Jeudi 16 août 2018
Istanbul
Istanbul
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les astuces et recettes de Carlos le Cuistot : le soufflé au chocolat

Par Les astuces et recettes de Carlos le Cuistot | Publié le 04/02/2018 à 19:28 | Mis à jour le 09/02/2018 à 13:07
Carlos le Cuistot traiteur Istanbul

Me revoilà !!!

2018 est déjà bien entamée et a bien commencé pour nous. Nous avons eu l’occasion de servir des compagnies tels que Lukoil pour leurs fêtes de fin d’année, et janvier a été le mois des galettes : des paroisses ont fait appel à nous, des établissements scolaires tels que Pierre Loti, et nous avons même livré dans une chaine d’hôtel – sans oublier tous les Français en manque de galette que nous avons pu régaler...

Saint-Valentin

Mais maintenant, il est temps de penser à l’étape suivante… Notre prochaine soirée sera la soirée espagnole avec paella, tapas, zarzuela… (Le menu est à la fin de cet article.) Belle soirée en perspective pour ce 10 février. Mais le mois de février est aussi le mois des amoureux avec la fête de la Saint-Valentin. Mais d’ou vient cette tradition ? Il existe plusieurs version de son origine. Pour certains, celle-ci date du XIVe siècle, mais il s’agit bien d'une fête ancienne dont les vraies traditions ce sont perdues au cours du temps. Cette tradition serait née en Grande-Bretagne.

Desserts cygnes de Carlos

Au Moyen Âge on appelait aussi "Valentin" le cavalier qu’une jeune fille choisissait pour sortir avec elle le premier jour du carême. On appelait ça la fête du Brandon. Les garcons s’arrêtaient dans chaque maison pour demander un fagot, on y mettait le feu, tout le monde dansait autour et, une fois le feu éteint, on sautait par dessus. Selon la tradition, ceux qui arrivaient à sauter au dessus du feu sans faire roussir leurs vêtements se marieraient dans l’année. Après cela, on se rendait dans une vigne voisine pour "brandonner" ensemble un brin de paille enflammé autour d’un bâton appelé… brandon, afin de protéger cette vigne de tous les maux.

Aujourd’hui tout cela est devenu une fête commerciale et, selon le pays où l’on vit, les traditions sont bien différentes (dans certains pays musulmans cette fête est interdite). On peut offrir du chocolat, des fleurs, des sous-vêtements rouges… ou un dîner romantique ! Au Cuistot Studio, nous vous proposons donc plutôt un dîner romantique, où le chocolat ne manquera pas. Nous vous attendons donc le 14 février pour un délicieux moment.

La Saint-Valentin à Istanbul

Notre recette de soufflé au chocolat

Les ingrédients :

  • 280 g de chocolat
  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs
  • 250 ml de lait
  • 5 blancs et 5 jaunes d’œufs
  • 100 g de sucre
  • une cuillère à soupe de crème

La préparation :

Préchauffer le four à 180°. Beurrer et saupoudrer de sucre le fond et les parois de 6 à 8 ramequins. Réfrigérer jusqu’au moment de les cuire.

Dans un grand bol, placer le chocolat coupé en morceaux.

Dans une petite casserole hors du feu, délayer la fécule dans le lait à l’aide d’un fouet. Porter à ébullition en fouettant et laisser mijoter 30 secondes ou jusqu’à ce que la préparation ait épaissi. Verser sur le chocolat et laisser reposer.

Remuer doucement jusqu’à ce que la préparation soit homogène. À l’aide d’une spatule, incorporer les jaunes d’œufs en remuant.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’œufs et la crème de tartre au batteur électrique jusqu’à l’obtention de pics mous. Ajouter le sucre graduellement en fouettant jusqu’à l’obtention de pics fermes. Incorporer le tiers de la meringue dans le mélange de chocolat pour le détendre. Ajouter la meringue en pliant délicatement à l’aide d’un fouet, en deux fois, en gardant le maximum le volume.

Répartir la préparation dans les ramequins jusqu’à ras bord. Nettoyer les bords. Déposer les ramequins sur une plaque de cuisson.

Cuire au four 20 minutes ou jusqu’à ce que les soufflés dépassent d’au moins 2,5 cm du ramequin. Sortir du four et servir immédiatement.

Bon appétit !

Votre Carlos le Cuistot

Istanbul (https://lepetitjournal.com/istanbul) lundi 5 février 2018

Le menu espagnol de Carlos

 

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir