Lundi 27 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE COIN DES ENFANTS – 3 questions au pédiatre Dr Mehmet Vural

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 23/11/2011 à 00:01 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

 

Cette semaine, nous avons rencontré le docteur Mehmet Vural, pédiatre spécialiste en néo-natologie et bien connu du milieu francophone pour lui poser trois questions concernant la santé de nos enfants à l'entrée de l'hiver

 

lepetitjournal.com/Istanbul : Quelles sont les maladies infantiles les plus courantes en hiver ?
Dr Mehmet Vural : Ce sont surtout les infections des voies supérieures que l'on traite le plus souvent, en tête de liste les otites et les laryngites, et également de nombreux cas de pneumonies. Le fait que les enfants aient repris le chemin de l'école et se retrouvent en contact avec de nombreux autres enfants, la transmission se fait très facilement. En ce moment, il y a aussi une épidémie de diarrhées, et de gastro-entérites. Chez les enfants qui ont un terrain allergique, on rencontre aussi beaucoup de bronchiolites et de maladies liées à l'asthme.

Dr. Mehmet Vural, pédiatre francophone dans son cabinet à Klinilk-Ulus (photo MD)

Quels conseils donneriez-vous aux parents pour que leurs enfants soient le moins malades possible l'hiver ?
Le premier conseil évident est que les enfants soient bien nourris, qu'ils aient une alimentation bien équilibrée. Manger des fruits, entre autres des agrumes pour leur vitamine C, est essentiel au quotidien. Parfois, au cas par cas, si on pense que son enfant et vraiment très fatigué, on peut leur proposer des supplémentations en vitamines, par exemple un cocktail de multi-vitamines avec surtout de la vitamine C. Mais attention, c'est vraiment au cas par cas, car trop de vitamines, ce n'est pas bon non plus ! Pour les parents qui tiennent vraiment à renforcer la santé de leur enfant, je conseille l'huile de morue -Balik ya?i - très efficace: une cuillère par jour le matin après le petit-déjeuner ! (voir photo ci-contre MD)

Le deuxième conseil que l'on oublie d'appliquer parfois est une bonne aération des lieux de vie ; la maison et l'école doivent être quotidiennement aérés même en hiver, surtout lorsqu'il y a de nombreux enfants malades. De plus en Turquie, les appartements sont souvent surchauffés, il n'est pas rare de rencontrer des températures de 24 à 25 degrés à l'intérieur. C'est beaucoup trop, l'idéal est 21 degrés la journée, et 18 à 19 degrés dans les chambres la nuit. Une température trop élevée dans les maisons entraîne une sécheresse des voies respiratoires ; les enfants deviennent plus sensibles aux infections.

Pour conclure, si on fait un rapide retour en arrière : en 20 ans, qu'est ce qui a le plus changé dans votre quotidien de médecin pédiatre ?
Il y a beaucoup plus d'enfants allergiques et asthmatiques aujourd'hui. On ne sait pas très bien pourquoi mais probablement parce que nos enfants vivent de plus en plus dans des endroits fermés, et stériles ; Ils sont de moins en moins en contact avec la nature, les animaux? Les enfants qui vivent dans les villages sont beaucoup plus immunisés contre toute sorte d'infections. Les enfants des villes devraient être davantage en contact avec les bactéries pour que leurs corps apprennent à se protéger d'elles. La tendance actuelle de tout stériliser n'est pas bonne, il faut laver les ustensiles que l'on utilise bien sûr mais sans exagération. Dans les familles où il n'y a pas d'allergies, avoir un animal de compagnie est une très bonne idée, d'un point de vue affectif évidemment mais aussi d'un point de vue santé !

Propos recueillis par Meriem Draman (www.lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 23 novembre 2011

Prof. Dr. Mehmet Vural
Pédiatre-néonatologue à Cerrahpasa. Consulte à Ulus dans une polyclinique: KLINILK - Adnan saygun caddesi n°21/G
Tel. 263 65 00   Cep tel : 0532 237 04 33
www.klinilk.com

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu

Damien Thiery, le nouveau directeur engagé d'"Ateliere Fara Frontiere"

Après avoir travaillé en tant que directeur financier d’une société roumaine filiale d’un groupe français, Damien Thiery prend un virage à 180 degrés. Il succède à Raluca et Patrick Ouriaghli à la têt

Sur le même sujet