille iles indonesiennes
Une ile parmi les 17000 iles de l'archipel

Le secteur tertiaire en Indonésie

Le secteur tertiaire qui comprend les services financiers, les transports et les communications est le plus grand contributeur du PIB indonésien. Les secteurs de l’information et des télécommunications, de la santé, de l’éducation, des services publics, de l’eau et de l’assainissement, de la finance et de l’immobilier ont également une croissance positive en 2020.

Le tourisme est un élément majeur de ce secteur ; entre janvier et octobre 2019, l’archipel a accueilli 13,6 millions de visiteurs. La crise du Covid-19 a stoppé net ce secteur. Un vaste programme de vaccination se met en place qui devrait permettre à ce secteur de redémarrer dans quelques mois.

L’e-commerce est lui en plein développement.

Une nouvelle loi votée en octobre qui devrait permettre la croissance

Le Parlement a voté le 5 octobre dernier une loi titanesque (15 chapitres, 186 articles et 1187 pages), la loi omnibus, présentée par le gouvernement comme l’une des principales forces motrices pour renforcer la croissance et l’emploi. Cette loi vise à favoriser l'investissement et la création d’emplois en Indonésie. Pour atteindre cet objectif, elle entend supprimer les lourdeurs bureaucratiques, l’exigence de licences jugées excessives ainsi que des réglementations considérées opaques, dans le but d’améliorer la compétitivité et d’attirer les investissements dans le pays. Le monde des affaires accueille très favorablement cette réforme de grande ampleur, de même que les agences de notation, les acteurs institutionnels économiques et le milieu financier. Néanmoins, une partie des acteurs sociaux et de l’opposition en critique le contenu.

Une politique audacieuse pour pallier les difficultés socio-économiques

Comme partout dans le monde, l’impact de la pandémie a été important sur l’économie du pays. Dans son dernier rapport, le FMI conclut que l’économie indonésienne se redresse progressivement en partie grâce à la mise en place d’une politique audacieuse : 47 milliards de dollars ont été injectés pour pallier aux difficultés socio-économiques que traverse le pays avec la pandémie de Covid-19. La campagne de vaccination a débuté avec le vaccin Sinovax. Elle a pour ambition de vacciner la totalité de la population âgée de plus de 18 ans, ce qui devrait permettre à l’économie indonésienne de redémarrer au second semestre.

Nous vous recommandons
lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir