Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 5
  • 0

Explorer l'Indonésie de manière responsable avec les croisières de Nomad Archipelago

Pierre et Jean-Michel connaissent bien l’Indonésie puisqu’ils plongent dans les endroits les plus reculés de l’archipel depuis 30 ans. Quoi de plus naturel pour eux que de construire un bateau et de choisir de l’exploiter ensemble. Mais ce qui est plus surprenant, c’est l’expérience qu’offre leur société, Nomad Archipelago, en termes d’écologie et de développement durable.

Nomad ArchipelagoNomad Archipelago
Le Bugis en croisière aux Raja Ampat
Écrit par Marie Pinot Liebert
Publié le 12 mai 2024, mis à jour le 16 mai 2024

 

Rencontre les fondateurs : Pierre Rousseau et Jean-Michel Chalant

 

Nomad Archipelago
Pierre Rousseau , Jean-Michel Chalant et Denis Lejeune en charge de la technique et des opérations.

Rien ne prédestinait Pierre et Jean-Michel à se rencontrer sauf peut-être leur passion commune pour la plongée. Pierre a travaillé pendant de nombreuses années dans la finance avant de s’orienter vers le conseil en développement durable. Depuis son arrivée en Asie il y a 25 ans, il se rend chaque année dans l’archipel indonésien. Il tombe rapidement amoureux de ses paysages pittoresques ainsi que de la diversité culturelle que le pays a à offrir. 

Au début des années 2000, après l’achat d’un premier bateau, il rencontre Jean-Michel, instructeur de plongée et directeur de croisières. Leur amitié se noue rapidement et ils imaginent ensemble un format de croisière inédit pour satisfaire un nouveau type de voyageurs. Des séjours en mer qui se concentrent sur la préservation de l’environnement et la rencontre avec les communautés locales.

 

Nomad Archipelago
Rencontre avec les communautés locales sur l'île de Masadian à l'Est de la Sulawesi

 

“Nous n’avons pas choisi l’Indonésie, c'est l'Indonésie qui nous a choisis. En plongée, j’ai voyagé à travers le monde, mais quand je suis arrivé à Bira en Sulawesi je me suis vite rendu compte que les possibilités étaient infinies. Encore aujourd'hui, on peut découvrir des nouveaux sites car l’archipel est tellement vaste.” Jean-Michel Chalant

L’expérience du “slow travel” à bord des bateaux de Nomad Archipelago

Ces croisières sont avant tout des moments d’exception à passer entre amis ou en famille. L’occasion de découvrir des endroits nouveaux, quasi inexplorés, et de la manière la plus durable possible dans le respect de la nature, de la biodiversité et des communautés locales. 

En effet, le bateau Bugis a été construit localement dans la tradition des bateaux de pêcheurs Célèbes sous la surveillance d’un ingénieur de marine français. Plus de trois ans ont été nécessaires pour rendre ce bateau unique et lui permettre d’accéder aux endroits les plus reculés. 

 

Nomad Archipelago
Poissons séchés sur une pirogue, dans les îles de l'atoll de Luang au Sud de la mer de Banda.

Le Bugis est plus petit que la plupart des bateaux de croisières pour le rendre plus navigable mais sans transiger sur l’expérience client. Ici pas de robinet en or ou de luxe ostentatoire mais un vrai travail sur le bois utilisé, la durabilité et sur le confort sonore. En effet, vous ne serez pas dérangé par le générateur puisque l’électricité consommée à bord provient des panneaux solaires qui recouvrent le toit du bateau. Autre spécificité, l’eau du robinet est potable ! En effet, un système permet à l'eau de mer d’être dessalée puis re-minéralisée afin de la rendre propre à la consommation.

Le bateau aux allures de lodge se compose de quatre chambres avec lit double et lit simple. On parle bien de “chambres” et non de “cabines” car elles sont situées sur le pont et munies de larges fenêtres pour vous permettre de profiter du paysage. Le personnel n’est pas caché, et possède les mêmes cabines que les invités. L’équipe fera partie de votre voyage en toute convivialité.

Enfin, autre point positif, les itinéraires sont totalement flexibles. L’équipage navigue avec les courants et s’adapte au gré des opportunités et des demandes des clients. 

 

L'atoll de Widi au Sud Est de l'île de Halmahera
L'atoll de Widi au Sud Est de l'île de Halmahera

 

“Explorer des terres inconnues, c’est la raison d’être de Nomad Archipelago. Bien entendu, nous vous ferons découvrir les meilleurs endroits que nous avons découverts au cours des 20 dernières années de navigation. Mais nous passerons également du temps à visiter des endroits où nous ne sommes jamais allés, en espérant découvrir de nouveaux spots fantastiques ou en passant notre chemin si nous ne trouvons rien d'excitant.” Pierre Rousseau

Un engagement bien au delà des croisières

“Il y a deux enjeux majeurs avec les océans : la conservation et la régénération de la biodiversité, et la gestion de la pollution plastique. Il n’était donc pas pensable d’organiser des croisières sans intégrer des solutions efficaces et pragmatiques au niveau des communautés locales pour adresser ces dérives.”

Néanmoins, Pierre et Jean-Michel ne sont pas experts en la matière, c’est pourquoi ils se sont rapprochés d’ONG spécialisées avec qui ils ont mis en place des partenariats.

Tout d’abord avec Blue Alliance et son fondateur Nicolas Pascal qui développe et gère des zones marines protégées. Ensemble, ils poussent un nouveau concept le “regenerative tourism” ou “tourisme régénératif”. En effet, Blue Alliance est devenu actionnaire de Nomad Archipelago et tous les profits normalement distribués sont alloués au financement de zones marines protégées destinées à protéger la biodiversité marine. Les projets se situent notamment dans les îles Banggai, une des destinations fétiches et exclusives proposée par Nomad Archipelago.

De plus, l’élimination des déchets plastiques est un défi majeur à l’échelle mondiale et particulièrement en Indonésie. Par conséquent, pour essayer d'enrayer le problème à la source, Nomad Archipelago supporte une ONG locale spécialisée dans l'éducation contre la pollution plastique et la collecte des déchets sur les zones côtières et marines. Ils encouragent les communautés locales à collecter les déchets plastiques et à les transformer en produits finis pour la construction. Grâce à leur second partenaire, Plastic Odyssey, ils vont aller encore plus loin et déployer des micro-usines de transformation des déchets plastiques en carburant. Ce même carburant sera vendu aux communautés locales mais aussi à Nomad Archipelago pour alimenter en fuel ses bateaux de croisières qui circulent dans des régions isolées. 

Des initiatives saluées puisque la Fondation Solar Impulse a labellisé le modèle de circularité de Nomad Archipelago. D’autres reconnaissances ont suivi comme celles de BPI Equity et Waves of Change ainsi que le prix de la Biodiversité de la part de la marque L’Occitane.

A noter que le bateau Plastic Odyssey entamera sa tournée en Asie à partir de la mi-juin et jusqu’à fin 2024. Cette expédition autour du monde a pour but de combattre la pollution plastique. A chaque escale, le bateau offre des conférences avec les autorités publiques, des expositions pour les habitants, des modules éducatifs pour les écoles et un programme d’incubateurs pour les entrepreneurs. Une épopée à suivre avec le PetitJournal.com.

NOMAD ARCHIPELAGO Site internet et compte Instagram. A découvrir ci-dessous, une vidéo de snorkeling à Raja Ampat.