Lundi 23 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPAT DE LA SEMAINE - Catherine Trotin, entrepreneuse...mais pas que

Par Louis Vasseur | Publié le 01/05/2019 à 01:04 | Mis à jour le 03/05/2019 à 08:54
Photo : Catherine Trotin
trottin, catherine

À 35 ans, Catherine Trotin a déjà vécu mille et une vies. De l'Ouest français jusqu'à Istanbul en passant par Moscou, portrait d'une jeune entrepreneuse toujours prête à relever de nouveaux défis.

 

Assise à une table du Bistrot Français – le café de l’Institut Français d’Istanbul – Catherine m’attend en compagnie d’amis. Avant de commencer l’entretien, l’un deux me la présente « A côté de toi tu as une fille géniale, tu vas voir elle a pleins de choses à te raconter. » Voyons cela de plus près…

Bac littéraire, études à Tours, puis à Rennes, stage de 6 mois en Russie durant sa troisième année de licence, Catherine aime voyager et découvrir de nouveaux horizons. Pendant son master en 2007, elle va effectuer deux stages dans la même entreprise – Mazars - qui l’embauchera par la suite. Catherine y créera le service marketing.

Pourtant, son salut est ailleurs. Elle veut partir à l’aventure. « J’avais envie de changer, je voulais aller voir ailleurs ». En 2014, après sept années à Moscou, Catherine se demande de quoi sera fait son futur. Partie voir une amie à Istanbul afin de passer quelques jours de vacances, c’est le déclic. « J'ai senti que le contexte était favorable pour m'installer, j'avais envie de tenter l'expérience ‘Istanbul’ » explique-t-elle.

Tour à tour responsable marketing dans une entreprise de fabrication de chaussure en cuir puis chez un joaillier, elle aide les deux entreprises à se développer. À nouveau, Catherine a envie d'autre chose et c’est en 2015, sur Linkedin, que sa vie va connaître un nouvel élan. L'IFA Paris, une école de mode avec un campus à Istanbul, lui propose de donner des cours. Elle accepte.

Pourtant, son parcours s’est fait sinueux. « En 2016 et le début de la crise économique en Turquie, j'ai dû travailler beaucoup pour pouvoir payer mes factures. En 2018, j'ai proposé de donner des cours de français, et l'Institut Français à Istanbul a accepté » avoue Catherine.

Est-ce cette envie de transmettre qui lui a donné l'idée de créer une entreprise de marketing à Istanbul ? Sûrement. Après des mois de travail, My Marketing Toolbox, voit enfin le jour en 2019. Destiné aux entrepreneurs voulant développer leur business, cette entreprise les aide à monter leur site web, à améliorer leur communication et à gérer les mail lists.

Avec My Marketing Toolbox, Catherine privilégie l’aide de petites entreprises fraîchement créées. « Je veux que mon entreprise serve à faire comprendre à tout le monde que le marketing, c'est simple, et ce n'est pas qu'une question de spam dans les boîtes mails des clients. C’est aussi tout un côté humain derrière » martèle-t-elle.

Malgré ses semaines bien remplies, Catherine a une autre passion qu'elle souhaite développer : le dessinAlors qu’elle n'avait pas d'appétences particulières pour le dessin étant petite, la businesswoman s'est découverte ce talent lorsqu'elle travaillait à Moscou. Alors en charge de la communication de l’entreprise, Catherine va avoir l’idée de créer une BD pour transmettre les informations de l’administration aux employés.

En autodidacte, elle apprend à se servir d’un créateur d’avatar pour créer Ivan et Natasha Mazarov « Je m'amusais beaucoup à faire ça, car c'était pour moi un moyen de transmettre des messages que les employés la plupart du temps ne lisaient pas ». C’est une réussite totale « Je sortais cette BD à 16h le vendredi. Les employés savaient que cela signifiait la fin de la semaine de travail. Tout le monde a beaucoup adoré, et ça a facilité la communication je pense ».

Tout en me parlant, elle me montre quelques-unes de ses planches qu’elle a conservé dans son téléphone. « J'ai vraiment envie de mettre en avant la BD comme moyen de communication d’entreprise sur My Marketing Toolbox. Je pense que c'est vraiment un moyen de communication hyper efficace et utile » explique-t-elle.

La publication d'une BD grand public ? Catherine y pense tous les jours « Dès que j’ai le temps, je m’y mets c'est sûr ». Elle a déjà trouvé l'histoire qu’elle voudrait raconter « J'ai un chat à la maison, Deniz, et j’aimerais bien raconter ma colocation avec lui. Ce serait aussi une sorte de BD autobiographique, où je raconterai ma vie à Istanbul. »

Avec autant d’idées et de créativité, je me suis dit en partant que son ami ne s’était décidemment pas trompé. Catherine a vraiment beaucoup de choses à raconter…

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Istanbul

#MAVIEDEXPAT

S’installer à l'étranger : 8 bons réflexes

Vous débutez une nouvelle aventure à l’étranger ? Où en êtes-vous dans vos démarches ? Pas de panique, nous avons listé les 8 incontournables à traiter dans les meilleurs délais.

Expat Mag

New York Appercu
ENVIRONNEMENT

Le chef Raoni délivre un message de paix environnementale à New York

Le chef Raoni, de passage à New York dans le cadre du Sommet sur le climat de l’ONU, était l’invité de marque du Monaco Better World Forum. Il a délivré un message de paix et d’espoir.