Jeudi 18 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE 10 NOVEMBRE - A 9h05, on commémore la mort d’Atatürk 

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 09/11/2017 à 19:04 | Mis à jour le 09/11/2017 à 19:04
Photo : Le mausolée d'Anıtkabir abrite la dépouille d'Atatürk
ankara mausolee atatürk 10 novembre

Le 10 novembre 1938, il y a 79 ans, Mustafa Kemal, le fondateur de la République turque et héros national décédait à 9h05 au palais de Dolmabahçe

Le 10 novembre, à 9h05. Les drapeaux turcs sont en berne, les voitures klaxonnent et les sirènes retentissent. Sur le Bosphore, celles des bateaux sont au diapason. Au bureau ou dans la rue, qu'ils soient à pied ou en voiture, tous s'arrêtent pour observer un temps de silence. Et ce, dans toutes les villes de Turquie afin de saluer la mémoire de Mustafa Kemal Atatürk, décédé en 1938 à l'âge de 57 ans d'une cirrhose du foie.

Cérémonies de commémoration 

Parmi les nombreux monuments en l’hommage du fondateur de la République turque, deux sont particulièrement visités ce jour-là. A commencer par le mausolée d'Anıtkabir (anıt, monument, et kabir, tombe) située à Ankara et où repose sa dépouille. Construit entre 1944 et 1953, ce complexe monumental comprend une longue allée bordée de 24 lions en granit, une esplanade et un grand escalier menant jusqu’au mausolée qui abrite la tombe d’Atatürk ainsi que certains de ses objets personnels exposés dans un musée. 

Traditionnellement, le jour de l’anniversaire de la mort d’Atatürk, des centaines de personnes se rassemblent aussi au palais de Dolmabahçe, à Istanbul, sur les rives du Bosphore. C’est dans l’une des 285 pièces du palais que le fondateur de la République de Turquie a rendu son dernier souffle, le 10 novembre 1938, à 9h05. Heure à laquelle toutes les pendules du palais ont été arrêtées. 

Comme l’année dernière, une marche est organisée aujourd’hui par la municipalité de Beşiktaş jusqu’au palais de Dolmabahçe. Une gigantesque chaîne humaine doit porter un drapeau turc mesurant plus d’un kilomètre de long.

"Le père des Turcs"

Né en 1881 à Salonique, dans l’Empire ottoman, Mustafa Kemal dirige en 1915 les forces qui repoussent l’invasion des pays alliés à Çanakkale, aussi connu sous le nom de Dardanelles. Après la dissolution de l’Empire au terme de la Première Guerre mondiale, il mène la Guerre d’indépendance turque. En 1923, la République de Turquie est proclamée et Mustafa Kemal en devient le premier président. Durant son mandat, il entreprend les réformes kémalistes, soit des changements politiques, sociaaux et économiques visant à moderniser le pays. C’est lui qui octroie le droit de vote aux femmes et inscrit la laïcité dans la Constitution. Depuis 1934, il est appelé Atatürk, ce qui signifie le "Père des Turcs", patronyme qui lui a été attribué par la Grande Assemblée nationale de Turquie. 

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 10 novembre 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Genc Osman mer 29/11/2017 - 13:08

Un dictateur qui a fait pendre des milliers de personnes, bombardé la ville de Rize et massacré des milliers d'alevis à Dersim.

Répondre