Savez-vous pourquoi, en anglais, on dit “turkey” pour la dinde et la Turquie?

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 28/07/2014 à 22:00 | Mis à jour le 30/01/2022 à 12:58
Une dinde

Les Américains, qui ont coutume de fêter Thanksgiving, se ruent en ce moment-même dans les grandes surfaces pour acheter une dinde. Une dinde, ou plutôt : "turkey". Qu'est-ce-que ce nom d'oiseau a à voir avec la Turquie, qui se dit également "Turkey" en anglais ? Voici la réponse.

En français, le mot dinde, dans son sens dérivé, n'est pas particulièrement flatteur. Imaginez alors un pays s'appelant dinde. Difficile à porter, non ? Et pourtant, tout est dit. Que ce soit en anglais, en turc ou en français, ce nom d'oiseau un peu bête mais pas méchant, est toujours un nom de pays !

Pourquoi la Turquie ?

Ce n'est pas une coïncidence si, à l'exception près d'une majuscule, le nom turkey en anglais désigne à la fois la Turquie et la dinde. Tout est parti d'un malentendu, d'une confusion linguistique et historique, comme nous l'apprend cette semaine le quotidien américain The New York Times. Le volatile à la crête protubérante s'appelle en réalité Numida meleagris selon son nom scientifique. Il fut importé de Madagascar à partir de 1540 par des marchands qui, se rendant en Europe, firent un crochet par la Turquie. Une fois arrivé dans les assiettes des Anglais, ils en firent une interprétation sinon simpliste, du moins erronée. Cet oiseau était importé de Turquie, il s'appellerait donc turkey.

Inde, Turquie, France, à chacun sa version

Se penchant sur l'étymologie du mot dinde, l'écrivain Amin Maalouf affirme que tout est question de provenance. En effet, la France et la Turquie s'accordent à dire que la dinde, hindi en turc, comme son nom l'indique, viendrait d'Inde. Rabelais au XVIème siècle parlait d'ailleurs dans ses récits gargantuesques de poulle d'Inde. Dans quelques pays arabes, dont le Liban, le dindon est appelé dik habash, qui veut dire coq d'Abyssinie, autrement dit d'Éthiopie. En Egypte, dik roumi (coq romain), et en Grèce, gallopoula (poule gauloise). En anglais enfin, turkey.

Et le dindon de la farce est : la Numida meleagris

D'accord, elle ne vient pas de Turquie. Mais alors, d'où vient cette dinde qui trône dans nos assiettes ? De Madagascar, d'Inde ? Pas si simple. A cette première confusion des Anglais, s'ajoute celle des Français et des Turcs. Penser que la dinde vient d'Inde est une erreur mais une erreur et demie. En réalité la dinde que s'apprêtent à déguster les Américains pour Thanksgiving n'est pas la Numida meleagris d'Afrique, mais la Meleagris gallopavo. Et vient de ce que les premiers colons ont un temps pris pour les Indes, du Nouveau Monde... Autrement dit, elle vient d'Amérique. La dinde des Américains est, en somme, plus américaine que turque.

Il existait en fait deux sortes de dindons aux goûts quasi similaires : ceux de Madagascar exportés par les marchands, et ceux, domestiqués par les Aztèques et exportés en Europe par les conquistadors dès 1523. La seconde ayant chassé la première, elle a été nommée de la même façon. Quoi qu'il en soit, la turkey n'est ni turque, ni indienne, ni même gauloise ou éthiopienne, mais mexicaine ou du moins indienne d'Amérique. Les plus près du compte étaient finalement les Portugais, qui nommèrent la dinde Peru.

 

Laura Lavenne 29 novembre 2013

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Sat mer 06/06/2018 - 20:04

C'est bidon comme explication car la dinde est originaire d'Amérique et au 16eme siècle la Turquie n'existait pas c'était l'empire ottoman.

Répondre
Commentaire avatar

Milimili lun 21/12/2020 - 13:03

Les Ottomans sont des turcs. La dynastie ottoman régna pendant 624 ans

Répondre
Commentaire avatar

ulysse26120 sam 20/10/2018 - 14:35

Sat, je crois que tu as un peu oublié les pièces de Molière... Les turcs sont présents dans la littérature du 17° , donc le mot Turc devaient bien exister... en parallèle du mot ottoman.

Répondre

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale