Jeudi 18 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

REINA - Le procès du terroriste du Nouvel An s'ouvre aujourd'hui

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 10/12/2017 à 19:00 | Mis à jour le 10/12/2017 à 19:00
Photo : Les photos du tueur présumé, avant et après son arrestation, diffusées par la police
reina, procès, nouvel, an, attentat, procès, français, masharipov

Un procès très attendu s’ouvre ce lundi en Turquie. Abdulkadir Masharipov, l’homme qui a reconnu avoir tué un policier et 38 clients d’une boîte de nuit d’Istanbul le 1er janvier dernier, est jugé avec 56 autres personnes, dont deux ressortissants français. Tous sont accusés d’appartenir au groupe État islamique.

Pour des raisons de sécurité, Abdulkadir Masharipov et ses coaccusés comparaissent à Silivri, dans le complexe pénitentiaire d’une lointaine banlieue d’Istanbul où ils sont détenus depuis dix mois. Leur procès, qui se tiendra toute la semaine, promet d'être très suivi en Turquie. La fusillade du club Reina, où 39 personnes venues fêter le nouvel an – des étrangers, pour la plupart – avaient été tuées et 79 autres blessées, reste à ce jour le seul attentat sur le sol turc revendiqué par Daech, alors que les autorités attribuent au groupe terroriste une vingtaine d’autres attaques depuis 2014.

Le principal suspect, Abdulkadir Masharipov, est un ressortissant ouzbek né en 1983. Après deux semaines de traque et presque un mois de garde à vue, il avait reconnu les faits et son allégeance à Daech, confirmant l’existence d’une cellule du groupe Etat islamique originaire d’Asie centrale très active en Turquie. Les déclarations à la barre du terroriste présumé seront d’autant plus écoutées que toutes les autres attaques majeures attribuées à Daech s’étaient soldées par le suicide ou par la mort de leur auteur dans une opération de police. Abdulkadir Masharipov risque la prison à perpétuité, comme tous les autres accusés. Parmi eux, une Franco-Sénégalaise avec laquelle il était marié religieusement, et un Franco-Turc présenté comme un cerveau de l’opération.

Depuis l’attaque du nouvel an, les autorités turques interpellent régulièrement des membres présumés de Daech. Les mesures de sécurité ont été nettement renforcées à travers le pays, permettant d’empêcher plusieurs autres attentats.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) lundi 11 décembre 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir