Samedi 15 mai 2021
Istanbul
Istanbul

Getir rejoint le club très sélect des "licornes"

Par Samuel Lagrue | Publié le 01/04/2021 à 02:45 | Mis à jour le 01/04/2021 à 02:45
Photo : @Getir_UK (Twitter)
Getir start up application licorne unicorn ambition internationale

La start-up turque de livraison à domicile créée en 2015 est entrée dans le très select club mondial des licornes. Implantée à Londres en janvier 2021, l’entreprise estimée aujourd’hui à 2,6 milliards de dollars prévoit de s’étendre sur le marché européen dans les six prochains mois.

Il a fallu seulement cinq ans et demi à la plateforme basée à Istanbul pour s’imposer sur le marché national des services de livraison en ligne. Getir qui signifie “apporte” en turc, s’est démarquée grâce à son concept de livraison express d’articles d’épicerie. L’application s’engage à livrer ses clients en dix minutes - en moyenne -, une variété de 1500 produits. L’offre s’est ensuite étoffée d’un service comportant les livraisons de restaurants, concurrençant la célèbre et ancienne application Yemeksepeti.

En économie, une “licorne” ("unicorn" en anglais) est une start-up provenant du numérique et qui, dans ses dix premières années d’existence, atteint une valorisation d’au moins un milliard de dollars. L’analyste Aileen Lee est la première à définir le terme en 2013, face à la multiplication de ces foudroyantes entreprises. Dans le tableau mondial des licornes, deux originaires de Turquie ont reçu cette appellation. La première, “Peak games”, avait été rachetée pour 1,8 milliard de dollars en 2020 par le géant américain Zynga.

Une ambition internationale 

Début 2021, Getir est partie à la conquête du marché européen. La société a débuté ses activités à Londres en janvier, et souhaite s’implanter en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Son objectif ? Se faire une place dans les six mois sur le très concurrentiel marché des livraisons à domicile. Nazim Salur, le fondateur de l’entreprise, a aussi annoncé son désir de s’implanter au Brésil lorsque “la propagation de la COVID-19 se sera stabilisée”.

L’ascension de Getir est fulgurante. L’entreprise devra cependant s’adapter aux lois et aux nombreuses polémiques qui découlent du statut précaire de ses livreurs. Récemment, l’Espagne a été le premier pays à adopter une loi “Riders”, réglementant leurs conditions de travail, et grand nombre de pays européens pourraient suivre. Le modèle de livraison basé sur le statut indépendant des livreurs semble bel et bien décliner.

 

Nous vous recommandons

Samuel Lagrue Istanbul

Samuel Lagrue

Passionné d’histoire, de création et d’expression artistique, Samuel étudie cette année à l'Université Galatasaray d'Istanbul.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Istanbul

MICRO-TROTTOIR

Turquie : résidents confinés, touristes "libres"

Un sentiment d’injustice émerge de la population vis-à-vis d’une politique touristique qui ne fait pas sens pour tout le monde. Quand certains pays ferment leurs frontières et "déconfinent"...